Search
lundi 24 juin 2019
  • :
  • :

Remiremont – l’ADEMAT poursuit son combat pour le maintien du centre hospitalier

image_pdfimage_print

pan 01

Alors qu’une nouvelle version du contrat de performance doit être signée, l’Ademat-h et son président Jean Pierrel poursuivent leur action d’opposition avec une campagne d’affichage de banderoles dans de nombreuses communes du bassin de vie concerné.

Le rendez-vous donné ce samedi à 14h30 devant l’hôpital de Remiremont pour la mise en place d’une banderole a été entendu !

« Pour la survie de notre territoire de montagne, tous unis pour défendre le centre hospitalier de Remiremont avec médecine, chirurgie, maternité »

Parmi les personnalités publiques venues apporter leur soutien on peut nommer Jean Hingray, maire de Remiremont et président du conseil de surveillance de l’hôpital, Dominique Peduzzi, président du PETR et de l’AMF 88, ou encore Michel Demange, maire de Saint-Etienne-lès-Remiremont. Des citoyens participant au mouvement des gilets jaunes se sont joints au rassemblement. Ils venaient du rond-point du Syndicat où avait lieu une manifestation depuis le matin. 

« Alors que les menaces s’alourdissent notamment avec la future loi ma santé 2022, Ademat-h ambitionne d’afficher un front uni de la population, des élus et de toutes les forces vives du territoire. C’est le sens des 46 banderoles qui sont déployés dans les communes du secteur, y compris en Haute Saône. Elles portent un message clair de défense du centre hospitalier général de Remiremont mais aussi celui d’une vision d’avenir et d’une conviction forte : développer l’attractivité de nos territoires. » explique l’ADEMAT-H.

Photos Christian Schirme




2 réactions sur “Remiremont – l’ADEMAT poursuit son combat pour le maintien du centre hospitalier

  1. froissard

    Renforçons le front du refus .C’est par l’action populaire que nous l’emporterons Nos Elus locaux doivent rassembler autour d’eux, en appelant la population de leur territoire à se mobiliser .Tous ensemble :plus nombreux pour être encore plus forts .C’est la seule raison qui vaille pour faire plier l’ARS (agence de réduction:regression sanitaire )

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.