Search
jeudi 29 juil 2021
  • :
  • :

Nouvelle campagne des Restos du Coeur

image_pdfimage_print
ret3

remise de chèque pour l’antenne des Restos de Vagney

C’est reparti en ce qui concerne les Restaurants du Cœur cher au regretté Coluche,  décédé tragiquement  en 1986 dans un accident de moto…putain de camion comme l’a si bien chanté Renaud Séchamp. L’humoriste aurait eu  75 ans cette année. Tout ça semble bien loin et pourtant  la situation sociale en France n’a pas vraiment évoluée vers le beau. Pour preuve Les Restos du Cœur qui ne devaient exister que quelques années perdurent dans le temps afin de venir en aide au plus démunis. Un paradoxe quand on sait que la société est normalement de plus en plus avancée et quelle génère de plus en plus d’argent

C’est reparti un peu partout en France  notamment dans les Vosges. L’aide alimentaire est un volet fondamental de l’aide à la personne et représente le premier pas vers la réinsertion  pour les bénéficiaires. Mais Les Restos du Cœur ne se résument pas uniquement au don de repas en direction d’adultes, c’est  aussi  une structure spécifiquement adaptée aux jeunes enfants et à leurs parents : L’objectif étant d’offrir une aide matérielle fait de vêtements, couches, produits de  puériculture et d’hygiène, de jeux et prêt de matériel soit un accompagnement de la naissance à 12 mois et plus, bien entendu.

Et puis, Les Restos du Cœur c’est aussi Financer un projet, maîtriser son budget, reprendre la main sur sa situation bancaire et financière. C’est également proposer une remobilisation autour d’un  projet professionnel en levant les freins à l’emploi, et en développant les passerelles vers la formation  et les entreprises.

Mais que serait la vie sans les loisirs, les activités culturelles et physiques. Sans de vrais et grands départs en vacances proposés dans les centres des Restaus permettant ainsi d’échapper à la fatalité de l’isolement, au repli en recréant du lien, des échanges et de la convivialité.

Forcément une question se pose sur l’évolution de notre société et ces soient disant changements ou faux changements, peut- tout simplement faux semblants…le 1er février 1954, un certain Henri Grouès plus connu sous le nom de l’abbé Pierre lançait son célèbre Appel, sur les ondes de Radio Luxembourg, créant ce qu’on appellera « l’insurrection de la bonté ».

« Mes amis, au secours… Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l’avait expulsée… »

Et bien depuis 1954 on meurt toujours de froid et de faim en France. Parfois dans la plus grande indifférence. Heureusement les bénévoles vosgiens des restos se mobilisent, ils sont au nombre de 633, accueillent 5 822 Personnes et servent pas moins de 1 053 695 Repas. A méditer en boucle !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.