Search
mercredi 21 oct 2020
  • :
  • :

« Non à la création d’une superette sur Saint Maurice »

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2019-12-09 à 09.38.57

Communiqué de Marina Do Santos Collin, Conseillère Régionale Grand Est

Vendredi 6 décembre 2019, Monsieur Le Maire de Saint Maurice s’est rendu chez Charline le seul commerce local d’alimentation pour l’informer de son intention de valider le projet d’implantation d’une supérette en face d’elle d’ici un an.

Cela fait déjà neuf ans que Charline gère son commerce sur la commune. Nous ne pouvons pas accepter cela et la seule solution de bon sens reste le commerce local. Aujourd’hui nous sommes bien d’accord que notre village doit être attractif et se dynamiser mais pas au détriment de nos concitoyens et de nos commerçants existant. La seule solution dans un village c’est de maintenir ces petits commerçants et les aider à rester sur la commune.

Le prochain conseil municipal qui doit valider ce projet de supérette aura lieu le jeudi 19 décembre, il faut se mobiliser pour s’y rendre. Afin de soutenir Charline et son commerce je recommande aux frémis de consommer localement c’est la seule solution. Tous ensemble contre ce projet de destruction massive de nos commerces locaux ! Etant élue régionale Grand Est vivant sur la commune je ne peux accepter un tel projet. Tout mon soutien à Charline et elle peut compter sur mon appui pour lui apporter mon aide.

DO SANTOS COLLIN Marina, Conseillère Régionale Grand Est




63 réactions sur “« Non à la création d’une superette sur Saint Maurice »

  1. le Grillon Bussang

    soutenons les commerces existants plutôt que de leur faire un coup bas , les petites épiceries ont déjà du mal face au Goliath du Thillot et Remiremont mais là franchement c’est pire que tout .

    répondre
  2. papy

    Honteux ce maire ,vous aurez au moins la possibilité dans trois mois et demi de le renvoyer dans ces foyers, à moins que cet article ne nous dise pas tout.

    répondre
  3. chouki

    Une « supérette » à Saint-Maurice sur Moselle ?
    A 5 kilomètres d’Aldi ?
    Rien à dire…. Ça sent l’étude approfondie, un projet bien ficelé, un conseil éclairé.
    Et dans trois ans, pauvres « fremis », vous n’aurez donc plus ni l’un, ni l’autre.
    Bizarre que les édiles locales soient aussi peu…. ou trop…. enfin, vous voyez bien.

    répondre
  4. ERIC

    Ouvrir une superette en face du commerce de Charline est un coup de poignard ,non seulement pour le commerce local mais aussi pour le village. Quand le bidule-market sera ouvert , le commerce existant se trouvera gravement menacé jusqu’à sa fermeture et quand les décideurs de la chaine de distribution estimeront que le bidule-market n’est pas assez rentable, ils finiront par le fermer . Et là, plus rien juste les yeux pour pleurer .

    répondre
  5. le Grillon Bussang

    combien va coûter ce projet ? SACHANT QUE TOUT EST A FAIRE , combien de subventions ? nos bonnes âmes pensent encore au Père Noel, qui va être propriétaire des murs la commune ? ON VA OFFRIR LES PREMIERS LOYERS? salarier les gérants ? C’est tendance ON EN PARLE SOUVENT à la télé , on déroule le tapis rouge 5 ans SANS CHARGES ça va et apres la dure réalité; on est livré à soit même face aux charges et le reste …. ? On n’ y met le paquet dés le début facile c’est pas leur argent . Toi Charline et les autres vous avez miser votre argent, mis à contribution votre famille car on sait qu’une affaire c’est aussi la famille , des heures en pagaille, ton magasin est superbe et tu as eu le courage de te mettre à ton compte comme bcp mais combien on but la tasse? combien vivote, combien en ont marre, combien voudrait vendre, un paquet nos fonds de vallées sont tristes et le commerce se fait sur le Thillot REMIREMONT pas la faute des gens on a bien voulu cela on a bcp soutenu cette arrivée massive de supermarchés et franchises ne pleurez pas on a tout fait pour ces installations depuis 1970 et pareil on n’a pas mis de gants pour les petits commerçants, sans pitié bcp ont fermés et sans compter les livraisons de Maximo, Thiriet , camions d’outils …. j’en passe et des meilleurs ; on laisse faire mais on on y a bcp perdu .J’ai un recul de 3 générations , j’ai vu comment ça se passait et croyez moi ne pleurez plus sur le sort de vos villages tout à bien été programmé, les belles salles à manger dans les villages et les pas de porte à vendre font désordre on s’affole mais on a été très naïf .

