Search
jeudi 23 jan 2020
  • :
  • :

Démographie : le département a encore perdu des habitants

image_pdfimage_print

human-567563_1920-1024x723

L’Insee vient de publier les chiffres officiels de la population française au 1er janvier 2017. Mauvaise nouvelle pour les Vosges : le département a perdu 9609 habitants de 2012 à 2017 (-0,3% par an). Le département compte désormais 367 673 habitants. A Epinal, on compte 31740 habitants. La population d’Epinal progresse légèrement selon l’Insee (+ 182). 

Sans-titre1Les chiffres du recensement 2017 de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) sont connus ! La population du Grand Est a perdu 5 600 habitants en un an. Au 1er janvier 2017, 5 549 586 habitants vivent dans l’une des 5 121 communes du Grand Est, soit 10,9 % de la population métropolitaine pour 14,7 % des communes.

Entre 2007 et 2017, la population de la région n’augmente que de 0,1 % par an. Le rythme de croissance est plus faible qu’entre 1990 et 2007 où il était de 0,2 % par an ; lors de la dernière décennie, solde naturel et solde migratoire se sont tous deux dégradés par rapport à la période précédente.

4 départements sur 10 ont gagné des habitants

Sur les dix dernières années, le déficit démographique du Grand Est concerne les Vosges, la Meuse, les Ardennes et la HauteMarne (entre – 0,3 % et – 0,7 % par an). À l’exception de l’Aube et de la Meurthe-et-Moselle, le rythme de croissance de la population se dégrade par rapport à la période 1990-2007. Entre 2007 et 2017, seuls quatre départements sur dix ont gagné des habitants : l’Aube, la Meurthe-et-Moselle, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin (+0,1 à 0,4%).

Lire la suite de l’article : https://epinalinfos.fr/2019/12/demographie-departement-a-perdu-habitants/




4 réactions sur “Démographie : le département a encore perdu des habitants

  1. Popôle En Bois

    On se demande bien pourquoi avec des bassins d’emploi aussi fournis des structures importantes et des services publics à foison. Tout est en train de crever pas seulement dans le département mais aussi dans le pays .JE VOIS LA VIE EN MAUVE

    répondre
  2. Lucie

    2030 nos fonds vallées deviendront des zones écologiques , où la nature sera reine où les vieux auront quittés les lieux et les jeunes et les familles aussi ; la nature reprendra s a place ; et les gens de la ville viendront respirer l’air pure de ces lieux choisit pour une expérience unique retrouver la simplicité des lieux et de soit même .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.