Search
dimanche 27 sept 2020
  • :
  • :

Vosges : le mouvement de grève se poursuit dans les hôpitaux et EHPAD

image_pdfimage_print
photographies Michel Conraud

photographies Michel Conraud

Ce jeudi, les syndicats CFDT-CGT-CFTC santé étaient rassemblés devant l’Agence Régionale de Santé à Epinal. Une délégation a été reçue pour expliquer leurs revendications et faire le point sur la situation tendue dans les hôpitaux et EHPAD vosgiens. 

Les syndicats ont investi le parvis de l’Agence Régionale de Santé à Epinal. Une cinquantaine de personne étaient réunis afin de protester contre les suppressions de postes et le réorganisation de l’offre de soin dans les Vosges. Une manifestation pour demander plus de moyens humains et financiers. Une trentaine de représentants syndicaux ont été reçus afin de présenter leurs revendications. Ils demandent la suppression du contrat de performance.

« On dénonce la réorganisation des soins dans le département » explique Patricia Hacquard, secrétaire générale de la CFDT 88 santé-sociaux. Les soignants vosgiens veulent « des moyens suffisants pour soigner dignement ».

Ils souhaitent aussi faire entendre leurs revendications concernant les conditions de travail dans les hôpitaux, le manque de lits, le gel du point d’indice et demandent une revalorisation des grilles de salaires de toutes les professions hospitalières.

Les syndicats demandent toujours la suppression du contrat de performance. Les syndicats ont obtenu de l’ARS un nouveau rendez-vous le 14 juillet prochain.

C.K.N.




5 réactions sur “Vosges : le mouvement de grève se poursuit dans les hôpitaux et EHPAD

    1. Momo

      Lorsqu’on regarde les grilles salariales, on rêve ! oui il serait temps d’augmenter sérieusement les salaires, afin d’éviter l’absentéisme. dans les EHPAD notamment où les contraintes sont lourdes. Beaucoup
      de Burn Out
      tout le système est à revoir, un point c’est tout !
      Donc, continuez le combat, moi je vous soutiens

      répondre
  1. lepetitmanu

    effectivement pour certains ça va suffire mais pour d’autres … un feignant reste un feignant !

    Mais bon, ce n’est pas qu’une question de salaire c’est aussi une reconnaissance d’un travail pénible et pourtant indispensable car aux services de tous les citoyens, une augmentation des effectifs pour mieux gérer les plannings et pour pouvoir rendre un service plus humain et non pas faire du chiffre !

    répondre
    1. JMV

      Que certains français arrêtent de rêver. Les trente glorieuses c’est terminé…

      On ne peut tout avoir à la fois.
      Un gros taux de chômage, une balance commerciale en net déficit, une croissance en berne, avoir 2400 milliards de dettes, être le pays le plus généreux du monde sur le plan social ( ce qui a plombé notre industrie…..), et continuer dans le même temps à se payer un bon service public.

      Bon courage….

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.