    répondre
  6. CBT

    C’est ce qui c’est passé à CORNIMONT il y a quelques années: il y avait 2 petits supermarchés en place et le maire de l’époque à donné l’autorisation à une marque célèbre de hard discount de s’installer en nous emballant la mariée avec des emplois crées et que c’était bien pour la commune et patati et patata ….
    Résultat: peu de temps après , un des 2 supermarchés a fermé et il y a eu plus de gens sur le carreau que d’emplois crées .

    répondre
  7. sylvie

    à 5 mn du Aldi je pense que monsieur le Maire ne connait pas bien le commerce, au début on y va par curiosité , et c’est bon aussi pour les villages voisins c’est nouveau on va voir et il n’y aura pas que Charline qui va subir; ensuite on choisit dépannage! on en vit pas, client fidèle là c’est mieux et de passage le tourisme au début on y va et ensuite on va au moins cher vu la conjoncture on est tous pareil ; et après avoir fini les années de cadeaux divers peu de charges etc ….. là on va enfin voir la réalité en face mais ne vous en faites pas on ira tjrs en grande distribution vu que nous en avons à 5mn 10 mn de là pas loin du tout , mettez vos économies dans ce projet mr le Maire et vos conseillers aussi qui voteront pour cette construction vous verrez que c’est pas si simple vous aurez des nuits blanches comme vous allez en donner à Charline et aux autres .Celui qui n’a pas été dedans ne peut pas savoir ce qui se passe réellement , le commerce dans le monde rural c’est vivoter ,vu les créneaux horaires et les horaires à rallonge car une fois fermé on est encore dedans , et des charges énormes . Si ça va, pas de problème, mais si vous avez des soucis vous avez à faire à des murs autant administratif, fiscal bancaire sans compter les fournisseurs et les règlements au cul du camion et certaines factures de clients qui traînent à être réglées . Pas si simple le monde du commerce .réfléchissez bien

    répondre
  8. sylvie

    De son côté le maire de la commune défend son point de vue en avançant les nouveaux services à ses administrés. « Ce dossier revêt une dimension sociale pour les très nombreuses personnes âgées de la commune qui sont aujourd’hui dans l’obligation d’aller faire leurs courses au Thillot. Auront-elles encore les capacités de conduire dans un avenir proche. Lorsqu’on est maire, on se doit de prendre en compte l’ensemble de la population ».article copié alors je vais dire que St Maurice avait tout , mais il y a quelques années ces personnes agéees et ces séniors 2019 ont ou avaient une auto et ont préfèré les grandes surfaces vu les fermetures de commerces à St Maurice et autour croyez moi on ne peut comprendre qu’avec 2 discounts 2 supers marché sans compter remiremont cernay on va loin avec les autos ; normal on a le choix à 5/10 mn de là et la conjoncture n’arrangera pas le pouvoir d’achat des gens ; sans compter les concurrents qui eux aussi subissent internet et la concurrence ; cette supérette ne fera pas le poids et la station essence vous en aviez une mais on va au moins cher . On a le drive qui arrive mais qui vous dit que dans les années futurs il n’y aura pas de livraisons à domicile le commerce bouge vite très vite et croyez moi ça va venir .

