Search
mardi 12 nov 2019
  • :
  • :

Le Thillot : le mouvement des coquelicots fête son 1er anniversaire

image_pdfimage_print

Rassemblement coquelicots le Thillot

Le premier anniversaire du mouvement des coquelicots s’est déroulé le vendredi 4 octobre sur le spacieux parvis de la mairie du Thillot. Abrités de la pluie et du vent ce sont une cinquantaine de personnes, dont la grande majorité étaient des nouveaux, qui venaient manifester leur opposition à l’utilisation des pesticides. Parmi ces poisons, le SDHI fongicide très malsain. Son utilisation a débuté dans les années 2000. Le 19 avril 2018 un collectif de scientifiques et professionnels du monde médical dénonçait l’usage massif de ces produits. C’est dire encore une fois que ces pratiques débutent toujours en toute discrétion. C’est dire aussi et encore une fois que L’ANSES a estimé en janvier dernier qu’il n’y avait aucune raison de retirer du marché les SDHI. Circulez, y a rien à voir !!!! Il n’y aura bientôt plus à respirer non plus puisque ce fongicide a pour particularité d’interrompre la chaîne respiratoire des champignons mais également de tout ce qui est vivant dont l’être humain fait partie !

Sur le stand des coquelicots à la fête des simples à Cornimont ils ont interpellé à ce sujet le député Christophe Naegelen. Très à l’écoute, celui-ci a dans la foulée adressé une question écrite à Monsieur le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation. Sont attendues par tous des réponses précises et non faussées de la part des ministres interpellés, agriculture, environnement et santé à minima.

Cependant les militants coquelicots ne sont pas dupes. L’information, la sensibilisation et l’action pour faire interdire les pesticides reste capitale et impérative. Ils attendent un plus large soutien dans leurs rassemblements. Agir pour l’interdiction de ces poisons ne concerne pas que quelques militants. Il est de la responsabilité de chacun d’exiger que l’on mette tout en œuvre pour préserver la santé et une saine qualité de vie.

Le collectif des Coquelicots de la Moselotte agit en étroite collaboration avec celui de Gérardmer. Ensemble ils sont conscients qu’ils doivent garder un contact étroit avec les élus de proximité. La transition vers une agriculture propre ne se fera pas du jour au lendemain. Mais c’est néanmoins quasiment dans l’urgence qu’il faut aider les agriculteurs et les producteurs qui souhaitent leur reconversion. C’est également dans l’urgence qu’il faut des réserves foncières à cet effet. Leur action se renforcera aussi à ce niveau.

Le prochain rassemblement se tiendra à Rupt sur Moselle le vendredi 1° novembre à 18h30 sur la place de la mairie.

Pour le collectif, Michel Claudel




6 réactions sur “Le Thillot : le mouvement des coquelicots fête son 1er anniversaire

  1. houlà.

    Même si il y avait peu de présents, on ne peut nier que la grande majorité des gens sensés soutiennent cette action.
    Bravo à ces personnes engagées.

    répondre
  2. Claudel

    Coucou Tonton,
    50 personnes ??? comme je vois toujours très proche du comptage du nombre de personnes présentes à nos rassemblements. Très bien.
    Après un an de mobilisation d’autres comptes :
    12 rassemblements mensuels de 40 à 100 personnes.
    15 000 signatures papiers en soutien à notre mouvement et 10 motions de soutien de conseils municipaux sur le secteur Moselotte et ses environs immédiats.
    Au niveau national 937 282 soutiens ce dimanche matin.
    Suite à la récente interpellation de notre député Christophe Naegelen sur le dangereux fongicide SDHI, une question écrite de celui-ci au ministre de l’agriculture et de l’alimentation.
    Et l’action continue pour faire interdire les pesticides.
    N’oubliez pas de nous rejoindre à Rupt sur Moselle le 1° novembre prochain à 18h30. Nous pourrions être 51 et une comptabilité très précise : sur le terrain c’est plus facile. A bientôt Tonton

    répondre
    1. Tonton Reporter

      De par mon métier, j’ai assisté a des dizaines, et ce n’est pas vous qui allez m’apprendre è quantifier une manif… tout comme les pétitions qui ne sont ni plus ni moins que du copier coller…de plus depuis desdecennie ce sont toujours les mêmes. A coté de chez moi, il y a un coquelicot, tout les matin il polue le quartier, en réactivant sa chaudière, alors SVP…

      répondre
  3. Claudel

    Bonjour Tonton,
    Un dernier mot d’échange avec vous me concernant. Je ne connais pas les objectifs que vous poursuivez à l’égard de notre mouvement des coquelicots. Juste deux mots sur les comptages que vous faites à distance, une nouvelle fois vous vous trompez. Vous faites valoir votre expérience professionnelle en la matière, seulement j’ai le sentiment qu’elle servirait plutôt à vouloir minimiser l’action des coquelicots ?
    Je ressens aussi un manque de respect à l’égard des personnes présentes à nos rassemblements, puisque ce ne sont pas toujours les mêmes comme vous le dites et qu’elles ont à cœur d’agir et de manifester pour l’interdiction de l’utilisation de pesticides qui sont des poisons portant atteinte à la santé de nous tous.
    Vous avancez un copié collé concernant nos pétitions. Là aussi erreur de votre part, car non informé. Nous sommes à la rencontre des gens, nous expliquons notre action et nous les invitons à inscrire nom, adresse exacte et signature pour celles et ceux qui le souhaitent.
    A vous lire je doute fort de votre intérêt concernant ce mouvement. Vous n’y croyez probablement pas, libre à vous. Rappelez vous cependant les combats conte l’amiante ; Actuellement le Médiator et la condamnation de Monsanto concernant l’agriculteur français Paul François. Et combien d’autres condamnations. Laissez nous exempts de toute remarque antipathique à l’égard de notre action. Je vous en remercie.
    Michel Claudel Saint Amé

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.