Search
vendredi 25 sept 2020
  • :
  • :

Quand la danse et le théâtre sont complémentaires

image_pdfimage_print

L’option théâtre du lycée Malraux se porte bien avec un groupe de seconde qui compte 22 élèves tandis que les élèves de première et terminale sont au nombre de 16.

Chaque groupe bénéficie de 3 heures par semaine, dans la nouvelle salle aménagée à cet effet et l’enseignement est assuré par Isabelle Fuchs, professeure de français, qui a passé la certification complémentaire théâtre en 2017.

Des intervenants proposés par Scène Vosges apportent leur support 50 heures sur l’année:

Mawen Noury, comédienne, est intervenante principale.

Ponctuellement, d’autres artistes interviendront, comme Kevin Briot en danse urbaine, pour présenter un spectacle que les élèves iront voir en décembre.

Amon Bey, danseur chorégraphe originaire de New York, intervenait ce lundi pour aider les apprentis comédiens à laisser parler leur corps, à se placer dans l’espace. Un travail sur l’ombre, par binôme, était proposé par les élèves sous le regard chorégraphique du danseur qui réside en France depuis 9 ans. Il interviendra encore deux fois en novembre puis de nouveau au printemps.

Le projet retenu pour cette année tourne autour des contes à savoir le Petit Chaperon rouge pour les élèves de seconde et Cendrillon pour leurs aînés.

L’option théâtre est aussi une école du spectateur : six sorties en tout cette année, pour aller voir des spectacles de théâtre, de danse, de ciné-théâtre…

En décembre par exemple, deux autres sorties sont programmées: Dans la Peau de don Quichotte, ciné-théâtre et Danser Casa, danse urbaine.

Les heures des intervenants sont financées par le rectorat et le lycée. Le lycée prend aussi en charge la billetterie et le transport pour les spectacles. Un coup de pouce appréciable pour les familles qui n’ont rien à débourser.

A.S

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.