Search
samedi 21 sept 2019
  • :
  • :

Febvay : l’activité reprendra le 1er octobre avec la Société Vosges Textile 11 salariées actionnaires

image_pdfimage_print

P1370937

Le tribunal de commerce d’Épinal avait placé le 12 février dernier les Ets Febvay installés à Vagney en liquidation judiciaire. L’entreprise spécialiste de la fabrication de vêtements professionnels va être reprise par un pôle de 5 actionnaires. L’activité doit reprendre le 1er octobre.

L’entreprise à été créée Vagney en 1947. Elle proposait des vêtements pour les professionnels de différents corps de métiers : boulangers, bouchers, infirmières. Le nouveau président, Guillaume Hubert, originaire de Lorraine, a des racines au Val-d’Ajol. Il dirige déjà deux entreprises de conciergerie, en France et au Luxembourg. « Le premier déclencheur : sauver des emplois. Démontrer que la filière textile n’est pas morte », affirme t-il. Plus que les sommes investies, qu’il ne souhaite pas révéler, « c’est plutôt les idées, l’envie, la motivation, qui fait qu’un projet fonctionne ».

L’entreprise va rester spécialisée dans le vêtement professionnel mais en élargissant sa production a plus de secteurs d’activités. L’un de ses objectifs sera de trouver de nouveaux marchés à l’étranger (Moyen-Orient, Asie etc) : « On a une volonté d’internationalisation très forte », explique Guillaume Hubert. Les repreneurs chercheront à utiliser plus de méthodes et d’outils numériques dans le processus de fabrication. Et également à développer une gamme de vêtements connectés. Ces derniers pourront par exemple alerter en cas de chute d’un travailleur isolé. « Le vêtement connecté n’a de limite que l’imagination qu’on a ».

« Le déclic, c’est cette rencontre avec les filles de Febvay, comme on les appelait »

L’un des 5 sièges de la direction de la nouvelle société fonctionnera selon le principe « une voix, un vote » et sera réservé, à tour de rôle, à l’une des 11 salariées-actionnaires. Emmanuelle Clément, qui a une expérience de 20 ans d’ancienneté à Febvay en tant que technicienne, agent de méthode, est la première à occuper le poste de responsable de production. « Ce sera à tour de rôle. Je n’ai pas un rôle particulier », précise t’elle. Elle affirme sa volonté de former et son espoir d’embaucher, pour préserver les compétences : « On voudrait transmettre notre savoir-faire ! ». Les 11 salariées et actionnaires cumulent ensemble 350 années d’expérience dans l’entreprise.

La nouvelle société ne portera pas le nom de «Febvay ». Un nom provisoire a été choisi : SVT pour « Société Vosges Textile ». L’entreprise ne sera pas non plus nécessairement installée au même endroit. En effet, si le matériel (machines, tissus etc) a été racheté, ce n’est pas (encore) le cas pour les murs « Nous avons fait une proposition, il y a deux mois », affirme Rose-Marie Rochatte, l’une des 5 actionnaires. Un espace équivalent pourrait être recherché, soit environ 600m2. « à Vagney si on peut, au minimum dans les environs ». Idéalement dans un rayon de 10 kilomètres.




Une réaction sur “Febvay : l’activité reprendra le 1er octobre avec la Société Vosges Textile

  1. lepetitmanu

    BRAVO… on ne peut que se féliciter de cette reprise largement communiquée dans la presse et les médias :) . Cependant un petit bémol : dans toutes ces photos diffusées on aurait aimer voir l’équipe des 11 employées qui ont aussi investis des €€ dans cette reprise … elles méritent aussi d’être sur le devant de la scène.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.