Search
mardi 24 nov 2020
  • :
  • :

Sécurité Routière : Week-end de chassé-croisé des vacanciers

image_pdfimage_print

van-2786078_1280

À l’occasion de ce week-end de chassé-croisé des vacanciers sur les routes et autoroutes, classé noir dans le sens des départs ce samedi par Bison Futé (https://www.bisonfute.gouv.fr/previsions,10741.html), il est important de rappeler quelques principes de prudence qui permettront à chacun d’arriver sur son lieu de vacances ou de rentrer chez soi sain et sauf.

Ainsi, Ottman ZAIR, Directeur du Cabinet du Préfet des Vosges, a assisté à une action de sécurité routière aux côtés de la Direction Départementale des Territoires des Vosges (Coordinatrice Départementale Sécurité Routière et Intervenants Départementaux de Sécurité Routière) et de l’Escadron Départemental de Sécurité Routière de la Gendarmerie Nationale, en partenariat avec APRR, sur l’aire de Sandaucourt de l’autoroute A31, dans le sens Nord-Sud.

Cette aire est notamment fréquentée par des automobilistes du Grand Est mais également de nationalités allemande, belge et luxembourgeoise qui se rendent dans le Sud de la France. Sur le territoire national, au premier semestre 2019, la mortalité sur autoroute, selon les premières estimations, serait de 145 tués contre 109 en moyenne sur les 5 ans (2013-2017), soit une augmentation de 36 tués.

Les Vosges disposent d’un réseau autoroutier trop faible pour une exploitation statistique (50 km environ). Cependant, lors des 5 dernières années, 36 accidents graves sont à dénombrer sur les routes vosgiennes lors de la semaine de chassé-croisé (du 26 juillet au 6 août).

Enfin, de manière plus générale, entre le 1er janvier et le 28 juillet 2019, nous comptabilisons dans le département :

– 12 accidents mortels (contre 16 en 2018) soit – 25 %;

– 80 accidents corporels (contre 99 en 2018) soit – 20 % ;

– 12 tués (contre 17 en 2018)soit – 29,5 % ;

– 111 blessés (contre 121 en 2018) soit – 8,30 %.

Les personnes qui ont pris le temps d’écouter les conseils qui leur ont été prodigués, ont ainsi pu prendre conscience des risques qui peuvent être évités et qui sont bien souvent générateurs ou facteurs aggravants d’accidents :

→ la fatigue et la somnolence Trop d’accidents commencent par un bâillement … sur l’autoroute, un accident mortel sur trois est associé à la somnolence.

Pourtant, les usagers de la route ont souvent du mal à évaluer ce risque et ses conséquences.

Du 4 juillet au 1er septembre inclus, la Sécurité routière invite les conducteurs à faire des pauses sur le trajet des vacances tout en cultivant leur talent.

Alors que la fatigue au volant est responsable de 25 % des accidents mortels sur autoroute, le concours #OnPosePourLaPause incite juillettistes et aoûtiens à poster des clichés de leurs pauses sur Instagram en mentionnant le hashtag #OnPosePourLaPause. https://www.securite-routiere.gouv.fr/concours-photo-pose-pour-la-pause/concours-2019

→ la vitesse La vitesse est la première cause de mortalité routière en France. Elle est à la fois un facteur déclencheur de l’accident, mais aussi un facteur aggravant.

→ les distracteurs, dont le téléphone L’usage du téléphone au volant est particulièrement répandu, et pourtant il multiplie par trois le risque d’accident.

Cette action a également été l’occasion de sensibiliser les personnes aux questions de la préparation d’un long trajet, notamment au travers de la vérification du bon état de marche de leur véhicule et d’un chargement adapté, au bon usage des sièges auto et des dispositifs de retenue pour les enfants et au respect des distances de sécurité. Parce que la sécurité routière est l’affaire de tous, adoptons des comportements responsables.




Une réaction sur “Sécurité Routière : Week-end de chassé-croisé des vacanciers

  1. salegosse

    les accidents ! on s’interroge toujours …après !
    Sur la photo qui illustre l’article, le fourgon roule plus à gauche qu’à droite. C’est un anglais ? ( le conducteur est assis à droite ) . Sans faire de politique,suis pas expert en sécurité routière. Chassé-croisé: pour croiser le touriste, va falloir serrer fort à droite …
    La vitesse : cause première des accidents. oui tous les véhicules actuels sont rapides, mais il serait honnête d’évoquer avant tout, les défauts de contrôles par dépassements des compétences des usagers mal appris ou pas appris du tout, les mêmes qui rejettent responsabilité sur autrui et provoquent la punition générale, car il est insupportable et dangereux de rouler dorénavant.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.