Search
jeudi 22 août 2019
  • :
  • :

Montée Historique du Ballon d’Alsace : une belle leçon d’histoire Des belles et des chromes

image_pdfimage_print

P1310690

Saint-Maurice-sur-Moselle accueille ce dimanche la 4ème édition de la Montée historique internationale du Ballon d’Alsace. Les pilotes français, suisses, néerlandais, allemands ou belges sont venus en nombre pour l’événement.

Voilà 4 ans que ce rendez-vous automobile, désormais incontournable, a fait son grand retour après une longue absence (la première Course de Côte du quart nord-est de la France avait eu lieu le 5 août 1906). « Rassembler des passionnés et la promotion de notre région : ce sont les deux objectifs » explique Jean Pierre Munsch, organisateur de l’événement. « Pour cette 4ème édition, nous sommes heureux de présenter un plateau très diversifié avec beaucoup d’anciennes voitures de compétition qui ont une histoire à raconter. C’est un mini-musée ambulant. Il y a des voitures ici que vous ne verrez jamais ailleurs ! »

Le pilote François Chatriot, alias le «docteur », est l’invité d’honneur de cette édition. Comme tous les pilotes de son époque, il a eu une carrière éclectique. Débuté dans le Rallye Cross avec des voitures de sa fabrication et plus tard sur  Buggy, il a obtenu ses premiers succès révélateurs au volant d’une Renault 5 turbo. Une riche carrière a suivi, comptant 4 podiums en Championnat du Monde et 24 victoires en Championnat de France !

De nombreux pilotes talentueux sont présents sur les routes du Ballon ce dimanche. René Arnoux, fidèle à la manifestation depuis son retour, est parmi ceux là. Dans les années 70 & 80, la France fait partie des meilleures nations de la F1. René Arnoux était alors l’un des meilleurs éléments de cette « French Connection ». Après avoir participé aux 24 heures du Mans, il court en FIA CT avec son ancien adversaire Patrick Tambay. Il est aussi directeur d’un circuit de karting. Notons également  la présence de Michel Wilders, Dennis Gillet, ou encore Patrick Henry, et tant d’autres !

Plusieurs nouveautés cette année : une soirée samedi soir, qui a eu beaucoup de succès, une organisation avec deux groupes de passage pour plus de fluidité, et surtout, la première édition du Hautes Vosges Rallye : « Nous l’avons créée pour permettre aux équipages de découvrir notre région, une jolie balade empruntant également certaines anciennes spéciales de Rallye », explique  Jean Pierre Munsch.

L’organisateur souhaite remercier tous les partenaires et les associations locales, qui apportent une centaine de bénévoles, non seulement le jour J, mais aussi pour toute la préparation nécessaire avant la montée : « Nos partenaires contribuent fortement à la réalisation de cet événement. Sans eux ça n’existerait pas ! ».

La Montée fut une leçon d’histoire à bord d’une véritable machine à remonter le temps




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.