Search
samedi 14 déc 2019
  • :
  • :

Un été de peintures à la Maison de la Bresse

image_pdfimage_print

Capture-d’écran-2019-06-28-à-08.37.59

Depuis le 6 juillet et jusqu’au 1er septembre, la Maison de La Bresse accueille l’artiste lorraine Betty Wittwe. Depuis plusieurs années, l’été rime avec couleurs à la Maison de La Bresse. Rappelez-vous Anita Rautureau et ses Allégories flamboyantes l’an passé, ou encore Jean-Paul Neglot-Tolgen et ses aquarelles en 2018.

On ne déroge pas à la règle cette année et c’est certain, l’exposition colorée et pétillante de Betty Wittwe plaira à tous. L’artiste messine est venue dans les Vosges avec plusieurs séries. Celle qui a inspiré l’affiche est sans aucun doute, la série qui fait le plus parler les visiteurs depuis début juillet. Elle s’intitule « Détourner les grands maîtres » car ses tableaux font référence à de nombreuses œuvres d’art. Observez-en un, et vous découvrirez Van Gogh en train de faire la sieste à côté d’une sculpture de Picasso, pendant que Tintin et Milou courent vers la Jeune fille à la perle… De nombreuses œuvres célèbres sont mises en scène afin de faire (re)découvrir au public une partie de l’histoire de l’art de façon ludique.

Et pour ceux qui aimeraient retrouver une âme d’enfant, une série rend hommage aux célèbres comptines pour enfants. Une autre autour d’Alice au pays des merveilles est faite pour les rêveurs qui veulent s’évader dans un univers enthousiasmant. Et puis, il y a les Drôles de chapeaux, où l’artiste s’amuse avec les portraits. Qui est le plus important, le modèle ou son chapeau orné de petits objets de mercerie et d’horlogerie ? Et c’est sans oublier ceux qui ont un grand besoin de vacances dans le Sud. Les quelques toiles de paysages provençaux, qui ont fait la réputation de l’artiste bien au-delà de nos frontières, leur permettront une petite escapade à la Cézanne !

Il y a enfin la série des bouquets, qui inspirera un workshop avec l’artiste le jeudi 15 août de 14h à 18h (15€ sur inscription). Betty Wittwe proposera aux stagiaires de « réinterpréter le bouquet », à travers les couleurs, le mouvement et l’utilisation de glacis. Un parcours pour les enfants est proposé à l’entrée de l’exposition (et il n’y a pas d’âge pour être enfant).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.