Search
samedi 26 sept 2020
  • :
  • :

« Les Coquelicots de la Moselotte » au Girmont pour leur 10ème rassemblement

image_pdfimage_print

IMG_0302

Pour leur dixième rassemblement les coquelicots de la Moselotte se retrouvaient à 18h ce vendredi sur le site de la figue dans le poirier au Girmont le Val d’Ajol. Marjolaine nous accueillait pour une visite du jardin expérimental. Magnifique lieu de vie où plantes, fruits et fleurs se développent à l’état sauvage sans aucun entrant chimique. Havre de paix et de rencontre pour la trentaine de coquelicots présents.

Pour les fidèles et les nouveaux un petit moment consacré à la lecture de l’appel des coquelicots, le texte fondamental de l’action contre les poisons que sont les pesticides. Ensuite le bilan des dix derniers mois a été fait avec un nombre considérable de signatures papiers récoltées localement pour faire interdire les pesticides en France. C’est une adhésion en masse de nos habitants qui se manifeste contre ces pratiques nuisibles au vivant. On veut manger sain, ne plus être impactés par les maladies occasionnées par les pesticides… mais les industriels de l’agro chimie poursuivent leur lucrative marche forcée. Comme il a été rappelé hier soir avec l’arrivée en toute discrétion du SDHI un puissant fongicide bloquant la respiration des champigons et moisissures. Ce cortège de molécules sera à terme en action dans nos organismes. La fête continue. Dans un esprit des plus convivial les coquelicots ont ensuite partagé l’auberge espagnole.

Les coquelicots




3 réactions sur “« Les Coquelicots de la Moselotte » au Girmont pour leur 10ème rassemblement

  1. Navy-may

    Tout ceci est très bien!!!!!
    Demain notre agriculture sera moribonde….
    Nous mangerons des fruits et légumes venant de Chine ou autres pays similaires et là…..Bonjour les pesticides….
    Trop d’écologie tuera les écolos…..lol…

    répondre
  2. Claudel

    Si nous n’avons plus le courage et la volonté de lutter contre ces empoisonnements, alors qui sommes nous ? Il faudra bien à un moment que chaque consommateur, chaque citoyen en prenne conscience et se décide pour un autre modèle. Bio ou pas les échanges commerciaux se mettent en place. Localement on devrait bien pouvoir se déterminer pour consommer un peu mieux.
    Michel Claudel Saint Amé

    répondre
    1. houlàà.

      Le problème est l’inconscience ou l’égoïsme de beaucoup.
      Toutes ces personnes devraient avoir honte de leur comportement en regardant leurs enfants et petits enfants.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.