Search
jeudi 23 jan 2020
  • :
  • :

Christophe Naegelen – « Ségolène Royal doit s’expliquer » Le député des vosges demande que l'ancienne ministre s'explique sur sa mission d'ambassadrice des pôles.

image_pdfimage_print

sego

Le député de la 3ème circonscription des Vosges Christophe Naegelen (Indépendant), co-responsable de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la problématique des pôles, et son collègue macroniste Éric Girardin vont transmettre la convocation à l’ex-ministre dans les jours à venir. C’est  ce que le vosgien a affirmé mercredi jour de Noël, sur la chaine BFM TV…Autrement dit, l’édile originaire de Saint- Maurice-sur-Moselle demande à Ségolène Royal  de s’expliquer sur sa mission et sur ses manquements notamment devant la commission des affaires étrangères : elle y sera prochainement convoquée.

A ce jour, on reproche à Ségolène Royal de n’avoir assisté à aucune des réunions officielles au Conseil de l’Arctique qui se sont tenues depuis sa nomination en septembre 2017, mais de profiter d’importants défraiements pour servir des intérêts personnels et surtout d’une enveloppe de 100.000 euros par an avec trois collaborateurs financés par le ministère des Affaires étrangères.

A suivre !




28 réactions sur “Christophe Naegelen – « Ségolène Royal doit s’expliquer »

      1. houlà.

        Les Français déplorent toutes ces dérives immorales mais continuent à voter pour ces gens là. La samba n’est donc pas prête de s’arrêter.

        Ne pas s’étonner alors de voir le RN à 30 % des votants, et l’abstention à 50 % des inscrits.

        répondre
  1. chouki

    « C’est en pensant à l’intérêt de tous les Français, où qu’ils vivent,
    qu’il prend ses décisions, notamment lors du vote des lois. Cela ne lui interdit pas de nouer des liens étroits avec sa circonscription d’élection, dont il défend les intérêts à Paris auprès des ministères et des administrations centrales. « 

    répondre
  2. Un lecteur attentif

    Des exemples concrets s.v.p de défense des intérêts à Paris pour sa circonscription, sa vallée qui se meurt à petits feux, l’intérêt national sûrement j’en conviens, mais les vosgiens de la 3ème circonscription se sentent de plus en plus isolés vu que l’on ne peut rien contre le pouvoir administratif (paroles du député en public), et la destination de son élection devait être surtout consacrée au développement du bassin de vie de Remiremont. Bon courage pour la suite, j’espère mettre trompé.

    répondre
    1. JMV.

      Ne rêvons pas.
      Un député, de surcroit de fond de vallée, ce n’est pas Merlin l’enchanteur.
      Il n’a qu’assez peu d’influence sur le plan local.
      En théorie, il est là pour remonter les ressentis et désirs de ses concitoyens et contribuer à définir les nouvelles lois et orientations de la république.
      ( dans la mesure ou ils peuvent garder leur liberté d’esprit et de parole ce qui n’est jamais le cas à l’intérieur d’un parti politique… ).

      répondre
      1. Marc

        à quoi sert un député ? à part mettre du ciment entre deux agglos si il ne peut pas être merlin l’enchanteur pour sa vallée sinistrée ; rabattre tout sur Remiremont mais je pense que bcp d’électeurs qui ont voté pour des merlins ont pensé aussi un peu plus de projets pour cette vallée de la Hte Moselle .Mais pas de chance on va attendre la fée clochette aux prochaines élections .

        répondre
  3. JMV.

    Exemple typique des nombreux parasites incompétents qui encombrent le paysage politique Français tout en siphonnant les deniers publics.

    Ils sont des milliers d’inutiles comme elle à pantoufler dans des comités Théodule ou assoc’s plus ou moins bidons.
    Tout en se tenant par la barbichette, ils se couvrent les uns les autres, continuent à occuper des postes plus ou moins fictifs ou inutiles, et à profiter des nombreuses retraites que eux seuls ont le droit de cumuler.

    Exemple : Jean Marc Ayrault.
    Ex enseignant, ex maire de St Herblin, ex député, ex conseiller général, ex premier ministre, ex président de l’agglo nantaise,…
    Grace à cela, il toucherait un minimum de 15 000 euros de pensions cumulées par mois.
    Pas mal pour un ancien prof d’Allemand..

