Search
mercredi 24 avr 2019
  • :
  • :

Remiremont : l’Assemblée des Sages réunira des anciens de la commune

image_pdfimage_print

1040471

Lors du conseil municipal de ce lundi 18 mars, la création d’un conseil des anciens pour la commune de Remiremont a été approuvée à l’unanimité.

« La retraite n’équivaut pas au retrait de la vie citoyenne. Nombre de personnes retraitées veulent s’investir en mettant une partie de leur temps libre, leur mémoire, leur savoir-faire ou leur expérience au service de leurs concitoyens », explique Danielle Hantz, conseillère municipale chargée de la démocratie participative. Il s’agit de « conforter cette vision intergénérationnelle de l’action publique en complément du Conseil Municipal de Jeunes ».

C’est le principe du tirage au sort qui a été retenu comme mode de désignation des sages, revenant ainsi aux fondements de la démocratie athénienne.

L’Assemblée de Sages est un comité consultatif de la commune, ayant faculté de propositions, de suggestions, de voeux, d’information et de communication sur différents aspects de la vie de la commune. Elle réunira 14 sages, respectant la parité hommes-femmes. Il faudra pour l’intégrer être domicilié à Remiremont et être âgé d’au moins 70 ans. Il n’est pas possible de posséder un autre mandat électif.

Le compte rendu des séances de l’Assemblée des Sages sera présenté au Conseil Municipal. Chaque année, un Conseil Intergénérationnel réunira le Conseil Municipal des Jeunes et l’Assemblée des sages.




3 réactions sur “Remiremont : l’Assemblée des Sages réunira des anciens de la commune

  1. Pacifique

    Que voilà une idée qu’elle est bonne. Les gilets jaunes auraient-ils fait émerger des initiatives? C’est peut-être le début d’une consultation élargie pour sauver notre argent public.Merci les élus Romarimontains pour faire naitre une bonne idée. Sûrement un exemple pour les autres Commune de la Com Com ?

    répondre
  2. democracie

    Attention au fausse consultation! La communauté de communes des hautes Vosges à créer un conseil de développement ( la loi le rend obligatoire pour les comcom de plus de 20000 habitants) celui ci est baladé , et jamais le conseil communautaire ne tien compte des rapports du CDL.
    Nos élus préfères nommé des bureaux d’études à cout de million .
    Je dit donc attention au fausse consultation citoyennes !
    Restons vigilants !!!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.