Search
samedi 19 oct 2019
  • :
  • :

Vosges : un élu gérômois écrit au Préfet au sujet du piégeage d’espèces sauvages

image_pdfimage_print

« La planète a deux immenses défis à relever dans les années à venir dans le domaine de l’environnement, le réchauffement climatique et la chute phénoménale de la biodiversité .

Dans les Vosges vous venez de renouveler l’autorisation du piégeage de quatre espèces sauvages (le renard, la fouine, le corbeau freux, la corneille) .

Le renard et le fouine se nourrissent pour beaucoup de petits rongeurs. Ces petits rongeurs sont porteurs de tiques et peuvent véhiculer la maladie de Lyme. Leur prédation naturelle par le renard et la fouine sont donc bénéfiques pour la santé humaine.

Quant au corbeau freux et à la corneille, on ne sait toujours pas pourquoi ils sont classés nuisibles?

Les chiffres de la préfecture des VOSGES nous apprennent que sur les quinze dernières années, ont été victimes des pièges : 12 411 renards, 3 281 chats domestiques, 1 888 hérissons, 294 chats forestiers, 366 rapaces diurnes etc,et des dizaines de milliers d’animaux de 50 espèces différentes.

Tous ces chiffres nous proviennent des déclarations des piégeurs….imaginons la réalité !

Nous vous demandons M. le Préfet que deviennent tous ces animaux piégés ? sont-ils remis à la SPA, sont-ils euthanasiés ? et les chats, pris par hasard, qu’en font-ils ?

Nous vous demandons de faire cesser ces pratiques barbares et d’un autre temps

Veuillez recevoir M. le Préfet l’expression de nos sincères salutations. »

ERIC DEFRANOULD, conseiller municipal à GÉRARDMER.




5 réactions sur “Vosges : un élu gérômois écrit au Préfet au sujet du piégeage d’espèces sauvages

  1. Dem

    Les espèces qui NE SONT PAS susceptibles d’occasionner des dégâts ou espèces protégées sont obligatoirement RELÂCHÉES. Les corneilles noires sont classés « susceptibles d’occasionner des dégâts » car elles tuent beaucoup de petits gibiers comme le lièvre (adultes comme juvéniles) sachant qu’en plus elles se reproduisent très vite. Le corbeau freux est classé car il peut causer des dégâts aux cultures céréalières et au maïs.
    Concernant la fouine et le renard le piégeage de ces espèces se justifie normalement par la présence de dégâts sur les volailles domestiqies en particuliers avec TOUTE UNE RÉGLEMENTATION DERRIÈRE. MERCI DE LIRE CES TEXTES RÉGLEMENTAIRES ET DE SE RENSEIGNER AVANT DE CRÉER LA POLÉMIQUE.
    Merci.

    répondre
  2. constat

    Le piège n’est pas forcément un outil de barbarie s’il est pratiqué avec des cages adéquates, néanmoins, la bonne question effectivement, que se passe-t-il ensuite pour ces animaux soit disant nuisibles ? L’homme n’est-il pas parfois, à lui seul, une étrange espèce vivante nuisible ???? Il suffit de voir la chasse au gibier enfermé dans des parcs clos, par des prédateurs humains et tout ceci avec l’autorisation du règlement national. Et les spectacles dans les arènes, et la chasse au trophée en Afrique? Mais au fait, qui pratique ces chasses honteuses et répugnantes, certainement encore des gilets jaunes…. ?? n’est-ce pas Messieurs, Messieurs.

    répondre
  3. D. Schlesinger

    Je m’associe à cette requête.
    Merci M. Defranould. Il me semble que le locataire le plus nuisible de notre Terre est encore et toujours l’Homme.

    répondre
  4. Chat Perché

    .Bravo pour cette prise de position contre la barbarie.
    Espérons que cette voix sera entendue par le Préfet.
    « On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux  » dixit Gandhi.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.