    Comme la grande majorité des Français, j’ai exercé plusieurs métiers. Mais je ne touche qu’une seule retraite…

    répondre
    1. lamisol

      Sans la presse, cette « histoire » ne serait surement pas sortie.
      Sans la presse, Delevoye serait toujours ministre.
      Qui serait président de la république ?
      Y aurait il eu une affaire Cahuzac?
      Y aurait il eu une affaire Benalla? etc…..
      Mais, madame Royal est blanche comme neige (elle manque un peu aujourd’hui)
      Issue d’une famille nombreuse et modeste,elle a toujours travaillé pour l’intérêt général , c’est elle qui le dit…
      Delevoye peut aussi prétendre à 15 000 euros de retraite par mois: maire,députe, sénateur, ministre, haut commissaire, conseiller général,président du CESE, médiateur…plus divers emplois dans le privé.
      En ce qui me concerne, j’ai également cumuler plusieurs emplois mais pour la retraite, c’est 4 trimestres de validés par an et j’arrive à 1250 euros par mois (25 ans salarié et trente ans auto entrepreneur)

      répondre
    2. pierrot

      Parmi tous vos métiers, que n’avez-vous choisi celui de 1er ministre (comme Ayrault, Fillon, …) ou mieux encore de Président (comme Hollande, Sarkozy, …) ? Vous seriez pleinement satisfait de votre retraite, fut-elle unique et ne vous livreriez à aucun commentaire – que vous exprimez d’ailleurs au conditionnel !!! – sur la situation de tel ou tel autre Français !

      répondre
      1. lamisol

        Je suis satisfait de ma retraite, grâce à mes 25 ans de salarié, pour le reste, un peu compliqué pour un petit auto entrepreneur de se faire une paye chaque mois, et pour la retraite…..
        Sinon, je voulais être berger, le premier des bergers pour rassembler toutes les brebis, mais il n’y a qu’une place…..

        répondre
  4. Lucien

    le bassin de vie de Remirement n’est pas le plus à plaindre mais plus vous montez la vallée de la haute Moselle , là c’est pas tout à fait pareil et pourtant nous avons deux enfants de cette haute Moselle ; bien placés dans la politique à quand de gros projets qui en amèneront des plus petits; du travail, des jeunes couples, de la vie ……on patine dans la semoule dans cette vallée et pourtant nous avons possibilité de ramener des locomotives , un peu de projets pharaoniques dans cette vallée vieillissante .

    répondre
    1. houlà.

      La haute Moselle n’est pas une exception et il n’y aura pas de miracle .
      C’est comme cela dans quasi tous les fonds de vallées françaises.
      Hormis le tourisme qui arrive à en faire survivre quelques une (tant qu’il y a de la neige..), les petites industries ferment les unes après les autres (manque de compétitivité de l’industrie Française auquel s’ajoute l’enclavement, le manque de de services publics et de mains d’œuvre dans les petites vallées).

      répondre
  5. Marc

    nous avons aussi un passage vers l’Alsace avec un axe facile , un passé historique et thermale, des pistes de ski à l’abandon , un paysage superbe mais il manque le petit plus de messieurs plus; un bâton de pèlerin ,

    répondre
      1. Marc

        j’avais un projet les grandes instances ne m’ont pas soutenu j’y aie tout mis dedans, la loterie monsieur la loterie ; on nous met dans des cases oui ou non vous aurez ; j’y aie mis tout mon fric , des heures et des heures ….. mais un politique doit se battre pour sa vallée surtout si elle est en danger .Quand on voit les bonnes paroles on y croit mais pas vraiment ça .Le nouveau projet dans 30 ans un parc naturel via le fond de vallée de la haute moselle les anciens vont laisser la place aux nouveaux qui vont se barrer car il n’y aura plus grand chose.

        répondre
  6. 88200macgyver

    Royal n’a jamais fait de miracle ….n’en fera jamais , même avec de bonnes indemnités .Cependant , celui qui lui a trouvé cette « place fictive » devra rendre des comptes . Ces arrangements existent encore ….et l’on peut dire une fois de plus que les loups ne se mangent pas entre eux ….

    répondre
  7. et pendant ce temps ...

    au lieu de dire n’importe quoi.. renseignez vous un peu !
    Elle était déjà Ministre de l’écologie sous le gouvernement de Manuel Vals ( avec le Président Flamby qui ne laissera pas de traces non plus ! ) ; Macron l’a nommée Ambassadrice en Juillet 2017 et elle est bénévole pour cette fonction ( pas de salaire ) par contre elle a 3 collaborateurs qui eux sont bien sûr payés et elle dispose d’un capital de 100 000 € annuel pour ses frais de missions ( OK.. elle fait pas de misions mais elle bouffe quand même son capital !! ) . Savez vous qu’il existe 21 Ambassadeurs(trices) en tout ?? donc vous pouvez imaginez la  » rentabilité  » de ces fonctions et le coût annuel …

    répondre
    1. Marc

      ce nouveau monde de la politique on finit par être habitué ce fric qui ne vaut plus grand choses à leurs yeux , cette manne qui vient de nos impôts; on retrouve ce problème partout .

      répondre
      1. Lucie

        le bêtisier est à la mode en ce moment pour clôturer l’année alors on va faire un bêtisier de tout l’argent offert gracieusement à certains et dépensé en excès ; au bout de quelques années et mettre bout à bout les bides politiques qui restent discrets dans le monde médiatique pour ne pas faire ombrage je pense à Damblain; et certaines entreprises …..quand on aime on ne compte pas .On adore la folie des grandeurs

        répondre
    2. houlà.

