Search
jeudi 3 déc 2020
  • :
  • :

Alerte sécheresse : renforcement des mesures de limitation des usages de l’eau dans les Vosges

image_pdfimage_print

6AB086D2-0918-4523-951F-450D073086EB

Pierre ORY, Préfet des Vosges, a décidé de renforcer les restrictions d’usage de l’eau en vigueur depuis le 8 juillet 2019. En effet, le déficit pluviométrique global qui perdure a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d’eau dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle et de la Saône, dans les Vosges.

Cette situation résulte en premier lieu des faibles hauteurs de pluie enregistrées dans les derniers mois. Sur l’ensemble du département, on constate en effet un assèchement des sols assez conséquent, tant en surface que, progressivement, en profondeur. Même si des précipitations significatives intervenaient dans les semaines à venir, ce que ne confirme pas Météo-France, elles ne permettraient pas de combler rapidement le déficit accumulé.

Cette situation d’étiage, caractérisée par un débit minimal dans les cours d’eau, est susceptible d’entraîner des pénuries d’eau potable sur les réseaux d’alimentation de certaines collectivités ainsi qu’une forte dégradation des milieux aquatiques du département avec notamment des mortalités piscicoles.

Le constat des inspecteurs de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB), véritables sentinelles de nos cours d’eau, est sans appel : la situation des cours d’eau vosgiens est alarmante, comme le démontre l’indice national des assecs relevé à son niveau le plus bas depuis la création du bulletin des assecs de l’AFB.

Ainsi, seulement 23 % des cours d’eau du département ont un écoulement visible acceptable ; 32 % ont un écoulement faible ou non visible et 45 % sont en assec. À retenir parmi les mesures de restriction :

• l’interdiction du remplissage des piscines à usage privé d’une capacité supérieure à 1 mètre cube ;

• l’interdiction de laver les véhicules sauf dans les stations professionnelles équipées de systèmes haute pression ou de recyclage ;

• l’interdiction de laver les voiries et les trottoirs, de nettoyer les terrasses et façades, pour raison de salubrité publique ;

• l’interdiction d’arroser les pelouses et les espaces verts publics ou privés ainsi que les terrains de sport, entre 9h à 20h ;

• l’interdiction d’arroser les jardins potagers de 9h à 20h ; seul un arrosage manuel ou par récupération des eaux de toiture est autorisé.

Toutes ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels. Des mesures spécifiques sont également prises pour les usages industriels et commerciaux, pour la gestion des ouvrages hydrauliques, pour les activités agricoles, ainsi que pour les rejets dans le milieu naturel.

L’ensemble de ces dispositions sont applicables jusqu’au 15 septembre 2019. Compte-tenu de l’état critique des cours d’eau vosgiens, les services de l’État mettront en œuvre, dans les semaines à venir, un plan de contrôles des usagers qui focalisera sur les prélèvements d’eau dans les cours d’eau.

Les contrevenants s’exposent à des amendes (1 500 euros, 3 000 euros pour les récidivistes). Les données sur la situation hydrologique et les arrêtés pris peuvent être consultés sur les sites : – de la DREAL GRAND EST : http://www.grand-est.developpement-durable.gouv.fr/etiage-secheresse-r244.html – PROPLUVIA : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp L’eau est un bien commun dont il appartient à chacun de préserver la ressource .




10 réactions sur “Alerte sécheresse : renforcement des mesures de limitation des usages de l’eau dans les Vosges

  1. JIM

    au fait Nestlé Vittel peut il encore embouteiller des milliers et milliers de litres d’eau par jour ou monsieur le préfet leur a demandé de …..

    répondre
  2. Tonton Reporter

    Toujours la même chanson….au lieu du blablabla traditionnel, Monsieur le Préfet ferait mieux de prendre des mesures concrètes, afin que ces situations annuelles soient évitées dans le futur. De l’eau il y en a il suffit de bien la maîtriseret surtout de la stocker.

    répondre
    1. pierre

      Comment faire pour la stocker ???? et après pour la remonter vers les sources de nos rivières ou pour recharger les nappes ???

      répondre
  3. chouki

    Il faut bien justifier les taxes sans se poser de vraies questions et sans demander de solutions à d’autres que ces « zassoces » d’illuminés fascisantes (mais confortablement budgétisées).
    Les communes ou les sociétés de pêche auraient forcément des solutions pérennes et surement peu coûteuses.
    Bref, le bon sens et le pragmatisme…

    répondre
  4. lamisol

    Pour info, l’Espagne stocke cinq fois plus d’eau que la France avec une pluviométrie de moitié.
    En France, c’est très compliqué de faire une retenue d’eau.
    Il y a toujours un collectif contre et recours au tribunal administratif.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.