Search
jeudi 24 sept 2020
  • :
  • :

Vosges : les forêts à l’épreuve de la sécheresse

image_pdfimage_print

pine-3440579_1280

Des Sapeurs-Pompiers des Vosges ont relayé sur leur compte twitter (@SDIS88) une vidéo publiée par l’ONF concernant la sécheresse des forêts dans l’Est, pour inviter chacun à la prudence : « Le rougissement du sapin (…) augmente le risque d’embrasement en cas d’incendie de végétation. Nous vous rappelons qu’il est interdit de faire du feu en forêt. »

D’après le bilan climatique de Météo France de l’année 2018, apprend-on sur le site de l’ONF, « la pluviométrie a été déficitaire de 10 à 20% le long des frontières du Nord et du Nord-Est, voire localement 25 à 30 % en Alsace, Lorraine et Franche-Comté qui ont connu une sécheresse record au cours de l’automne ». D’après Brigitte Musch, responsable du conservatoire génétique des arbres forestiers à l’ONF, « Au cours d’une vie de plusieurs dizaines ou centaines d’années, les arbres connaissent des milieux et des conditions climatiques différentes. Ils ont normalement la capacité de s’adapter. Ce qui change aujourd’hui, c’est la rapidité du réchauffement climatique. Cela va à une telle vitesse que nous n’avons pas la certitude que les arbres s’adaptent ». Comment comprendre ce phénomène de rougissement ? Quelles sont les actions de l’Office national des forêts et de ses partenaires ? Ce sont les questions auxquelles les intervenants de ce court film essaient de répondre.




20 réactions sur “Vosges : les forêts à l’épreuve de la sécheresse

  1. chouki

    La forêt est envahie par un insecte ravageur qui la détruit toujours plus et de manière exponentielle et les pouvoirs publics ont la tète dans le sable.
    Et les « assoces », ces « assoces » si prompts à dénoncer une journée de vieilles voitures ne sont….
    Oh! Oh!…. Revenez!!! je n’ai encore rien réclamé !!!

    répondre
    1. Damien

      Bonjour Chouki,

      Quand j’ai vu cet article, je me suis dit que celà ferait encore réagir contre les pouvoirs publics, l’ONF et pourquoi pas aller jusqu’à LaRem, mais je ne m’attendais pas à me sentir visé pour avoir clairement indiqué que certains rassemblements de voitures anciennes ne faisaient que polluer encore un peu plus notre massif. Vous dites que les personnes ont la tête dans le sable, qu’en savez vous ? Déjà vous n’avez pas conscience que cet insecte (Le scolyte) ravageur a toujours existé dans nos forêts !!! Parlez à nos anciens du nom communément utilisé à savoir le Bostryche et vous entendrez un « Moooonnn il a toujours fait des dégats celui là ». Par contre ce qui fait des dégâts est le fait qu’il s’attaque à des arbres fragilisés ayant subit deux années consécutives de sécheresse, avec entre un hiver relativement doux (réchauffement climatique du fait des pollutions diverses et variées ???) qui n’a donc que très peu affecté la population de scolytes.
      Que faire ????
      Arroser c’est techniquement et du fait du manque d’eau impossible,
      Traiter c’est impossible vu les surfaces et les insectes et autres animaux utiles qui seraient détruits aussi.
      Limiter la pollution et l’erosion : oui il s’agit d’une petite source ou chacun peut et doit agir à son petit niveau, tel le colibri et sa légende. Il faut donc surtout espérer qu’il pleuve abondamment avant l’hiver sinon tout l’hiver sera une période de sécheresse jusqu’au printemps et que l’hiver soit froid pendant plusieurs jours/semaines de suite…. Donc ne vous inquietez pas tous les concernés sont mobilisés, mais ce n’est pas facile, d’autant plus qu’il faut sortir le bois mort pour éviter les chutes d’arbres pouvant blesser randonneurs et autres….. Et pour vous éviter de chercher, je vous la mets en entier : Un jour, dit la légende amérindienne, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !  »

      Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. ».

      répondre
      1. JMV

        Vous avez parfaitement résumé la chose.
        Et l’histoire du colibri reflète tout à fait le comportement que devrait avoir tout un chacun…

        répondre
        1. JMV

          Sauf que vous pouvez rentrer en résistance ou déserter.
          SI l’on suit comme des moutons les généraux qui mènent actuellement le monde et notre pays ( ils vont partie du même état major ) ), nous sommes certains de ne pas rentrer à la maison.

          répondre
      1. JMV

        Bravo quoi ?

        Très facile et confortable de croire que l’état providence peut tout.

        Commençons d’abord individuellement par adopter des comportements responsables.

        répondre
  2. Navy-may

    Bravo chouki!!!!!
    Ne plus plus voir la réalité est un phénomène de société dans tous les domaines!!!
    Nos responsables sont des autruches avec la tête dans le sable en permanence….
    Bel avenir ….

    répondre
  3. lili

    c’est comme tout; tant que ça n’a pas pris une proportion extrême, on ne s’affole pas , mais dés que ça va prendre un effet de forets squelettiques extrême là on va payer des bons penseurs pour trouver la solution miracle et balancer des aides .Et ça on le retrouve dans d’autres choses mais le mal est fait et souvent on a fait les autruches face à des SOS . .

    répondre
  4. Maurice

    Certes nos arbres sont dévorés par les scolytes. Pour y remédier pourquoi ne pas autoriser le brûlage des branches mortes qui trainent dans nos forêts afin d eradiquer tout ou partie de ce parasite.

    répondre
  5. Navy-may

    Nous avons connu cette situation dans les années qui ont suivi la dernière guerre….
    Nos anciens ont réagi efficacement et nous avions retrouvé de belles forêts propres et nettes..
    Ils abattu,nettoyé,et brûlé……
    Ho pardon!!!! au feu!!!
    Il es même interdit de brûler quelques brindilles..135 euros d’amende…
    Et puis le réchauffement de la planète…

    répondre
  6. lili

    on est englué dans une société dont le principal but est la finance, rentabilité, ne pas déplaire ,objectif, emploi, …..pauvre de nous à force de faire l’autruche sur de vraies problèmes de société on en arrive à des problèmes d’ampleurs qui n’arrangent rien dans cette société déjà bien malade .

    répondre
        1. JMV.

          La solution ( si il n’est pas trop tard ) commence d’abord par une prise de conscience et un changement drastique de nos comportements individuels.
          Vos bof.. et patati patata.. sont la preuve que beaucoup n’en sont pas conscients.

          répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.