Search
jeudi 12 déc 2019
  • :
  • :

Gilets Jaunes : des rassemblements prévus à Saint-Etienne et au Syndicat

image_pdfimage_print
Photo d’illustration, Juin 2019

Photo d’illustration, Juin 2019

Ce dimanche, cela fera un an jour pour jour que les premiers rassemblements du mouvement des « Gilets jaunes » ont eu lieu à travers la France. Après un an de manifestations, des appels à la mobilisation ont été lancés sur les réseaux sociaux pour ce week-end.

Des rassemblements sont notamment prévus sur les ronds points à Saint-Etienne et au Syndicat, dès demain matin et jusqu’à dimanche.

 




10 réactions sur “Gilets Jaunes : des rassemblements prévus à Saint-Etienne et au Syndicat

    1. l'argent ne pousse pas sur les arbres

      Beaucoup ne se rendent pas compte que les trente glorieuses c’est fini et que l’état providence a depuis longtemps touché ses limites….
      Et ce n’est pas le rétablissement de l’ISF ( 3 milliards… ) qui aidera à boucler le budget du social ( mini 700 milliards ..).
      Pour conclure, je pense que plus pauvre des GJ doit avoir un confort de vie supérieur à 80 % de la population mondiale.
      Donc..

      répondre
      1. CBT

        On parle de la FRANCE , je ne vois pas pourquoi se comparer au reste de la population mondiale. Du reste , je pense que la plupart des GJ préfèrent vivre correctement et dignement de leur salaire et ne pas compter sur l’état providence. On est trop taxé , les salaires augmentent moins vite que la vraie inflation ( pas celle donnée par l’INSEE) et on a autre chose à faire que de nourrir tous ces parasites qui se reproduisent comme des lapins et qui viennent ensuite nous envahir car leur espace vital se restreint.

        répondre
        1. L'argent ne pousse pas sur les arbres

          Avant de se plaindre il faut toujours comparer avec ce qui se passe ailleurs dans le monde….
          Quand je vois des reportages sur des pays d’Amérique du sud et centrale, d’Asie, du Sahel, et que je fais ensuite mes courses au supermarket, je me dis qu’en France nous sommes dans un véritable pays de cocagne.

          répondre
        2. Gemm pull Jon

          ne pas comprendre que de par sa taille et ses ressources la FRANCE est nécessairement imbriquée dans l’économie européenne et mondiale et en est tributaire relève de l’aveuglement. Associer dans vos termes les notions de parasitisme et d’espace vital rappelle de bien sinistres souvenirs que l’on aurait aimé voir éradiqués.

          répondre
  1. lepetitmanu

    hé oui … c’est quand même facile à comprendre !
    52 millions d’habitants en 1975 avec un taux de natalité de 16 % et un taux de mortalité de 11 % ( une espérance de vie à 69 ans )
    67 Millions en 2019 avec un taux de natalité de 10 % et de mortalité en dessous de 9 % ( espérance de vie passée à +/- 80 ans ).

    Donc de plus en plus de monde qui profitent du système de redistribution diverses ( apl, sécu, retraite, caf, cmu, rsa, + les fraudes … ) et plus longtemps .. et de moins en moins de personnes qui alimentent le système ( chômage des jeunes et des seniors, salaires bas donc cotisations basses, les grands diplômés qui quittent la France.. ) .. l’équilibre est rompu depuis de nombreuses années et le pays vit à crédit à un taux d’endettement qui n’est plus soutenable.

    Ceux qui s’en sortent le mieux c’est ceux qui ont décidés de se bouger le cul … beaucoup trop comptent encore que l’assistanat est une solution à leurs problèmes.

    répondre
    1. L'argent ne pousse pas sur les arbres

      Et la natalité qui pousse la démographie on la trouve surtout dans les quartiers chauds du pays.
      Nous sommes donc vraiment dans la mouise….
      ( Dans le même registre notre ami l’islamiste Erdogan conseille aux femmes de ses compatriotes émigrés en Europe de faire au moins 5 enfants…)

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.