Search
mercredi 24 avr 2019
  • :
  • :

Saint-Etienne : les « Gilets jaunes » vosgiens préparent l’avenir du mouvement !

image_pdfimage_print

P1070696

L’association Gilets jaunes Vosges 88 animait ce vendredi soir une réunion publique à l’hôtel de Ville de Saint-Etienne-lès-Remiremont. Un moment d’échange sur la situation et l’avenir de ce « mouvement sans précédent ».

Parmi les près de soixante personnes qui ont répondu à l’appel, des habitués du rond-point de Saint-Etienne, mais également des visiteurs qui ont pour l’occasion fait le déplacement depuis d’autres villes mobilisées des Vosges : Bulgnéville, Chavelot etc. Notons la présence de Lisa Vançon, vice secrétaire de l’association et initiatrice du groupe de street médics du département.

Après avoir pris le soin de recouvrir d’un gilet jaune le portrait réglementaire du président de la République accroché au mur de la mairie, les participants ont pu discuter des raisons qui ont poussé tant de français, et tant de vosgiens à entrer dans un mouvement de protestation de grande ampleur.

« Il y a eut une petite étincelle qui a mis le feu aux poudres », explique Gregory Brice, président de l’association. « Maintenant, le gilet jaune dans le paysage est devenu quelque chose de commun ». Cette étincelle, c’est l’augmentation des taxes, notamment sur les carburants. « Ca nous impact encore plus en milieu rural », souligne Patricia Fuhrer, secrétaire de l’association.

Une impression de payer de plus en plus pour de moins en moins de services en retour : « On fait parti des pays les plus taxer, les plus imposés au monde », rappelle Gregory Brice. « Tout l’argent qu’on nous prend, tout ce qu’on nous racket… parce que c’est du racket ! Il va où cet argent ? »

« La France est à nous »

La volonté de décider à nouveau, de réappropriation, s’incarne dans l’une des mesures phares mises en avant : le référendum d’initiative citoyenne (RIC). « Le peuple c’est nous, le peuple est souverain », rappelle Patricia Fuhrer, qui souhaite « qu’on redevienne, nous citoyens, souverains dans notre pays ».

Au cours de la réunion, les sujets les plus divers ont été abordés : l’énergie, les eaux de Vittel, la santé, la monnaie, la disparition de l’argent liquide, la répression du mouvement, les violences policières, le pouvoir d’achat etc.

La vente d’ Aéroport de Paris, « Payé par nos impôts » est considérée comme un sujet majeur. Elle est très contestée : « On ne veut plus que des élus puissent brader les joyaux de la couronne sans nous consulter », déclare Michel Padox, lançant un appel à signer la pétition en ligne sur le sujet.

L’Union européenne fait également l’actualité, avec le scrutin du 26 mai et la sortie prochaine du Royaume Uni. « Ca n’est pas une Europe des nations, des peuples », déclare Michel Padox, appelant chacun à aller voter pour les élections européennes, peu importe pour qui. « Mais si vous pouvez éviter de voter LAREM, ça m’arrangerait », plaisante t’il.

De manière générale, pour Gregory Brice, « Il est temps de redonner à la France sa puissance culturelle, sa puissance économique ».

« On ne laissera pas tomber, on n’a plus le droit »

Les membres du mouvement des gilets jaunes dans les Vosges entendent poursuivre leur mobilisation. De nouveaux modes d’action sont en préparation pour les semaines à venir. Michel Padox exprime sa détermination : « On est là depuis le 17 novembre. Je peux vous garantir que le 31 décembre, on sera encore là. Nous irons au bout. Nous ne plierons jamais ! ». Il appelle chacun à l’engagement : « Sans vous, aucun combat n’est possible ».




Une réaction sur “Saint-Etienne : les « Gilets jaunes » vosgiens préparent l’avenir du mouvement !

  1. PierreL

    « On fait parti des pays les plus taxer, les plus imposés au monde »
    Exact !
    Mais on est aussi le pays qui a une protection sociale « que tout le monde nous envie »… mais que personne ne copie parce que beaucoup trop chère !
    Ce n’est pas du racket, c’est le juste prix qu’on n’arrive même plus à payer qu’à coup de nouveaux crédits qui viennent alourdir notre dette déjà abyssale.
    C’est l’illustration du résultat de la politique menée par Tonton dans sa plus superbe stupidité : tout à crédit !
    On ne joue pas les riches quand on n’a pas le sou…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.