Search
dimanche 27 sept 2020
  • :
  • :

Remiremont : vivre dans une « mini maison » de 25 m²

image_pdfimage_print

IMG_5212

Ces dernières années, le mouvement des « micro-maisons », souvent désigné par le nom anglais « tiny house », a pris de l’ampleur auprès d’un public en recherche d’économies ou de simplicité. L’une de ces habitations est à visiter jusqu’à lundi à l’entrée du Centre des Congrès de Remiremont, à l’occasion du Salon de l’Habitat.

Jean-François André, couvreur de profession, s’est lancé dans l’aventure cette année ! D’abord amusé, curieux, puis intéressé par ce type d’habitat « dans l’air tu temps », il a commencé à travailler sur son prototype au mois de février. « La tiny house me plait, car ça permet de donner l’opportunité à des gens de vivre à moindre coût. Tant pour l’habitat principal que pour le secondaire (…) C’est le type d’habitat qui peut être installé sur un terrain même non constructible ».

Pour vivre la « vie de château », il est nécessaire de tout optimiser : le choix des matériaux est primordial, l’aménagement de l’espace ne doit rien laisser au hasard (chaque centimètre carré compte). « La première contrainte, c’est le poids ». En effet, il ne faut pas dépasser les 3,5 tonnes pour pouvoir être déplacé librement. S’il convient pour des habitations, le modèle peut aussi être décliné, notamment pour des solutions d’habitat d’urgence, ou pour l’entreprise. « Je réfléchis à un concept de Tiny House qui aurait fonction de bureau ».

Un prototype de maison est désormais prêt, et les visiteurs du Salon de l’Habitat peuvent le visiter pour se faire une idée. La « tiny house » présentée, avec ses 25 mètres carrés de plancher et son aménagement, convient pour un couple et deux enfants. Pour se la procurer, il faut compter 50.000 €. Mais on peut en concevoir une avec des budgets à partir de 35.000 €. Autre solution, pour les bricoleurs : aménager soit même l’intérieur. Tout est fait « à la carte, en fonction des besoins des gens ».




4 réactions sur “Remiremont : vivre dans une « mini maison » de 25 m²

  1. JEUNE Lucile

    J’envisage cette solution d’habitat pour ma retraite dans 3ans … Je vis actuellement dans 27m2 loi Carrez… ça ne devrait pas me poser trop de problèmes d’adaptation, je suis minimaliste !
    J’aimerais voir davantage de photos de la salle d’eau, les rangement et astuces diverses. Merci

    répondre
  2. VonPablo

    C’est bien beau d’en parler mais, constructible ou non, il vs sera impossible de poser votre tiny,même sur un terrain privé, si la municipalité a pris un arrêté anti-habitat mobile. C’est ainsi que les proprios de tinies et autres yourtes se voient contraints de retourner entre leurs 4 murs originaux. Restriction de nos libertés?

    répondre
    1. ANDRE

      Vous avez raison, le maire a le dernier mot, mais si tant de personnes occupent des tiny house, c’ est qu’il y a des maires conciliants et à l’esprit ouvert.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.