Search
jeudi 24 juin 2021
  • :
  • :

Bussang : la charpente du presbytère pourra-t-elle être réutilisée ?

image_pdfimage_print

Grenier-01 (1)

Après la destruction su Presbytère de Bussang, l’étonnement et l’émotion se sont largement manifesté , notamment sur les réseaux sociaux et dans les associations régionales de patrimoine. Car la DRAC qui avait favorablement accepté le dossier de protection devait se prononcer sur la protection du bâtiment en mai.

Le bâtiment, sauvé déjà à la Révolution, avait été à nouveau sauvé voici 11 ans suite à une intervention des associations régionales de Patrimoine et un référendum organisé par la Mairie. A l’époque les associations de Bussang avaient été réunies sur la question.

Là, en décembre une consultation rapide pour le maintien du presbytère avait obtenu en porte à porte 290 adhésions, et depuis le 1er mars une pétition contre la destruction avait recueilli 1041 signatures. Ce ne sont pas les projets qui ont manqué : celui de RECRE, d’abord, un lieu convivial, intergénérationnel, artistique, repair café, ateliers de réparation diverses, avait été présenté le 15 décembre, et soutenu par la Fédération des Sociétés Savantes des Vosges, les Vieilles Maisons de France, les Maisons Paysannes des Vosges, qui ont écrit au Maire.
Le Parc des Ballons et le CAUE devaient présenter un nouveau plan de sauvetage plus professionnel le 25 janvier : réunion mentionnée dans le bulletin municipal , mais supprimée … Une idée de Maison du Patrimoine de Haute Moselle , pour Bussang, St Maurice , Fresse, qui manque totalement ,a été envisagée . . Voici trois semaines, la mission Stephane Bern s’est déclarée prête à intervenir financièrement, , comme la fondation du Patrimoine, sous réserve de l’appui de la Mairie.

 

Projet proposé par Urgences Patrimoine

Projet proposé par Urgences Patrimoine

Une semaine avant la destruction, Urgences Patrimoine, qui a un fort impact national, a présenté un projet de réhabilitation, offrant des services gratuits : matériaux, architectes, chantiers participatifs .( voir courrier de Urgences Patrimoine )

Seule la Popote du Théâtre du Peuple, ancienne auberge , était un bâtiment public de même période . A Bussang comme dans les environs, l’architecture XVIII è siècle est ce qu’il y a de plus ancien, compte tenu des reconstructions après le terrible XVII è siècle (Guerre de Trente Ans).

L’architecte des Bâtiments de France et le représentant du Service technique d’Architecture et de Patrimoine du département avaient estimé le 25 juin 2018 satisfaisant l’état du bâtiment, pour son âge de près 300 ans. Notamment la charpente, qu’ils avaient jugée remarquable, et que le maire a promis de
réutiliser dans un auvent culturel, au centre du Parcours Pottecher. Mais on peut se demander, après la démolition très rapide le 23 et 24 avril, ce qu’il peut rester de cette charpente (par exemple : assemblages cassés.).

Pour l’instant, au centre de son square, le buste de Maurice Pottecher est bien seul. L’Inventaire de Lorraine avait posé une demande de visite pour voir les lieux et leur contenu. Ainsi par exemple les faux marbres, du couloir,probablement oeuvre de la célèbre école de Nancy, dont les artistes, amis de Maurice Pottecher, venaient à Bussang pour Les décors du Théâtre, il y a plus de cent ans.

L’association RECRE rappelle ces mots de feu Marie Josée Onderet Pottecher, citant Malraux « Détruire le passé, c’est déshériter le futur ».

V. DECOMBIS (président de l’association RECRE « Vivre et Créer à la Montagne »)




3 réactions sur “Bussang : la charpente du presbytère pourra-t-elle être réutilisée ?

  1. Laurent

    Détruire le passé, c’est déshériter le futur; Bussang a perdu depuis tellement longtemps cet esprit village et son passé historique la belle époque cette époque économique ; nous avons un effet d’abandon de la vie de ce village que ce soit animations, commerces ,société qui n’est pas en accord avec ses pensées; on regrette les commerces et la vie d’antan de Bussang mais avons nous fait un max pour garder cet esprit village . On va parler théâtre, en gardant les gens vers ce lieu magnifique on n’oublie qu’avant les gens donnaient de la vie au village , même les metteurs en scène , décorateur, artistes , personnel se mêlaient à la vie du village ;on se connaissaient le temps d’une saison théâtre mais maintenant on a un effet de chacun pour soit .Cette vie de village c’était participer , c’est toujours mieux ailleurs mais en pensant ainsi on a beaucoup perdu , on est tous responsable de la vie de notre village .On peut regretter le passé mais avons nous fait un maximum pour notre village pour sa survie .On attend des années avant de se dire oui ce bâtiment est le plus vieux de Bussang , on s’aperçoit que les choses nous filent entre les doigts très vite mais c’est très difficile de reconstruire et retrouver ce qui a été ; l’oubli est terrible et l’indifférence pire .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.