Search
lundi 22 avr 2019
  • :
  • :

Remiremont : l’association des Chiens Guides de l’Est vend des peluches dans le hall de Cora

image_pdfimage_print

P1060429

Pour la 6 ème année, l’association « Chiens Guides de l’Est » tenait un stand cet après midi dans le hall du magasin Cora, à Remiremont. L’occasion de faire connaitre son action et de vendre des peluches pour financer ses projets.

Depuis 1991 en Alsace et 2000 en Lorraine, l’association met tout en oeuvre pour offrir toujours plus d’autonomie aux personnes déficientes visuelles (malvoyantes ou aveugles) à travers plusieurs mission : éduquer et remettre des chiens guides, donner des cannes électroniques, apporter un savoir-faire dans les domaines de la locomotion, de l’informatique adaptée.

« Le but de ce stand, c’est d’essayer de prendre contact avec le maximum de gens et de populations différentes », explique Jean Pierre Baguet. Faire connaître l’association au plus grand nombre et rencontrer peut être des gens intéressés par les services proposés. L’association ne fait pas de démarchage à domicile ou par téléphone. Ces rencontres avec le public sont également un moment pour trouver des financements. En effet, l’association des Chiens Guides de l’Est vit de dons privés.

Chantal Baguet est présente sur le stand avec son chien Ice Cream. « Ca fait 4 ans qu’il est avec moi, c’est mon premier chien ». L’animal l’aide au quotidien. « Il m’apporte sécurité et confiance. Eviter le mobilier urbain, les gens, les trous, les chantiers ». Il fait aussi un travail de recherche à la demande de sa maitresse : « Ice cream, donne le siège ! Ice cream, donne l’accueil ! » pour trouver un objet, un lieu. « Le chien comprend encore mieux avec un signe de la main pour appuyer l’ordre ».

« L’association éduque et forme les chiens pour aider les personnes déficientes visuelle.» explique Chantal Baguet. « Il faut deux ans pour former un chien. Un an de pré-éducation dans une famille d’accueil, et un an auprès d’un éducateur canin professionnel. Les familles d’accueil sont bénévoles ». Et c’est un travail très exigent : « Il faut être disponible, avoir du temps. Ne jamais laisser le chien seul plus de deux heures ». L’objectif est d’obtenir un chien calme, discipliné, propre. Et apte au travail qui lui sera demandé. « Le cout de l’éducation d’un chien c’est 25.000 €. Le chien comme la canne sont remis gratuitement ».

Certaines races de chien sont sélectionnées. « Le labrador marche très bien. Le golden aussi », confie Tiffanie Logette. La jeune femme a son premier chien guide, « Mega », depuis le 4 décembre dernier.

Avant de se voir remettre un chien guide, il faut une préparation. « L’école forme aussi les maitres », affirme Chantal Baguet. Il faut « savoir gérer tout seul son orientation, son déplacement, d’abord avec une canne ». Il est nécessaire de savoir se déplacer en utilisant au mieux les sens disponibles : « Les repères au sol, sentir le vent, le soleil. Il y a énormément à apprendre ».

Pour en savoir plus sur les actions de l’association, rendez-vous sur son site internet ou encore aux portes ouvertes à l’école de Woippy, prévues pour le dimanche 29 septembre prochain.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.