      100 000 euros de frais sans justificatif.
      Pour ne rien faire et n’assister à quasi aucune réunion.
      Chez ces gens là on appelle cela faire du bénévolat.
      C’est à gerber.

      répondre
    3. a ke kuku c'est joni.

      100 000 euros de frais sans rien faire c’est une vraie rémunération non fictive pour un emploi fictif.
      J’imagine aussi que pour faire grossir son petit livret de caisse d’épargne, elle devait profiter si possible des avions gratuits du GLAM pour ses très rares déplacements.

      répondre
  8. papy

    Alimenter le moins possible leur système de vol organisé de nos impôts est la seule solution que j’ai trouvé après des années de réflexions a me demander comment sortir de ce marasme politico financier.Résultat je ne participe à rien ,je ne suis candidat à rien, j’ai organisé ma quasi insolvabilité,j’ai planqué un maximum de choses ,je ne paie plus d’impôts et je vis trés bien sans ces guignols,ça prends du temps mais c’est faisable.Je n’ai plus l’intention d’aller voter car ils bouffent tous dans la même gamelle.Je regarde de loin tout ce qui se passe sans me prendre la tête et c’est trés bien ainsi.Juste une retraite bien méritée avec 45 ans de travail et comme elle sont scandaleusement basses ils irons se brosser pour m’en reprendre dessus.La vie est belle sans eux.

    répondre
  9. JMV

    Cette nana est une calamité.
    Ci joint l’article d’un hebdomadaire relatif à sa gestion calamiteuse de la région Charente-Poitou.

    Impayés massifs, dérapage des frais de fonctionnement et de la dette, recours abusif aux emprunts toxiques… Ségolène Royal laisse une lourde ardoise à l’ex-région.

    Vents contraires pour Ségolène Royal. Alors que le président de la Nouvelle Aquitaine, Alain Rousset, l’avait accusée il y a quelques mois d’avoir mal géré l’ex-Poitou Charentes quand elle en était présidente (entre 2004 et 2014), la Chambre régionale des comptes (CRC) vient de publier un rapport accablant pour l’actuelle ministre de l’environnement et de l’énergie, qui avait pourtant affirmé que ce dernier contredirait ses détracteurs.

    En février, Alain Rousset avait indiqué que Poitou-Charentes avait laissé 132 millions d’euros d’impayés. Si ce montant a été ramené à une fourchette de 86 à 111 millions par la CRC, il reste néanmoins très important.

    La Chambre a aussi pointé du doigt l’augmentation de plus de 12% des charges de fonctionnement de la région entre 2011 et 2015, à 491 millions d’euros, tous les postes (frais de personnel, charges à caractère général, aides à la personne, subventions de fonctionnement…) concourant à cette évolution.

    Sur la période, la dette globale de l’ex-région a connu une hausse encore plus spectaculaire, de 51%, à 457 millions d’euros, si bien que la capacité de désendettement « s’est particulièrement dégradée… pour atteindre 19 années » à fin 2015, souligne la CRC, qui dénonce aussi la pratique d’endettement risquée de Poitou-Charentes, avec un recours massif aux produits structurés (ces fameux emprunts potentiellement toxiques, avec des taux d’intérêt susceptibles de s’envoler), à hauteur de 140 millions d’euros, dont 47 millions d’euros de produits très dangereux.

    Une situation financière alarmante, donc. A tel point que l’ancienne région serait « vraisemblablement en faillite » si elle n’avait pas fusionné avec l’ex-Aquitaine et l’ex-Limousin, jugeait il y a quelques mois le cabinet Ernst & Young, suite à l’audit commandé par Alain Rousset. Au final, le bilan de Ségolène Royal à la tête de Poitou Charentes paraît peu flatteur…

    répondre
  10. Lucie

    Ségolène on s’en fiche ; vous avez mieux à faire de défendre votre département ; la démographie baisse de plus en plus c’est du boulot des entreprises qu’il faut et s’occuper des endroits où ça mérite .On va perdre des écoles , toubibs …… il faut faire revenir des familles et il faut du travail des entreprises .

    répondre
  11. JMV

    Ce n’est pas Mr Naegelen qui a mis en place le libre échange et flingué l’industrie française ainsi que nos pêches et notre agriculture.
    Si le réchauffement climatique et miss Buzin ne les achèvent pas, il nous restera quand même les fromages et les vins.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.