Search
mercredi 17 juil 2019
  • :
  • :

Vosges : le mouvement « Juste Gilets Jaunes » présentera des candidats aux municipales 2020

image_pdfimage_print

P1170541

Le tout nouveau mouvement politique « Juste Gilets Jaune » est en train de se structurer et de préparer des actions. Plusieurs candidatures aux élections municipales de 2020 sont envisagées.

Constatant une baisse de mobilisation lors des dernières manifestations du samedi, les membres de l’association Gilets Jaunes Vosges 88 (GJV88) ont décidé de créer un parti politique. « Beaucoup de nos adhérents nous l’ont demandé », explique Patricia Fuhrer, secrétaire de l’association. Le mot d’ordre : « Ni de droite, ni de gauche, ni du centre, ni des extrêmes : Juste Gilets Jaunes ». Le dépôt du sigle, ainsi que de la marque « Juste Gilets Jaunes » a été effectué auprès de l’INPI. Les statuts et le règlement intérieur sont en cours de rédaction.

« Depuis le 17 novembre, qu’avons nous gagné ? Rien ! », affirme Michel Padox, vice président de l’association GJV88 « Il fallait qu’on modifie notre façon de faire. Montrer qu’on ne fait pas que critiquer, manifester. On a quelques solutions qui pourraient être utiles ». C’est auprès des citoyens qui ne se rendent pas ou plus aux urnes que le nouveau mouvement va s’adresser en priorité : « 50% d’abstentionnistes : on veut parler à ces gens là. On va leur montrer qu’il est possible de faire de la politique autrement ».

Il n’est pas question de devenir un parti comme les autres, « des machines à gagner les élections ». L’objectif affiché est de garder l’état d’esprit qui est à l’origine du mouvement. « On va reprendre ce pour 65050720_2069340040041043_6640349048291196928_nquoi on s’est levé le 17 novembre : le bien commun. Le premier combat que l’on doit mener, c’est celui du revenu », affirme Michel Padox. Les aspirations, et aussi le fonctionnement et l’organisation très libres : « Nous ne sommes pas des chefs, des leaders, nous ne voulons pas le devenir. Nous serons des portes-parole ».

« On va déjà se structurer dans les Vosges », explique Patricia Fuhrer. Une fois le mouvement bien installé dans le département, il est prévu de le faire grandir petit à petit dans le reste du pays. « On a des contacts dans pratiquement tous les départements ». Les membres de « Justes Gilets Jaunes » entendent bien gagner en visibilité et faire connaitre leur parti et leurs revendications. « On fera des actions fortes. On les les obligera à parler de nous ». L’association GJV88 appelle à rejoindre le rassemblement pour une action citoyenne pacifique au rond point de Chavelot, ce samedi 22 juin à partir de 11h.

Les principaux sujets de revendication à l’origine du mouvement du 17 novembre sont toujours là :  les taxes, l’emploi, le pouvoir d’achat, et aussi la fermeture des services, notamment hospitaliers. Le personnel médical des urgences de l’hôpital de Remiremont est entré en grève. Ici, on les soutient dans leur action. « Ce sont des assassins qui font fermer les services d’urgences, les maternités. Il y aura des morts, c’est inévitable », affirme Michel Padox « Nous combattrons ces gens là. Ils ont mangé leur pain blanc ».

Des listes vont se présenter aux élections municipales de 2020 dans plusieurs communes des Vosges. Michel Padox sera candidat à Remiremont, et Patricia Fuhrer à Vagney. « Ce n’est pas contre les maires déjà en place », explique Michel Padox « Si le maire est compétent, il est compétent. C’est pour s’engager plus fortement dans la vie de notre commune ».




