Search
jeudi 1 oct 2020
  • :
  • :

Plombières : l’église Saint-Amé réouvre ses portes !

image_pdfimage_print
fondation-patrimoine.org

fondation-patrimoine.org

Après deux ans de travaux de réfection de la toiture, la réouverture de l’église Saint-Amé de Plombières-les-Bains aura lieu le dimanche 27 octobre 2019 avec la messe à 10h30 et la remise de deux chèques (l’un de l’Association de soutien pour la restauration de l’église d’un montant de 94 677,20 €, le second de la Fondation du patrimoine d’un montant de 15233,45 €) à 12h30 au salon impérial du casino.

Le dimanche 3 novembre à 16h30, ce sera le concert d’inauguration avec l’orchestre Aquilon Symphonic Band Lorraine dirigé par Martial Theureaud et composé de 60 musiciens et 90 choristes. L’Association de soutien pour la restauration de l’église, créée en 2013, a mené de nombreuses actions de soutien et de collecte de dons. Christophe Willem avait accepté d’être le « parrain » de l’église Saint-Amé. Le 29 juillet 2015, il y avait donné un concert caritatif rassemblant pas moins de 1.000 spectateurs. L’émission de Stéphane Bern « Sauvons nos trésors » diffusée sur France 2 le 19 septembre 2015, avait contribué à un afflux de dons de toute la France. Dans le cadre d’un mécénat, l’entreprise Maximo avait récolté 20 000 € et remis un chèque le 4 mars 2016. La Fondation du patrimoine était également partie prenante des travaux de restauration.

L’église St Amé, un bijou de l’architecture néo-gothique !

L’origine de l’église remonte à la fondation d’une chapelle par le Chevalier de Darnieulles en 1389, au coeur de la cité thermale (découverte en 65 avant JC par les romains). En raison du fort développement de la ville, une église paroissiale modeste est construite en 1729, laquelle, devenue trop petite, devait disparaître à son tour 130 ans plus tard pour être remplacée par l’église actuelle. Le monument que nous pouvons admirer aujourd’hui a été construit entre 1858 et 1863, grâce au financement apporté par l’empereur Napoléon III qui vint à plusieurs reprises en cure à Plombières. C’est l’Abbé Jean-Baptiste Balland, curé doyen, qui est l’initiateur du projet. L’église, de style néo-gothique, est réalisée d’après les plans de l’architecte Léon-Charles Grillot, avec le concours de Viollet le Duc.

Commencée en 1858, elle est couverte le 15 août 1860 et consacrée le 18 août 1863 par l’évêque de Saint-Dié, Louis-Marie Caverot. Quelques éléments viennent s’ajouter à l’édifice par la suite comme la sculpture du portail en 1864, et l’agrandissement de la tribune d’orgue en 1882.La flèche culmine à 61 mètres de haut. 0n y distingue la couronne impériale en remerciement et en l’honneur de l’empereur. L’église Saint-Amé dispose d’un grand orgue romantique remarquable, oeuvre de Théodore Jacquot et de son associé Charles Didier. L’un des plus beaux de la région. Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 20 juillet 1995, après le classement de l’ensemble des objets mobiliers le 11 mai 1982.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.