Search
mercredi 23 sept 2020
  • :
  • :

Saint-Nabord : la DIR Est se prépare à la période hivernale

image_pdfimage_print

IMG_2934

La surveillance du réseau est une des missions de la Direction Interdépartementale des Routes de l’Est. En hiver, les conditions météorologiques particulières entraînent la mise en place de la viabilité hivernale pour assurer le maintien de la circulation. Comme chaque année, la DIR Est se prépare pour cette période qui démarre le 4 novembre 2019 et prend fin le 30 mars 2020 (hormis les secteurs exposés à des hivers rigoureux).

Chaque année, la DIR Est organise des « journées blanches » pour coordonner les différents acteurs de la VH : agents d’exploitation, agents des centres d’ingénierie, de sécurité et de gestion du trafic (CISGT), cadres, sous-traitants. L’objectif de cette journée est notamment de vérifier que tous les agents de la DIR Est connaissent bien les consignes à appliquer pendant la période hivernale. Il faut en effet que chaque agent sache comment se dérouleront les interventions de salage et de manière plus générale, quelle est l’organisation du service pour les réaliser.

Les journées blanches sont accompagnées de journées de préparation du matériel. Elles servent à faire les dernières vérifications sur les circuits et le matériel qui sera utilisé durant tout l’hiver : saleuses, camions, lames, géolocalisation, etc. « On a fait tourner les saleuses, pivoté les lames, on a fait tout fonctionner » explique Michel Thomas, chef du centre d’entretien et d’intervention de Saint-Nabord depuis 2006. Quelques réparations sont prévues sur les équipements. « Avant le 4 novembre, il faut que tout soit réparé ». Notons qu’au total, sept camions sont utilisés : 3 véhicules privés et 4 camions en régie.

Le travaille de la DIR Est en hiver consiste en grande partie à surveiller l’arriver des précipitations et leur évolution de jours en jours. « On a un site météo spécifique à la DIR ». Celui -ci est fourni aujourd’hui par Météo France. Un contrat était un temps passé avec une entreprise belge dans le domaine. Certains points à risque sont particulièrement surveillés. La zone couverte par le centre de Saint-Nabord comprend une partie de la RN57, de Arches jusqu’au giratoire de Saint-Sauveur en Haute Saone (ce qui représente 60 km dans un sens de circulation) et de la RN66 depuis l’échangeur des Moulins (sur 18km dans un sens). Les jours d’hiver, 2 équipes se relaient et se croisent. La première fait au maximum 22h-13h et la seconde 8h-22h.

« Il faut faire attention à beaucoup de choses », explique Michel Thomas, notamment « les gens qui doublent ». L’entreprise est particulièrement compliquée dans certaines zones avec des bretelles, comme par exemple à Fallières, ou la montée d’Eloyes, les trois sapins etc. « Le plus difficile c’est le verglas ». Il est impératif de surveiller l’arrivée de pluies verglaçantes, et plus généralement les différentes fluctuations de la météo. Il faut saler la chaussée 10 minutes avant une pluie verglaçante. Selon le type de neige, on utilise simplement du sel ou de la saumure. Le sel seul est en effet efficace jusqu’à -7 degrés. 1.000 tonnes de sel sont stockées, et des rechargements sont effectués au besoin. Un gros hiver, 2.500 tonnes environ sont nécessaires.

La DIR Est, qui fait le maximum pour rendre les routes les plus sûres possible pour tous en hiver, appèle les conducteurs à la vigilance. « Les usagers doivent être conscients qu’en cas d’intempéries, des blocages restent possibles sur la route. Il leur est recommandé de reporter leur déplacement s’ils le peuvent lorsque les conditions sont mauvaises ». Comment m’informer pour savoir si la route est praticable ? Que dois-je faire si je dois prendre la route en hiver ? Pour en savoir plus, consultez le site internet de la DIR Est : http://www.dir-est.fr




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.