Search
lundi 16 sept 2019
  • :
  • :

Le RC2V change de tête Le rugby club des deux vallées a un nouveau président depuis ce matin

image_pdfimage_print

Le RC2V fête ses 17 ans d’existence au cours desquels l’effectif n’a fait que croître, atteignant aujourd’hui une centaine de licenciés. Le club s’est structuré et nourrit de nombreux projets, dont le principal, soutenu par la municipalité stéphanoise, est l’aménagement d’un nouveau terrain d’entrainement et de vestiaires attenants dans la zone du Vélodrome. Les containers destinés à être transformés en vestiaires devraient arriver très prochainement.

Parmi les autres projets du club on notera également la création d’une équipe féminine, le développement du rugby touch ou encore l’accroissement des effectifs de l’école de rugby à travers des animations, comme celle organisée dans un supermarché locale ce samedi, afin de faire connaitre le sport et le club à la jeune génération. L’école de rugby va s’engager dans une démarche de labellisation.

Lors de l’assemblée générale qui a eu lieu ce dimanche, le bureau a démissionné et le comité a désormais un autre visage.

En effet, après 14 ans de présidence Bertrand Aubert s’est dit usé et a décidé de passer la main à Jérémy Mougin qui était auparavant trésorier. Bertrand aubert reste cependant à la vice-présidence pour épauler son successeur.

Le poste laissé vacant par Jérémy Mougin revient à Gilles Colin. Hélène Rouilhet, arrivée l’année dernière, conserve quant à elle son poste de secrétaire.

Du côté de l’école de rugby, Eric Magriau, après 8 années passées à assumer la responsabilité de la formation des jeunes, actuellement au nombre de 72, cède sa place à Laurent Rouilhet.

Eric Magriau (à gauche) passe le relais à Laurent Rouilhet.

Eric Magriau (à gauche) passe le relais à Laurent Rouilhet.

Côté finances, le club affiche une trésorerie positive dont l’excédent va être réinvesti en grande partie dans les nouvelles installations. L’acquisition de deux camionnettes pour les déplacements a déjà permis de réaliser cette année une économie d’environ 4000€ sur le budget transport et devrait être normalement amortie en moins de cinq ans.

Au niveau de la région, représentée par Patrice Dumoulin, élu au comité directeur de la FFR, les instances peinent à se mettre en place pour s’adapter au nouveau découpage administratif mais des moyens vont être mis à la disposition des clubs. Des jeux de maillots ont été fournis pour toutes les catégories de jeunes, des cadres techniques vont être dépêchés- 6 ont déjà été recrutés pour la Ligue Grand Est- pour épauler les clubs dans leurs projets, des formations vont être proposées. L’objectif avoué est d’être prêt à répondre à la hausse d’effectif qui se profile en 2023 grâce à l’effet coupe de monde qui sera organisée dans l’Hexagone.

En 2007, les inscriptions avaient connu une hausse de 35%.

A.S




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.