Search
jeudi 1 oct 2020
  • :
  • :

La Protection Civile : des formations pour sauver des vies

image_pdfimage_print

P1260603

« Aider, secourir, former » : dans tout le pays, la Protection Civile est présente sur des milliers d’évènements  afin de prodiguer les premiers gestes qui sauvent aux acteurs et au public en cas de blessures ou de malaises. Elle était notamment présente dimanche dernier à la fête du Schlittage à Sapois.

Les équipes de bénévoles, formés et équipés de matériel performant, organisent des postes de secours en s’adaptant à la situation et à la taille et la nature de l’évènement. Répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin, les 32.000 bénévoles sont mobilisables rapidement en cas de crise. Assister les personnes dans des moments difficiles, les aider à un retour à la vie normale, organiser des hébergements d’urgence, apporter du réconfort.

La Protection civile est implantée dans les Vosges avec des antennes à Raon-aux-Bois, Epinal, Anould et Châtel-sur-Moselle. On dénombre environ 260 bénévoles installés dans le département. Ils sont amenés à agir sur le territoire vosgien, mais également à se déplacer dans le pays ou à l’étranger selon les besoins pour porter main forte : catastrophes naturelles, tempêtes, attentats etc.

L’une des premières missions de la Protection Civile est de sensibiliser et former les citoyens aux gestes qui sauvent sur l’ensemble du territoire français. Pour cela, elle dispose d’agréments nationaux pour réaliser des formations auprès des particuliers, associations, collectivités et entreprises. Des formations internes et des formations ouvertes aux personnes extérieures. Un réseau de centaines de formateurs répartis sur toute la France dispense des formations conformes aux exigences de référentiels nationaux.

A Raon-aux-Bois, pendant une semaine, un groupe de 16 personne s’est entrainé sur différents exercices et a passé les niveaux PSE1 (Premiers Secours en Equipe) et PSE2. Durant ces formations, on apprend l’organisation des services et dispositifs de secours puis la conduite à tenir face à une victime présentant une détresse. Tout au long de l’enseignement, on alterne entre échanges théoriques, apprentissages pratiques et évaluations lors de mises en situation.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.