Search
mardi 12 nov 2019
  • :
  • :

Remiremont : des musiciens de « plus de 15 nationalités » en concert au centre culturel

image_pdfimage_print

IMG_5159

Remiremont accueillait ce vendredi un concert de l’EUYWO au centre culturel Gilbert Zaug. Un événement organisé par la Communauté de Communes en partenariat avec la CMF (Confédération Musicale de France) Lorraine et la commune.

Le concert a démarré par un extrait de l’Ode à la joie, dernier mouvement de la Neuvième symphonie écrite en 1823 par Ludwig van Beethoven, que les institutions de l’UE se sont approprié comme hymne. Il s’est poursuivi avec la Symphony No. 2 “Voices”, de James M. Stephenson, Cervantes Ejemplar, de Enrique de Tena, et Petrushka, de Igor Stravinsky. L’Orchestre d’Harmonie des Jeunes de l’Union Européenne (EUYWO) regroupe « plus de 15 nationalités ». Donc 16 probablement. Depuis 1989 et la création de l’orchestre par l’association européenne Union Musicale Interrégionale (UMI), une soixantaine de jeunes musiciens sont sélectionnés pour l’Orchestre d’Harmonie des Jeunes de l’Union Européenne qui se reforme tous les deux ans.

« Le chef d’orchestre Jan Cober est connu pour ses grandes qualités musicales et artistiques, qui ont fait sa réputation sur le plan international comme musicien et chef d’orchestre. Il dirige des ensembles dans de nombreux pays à travers le monde, du Portugal à l’Australie, de l’Espagne au Japon », apprend on notamment dans le petit fascicule de présentation,« Sa méthode en direction d’orchestre a suscité la création d’écoles de direction en Slovénie, Italie, Allemagne, Espagne et Portugal. Sa dévotion à des projets éducatifs lui a permis de travailler avec de nombreux jeunes musiciens. Il a été le fondateur de l’Orchestre National à Vents des Pays-Bas et son chef principal pendant de longues années. Par ses activités éducatives, il a promu de nombreux jeunes talents, notamment en Espagne et au Portugal. (…) Jan Cober a été nommé, il y a quelques années, « Officier dans l’ordre des Orange-Nassau» par la Reine Béatrice des Pays-Bas pour ses mérites musicaux et culturels »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.