14 réactions sur “Vosges : le mouvement « Juste Gilets Jaunes » présentera des candidats aux municipales 2020

  1. christian

    Il est bien plus honorable de faire de la politique que de bloquer des gens aux ronds points et donc d’être violent.
    Par contre on peut toujours revendiquer de meilleurs revenus, cela reste purement incantatoire dans le monde libéral où l’on vit, en particulier en France où le smic est quasiment le plus élevé d’Europe. Le seul moyen d’avoir un meilleur revenu est de travailler pour l’obtenir, en particulier dès les années d’études sachant que les entreprises françaises manquent cruellement de salariés qualifiés.
    D autre part gérer les finances publiques ne se fait pas à coup de slogans simplistes et démagogiques.
    Après, toutes les bonnes volontés sont bienvenues à condition que l’intelligence soir de la partie.

    répondre
    1. Fanfan88

      … Je dirais même plus besoin de gens volontaires. Mais voilà le mot « travail » est devenu vulgaire en France. Merci aux syndicalistes et à la gauche radicale pour son travail de sape. c’est peut-être là sa seule « réussite » . Rip à l’économie française… :(

      répondre
  2. michael mathis

    C’est pour s’engager plus fortement dans la vie de notre commune

    Ah OUI!!!

    Il n’y aura pas de coup à boire à chaque réunion …..

    répondre
  3. l'homme a la casquette noire

    Est bien qui avait raison quand je disais qu’une certaine personne cherchait à viser les municipales et qu’il avait besoin Des GJ Mdr bien tous les mêmes fin certaines personnes bien sûr

    répondre
  4. raminagrobis

    Bonjour
    Le prétendu « apolitisme » des GJ est l’équivalence de leur « non-violence ».
    un paravent pour se cacher de la réalité.C’est pas moi, c’est lui !
    Les communes ont besoin certes de toute les bonnes volontés et peut-être même d’une certaine utopie.
    Elles n’ont pas besoin de braillards de ronds-points ni de discussions de bistrots.
    Mis à part, certains candidats plus préoccupés de leur sort personnel que de l’intérêt de leur futurs et hypothétiques administrés, je ne vois pas quel intérêt aurait un candidat à prendre sur sa liste une personne estampillée « GJ », le résultat des dernières élections a montré la confiance que les Français accordait aux « Chalençon et autres Lalanne » !!!!
    Et tant que ces derniers auront comme porte-paroles des Drouet, Nicolle…..
    Bonne journée

    répondre
    1. Angèle

      Les gj, une réalité pour tous, une excuse pour beaucoup.
      Les gj dérangent car ils disent tous haut ce que tous le monde dis tous bas. A faire de la politique, ça c’est autre chose. Mais avons nous besoin d’être politisé pour faire un bon maire?
      Un gj n’est ni pire ni mieux qu’un autre….

      répondre
      1. raminagrobis

        Bonjour
        Bien sûr que non qu’il n’est pas nécessaire d’être politisé pour être un bon maire !
        Simplement compétent, responsable, bien entouré,et cela ne s’improvise pas.
        Les GJ ne me semble pas réunir ces qualités.
        Pourquoi ?
        Ils n’ont pas montré beaucoup de cohérence dans leur projet et tellement de contradictions entre les différents acteurs….Et peut-être un peu de jalousie????
        Quant à dire que les GJ ne font pas de politique, laissez moi rire un peu, ils se cachent pour ne pas apparaître comme soumis à une quelconque autorité mais ils ont bien un engagement ( ce qui est leur droit et qu’ils ont bien su manifester à Saint-Étienne en appelant à voter pour le RN !)
        On ne gère pas une commune dans l’agitation et après une période d’état de grâce toujours possible ( vive le changement ), la réalité des situations s’impose très rapidement;les conséquences risquent bien d’être ce qu’ils ne cessent de crier sur les ronds-points : » GJ démission »
        Bonne journée

        répondre
    2. houlà.

      Le pire c’est Nicolle.
      L’intello philosophe et sa casquette à l’envers.
      Pour discréditer ce mouvement il n’y avait pas mieux.
      Les médias ne se sont d’ailleurs pas fait prier pour lui donner régulièrement la parole…..

      répondre
  5. lepetitmanu

    vous vous souvenez de cette bande dessinée ?
    Iznogoud qui voulait être Calife à la place du Calife .. :)

    avoir envie de changer le monde et avoir des idées cohérentes ne suffit pas ! il faut aussi beaucoup d’abnégation et être prêt à assumer beaucoup de choses voir même être responsable de faits à la place des autres… bref, je ne vois aucune personne GJ avec ce profil malheureusement.

    Mais continuez à apporter vos idées de manière plus  » pro  » .. sans racolage, sans prendre en otage, sans casses, sans désinformation, sans anarchie .. et à ce moment là peut-être que ce mouvement de citoyens sera pris un peu plus au sérieux.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.