    répondre
  9. Robert

    je ne sais pas ce qu’en pense nos élus locaux , les hauts élus ? ON NE LES ENTEND PAS SUR LE SUJET ; en parlant des seniors , ici on a un temps de retard sur la vie des seniors du futur ; déjà la plupart n’accepteront pas ce que subit nos anciens dans les Ephad ; pourquoi ne pas repenser un peu l’habitat, service, confort bien être,activités,services le comme chez soit avec nos animaux domestiques, des jardins, un service plus moderne qui correspond aux attentes de nos futurs retraités , on est un peu vieux jeu dans le secteur mais il y a des régions où on conçoit un nouveau concept pour nos seniors .

    répondre
  10. Bernard

    nous sommes actuellement dans la tendance de la vente direct , du bio, de l’anti gaspi ….. le nouveau créneau à la mode où tout le monde s’enfile ; on ouvre des magasins un peu partout , les marchés artisanaux sont aussi tendances et tant mieux mais ce qui me dérange c’est que l’on interdit les commerçants locaux du village qui organise, à venir aussi exposer des choses ,car ils ne produisent pas . avouez que là aussi c’est une aberration ; le tourisme fait vivre autant les producteurs que les commerçants ; comme on dit c’est un plus pour le chiffre d’affaire et tenir le coup dans des villages; on dirait que le commerçant qui ne crée pas est devenu un pestiféré ; mais une fois la saison touristique finie combien de producteurs viennent proposer leurs produits à beaucoup de commerçants de ces villages ? ils sont bien contents de les avoir pour vendre leurs marchandises ; et là on les met de coté pas vraiment sympa tout ça .Charline fait aussi partie de ceux là et ça devient compliqué de tenir un chiffre d’affaire attaqué de toute part .

    répondre
  11. Bernard

    je voudrais savoir ce qu’en pense mr Naegelen enfant du village et député ;je pense qu’il doit lire remiremont info tout comme l’enfant du village du Thillot et président du département .Monsieur Vannson .

    répondre
  12. Raymond

    des exemples de supérettes nous en avons bcp en Hte Saones , elles ont fermées au bout de 3 ans et c’était des inters qui les avaient mis en place ; actuellement nous avons tendance à distribuer des sommes énormes pour remonter des affaires sachant très bien que ça va couler , des commerces éphémères . Et au départ les grandes distributions cachaient la misère des tissages fermés , elles étaient pour bcp installées dans des usines liquidées en mettant en avt l’emploi mais des usines de 100 / 200 ou plus d’ouvriers nos grandes surfaces en sont loin .

    répondre
  13. Raymond

    je soutiens les maires qui reprennent des anciennes affaires fermées boulangeries, épicerie ….. mais remonter une supérette de fond en comble là pas logique dans le village; vous avez des commerces qui sont fermés depuis longtemps remonter des commerces dedans pour redonner de la vie au village c’est plus logique et une navette pour les personnes isolées le centre du village est complètement mort vous avez le choix pour monter une boucherie , remettre des pompes là où elles étaient , remettre un coiffeur …..c’est bcp plus logique que ce projet complètement idiot et sachez une chose plus vous aurez de commerces plus les gens viendront , les familles et qui sait des entreprises et docteur….

    répondre
  14. Paul

    Je suis tout a fait en accord avec les différents commentaires et les très bonnes analyses développées. Nos différents politiciens manque de bon sens dans leur réglementation d ‘urbanisme. A la Bresse la réhabilitation de l’ex hôtel du vieux moulin ,ou le rez de chaussée a été obligé d intégrer des cellules commerciales qui à ce jour reste vide, La résidense construite en place de l’ex tissage Marion a aussi des cellules commerciales qui aussi sont vides , de plus je vois peu de places de stationnement à proximité de ces commerces.
    Les candidats à la location des cellules commerciales de Lansauchamp à Cornimont ne se bousculent pas.
    Messieurs les politiciens il faut bien comprendre que la multiplication des commerces ne multiplie pas le pouvoir d’achat .
    Cet été le conseil départemental a eu la bonne idée d’organiser un marché artisanal au col de la schlucht,afin de tenter la justification d’un aménagement au coût pharaonique, ce marché a l’inconvénient d’éloigner les consomateurs des villages ou là ils peuvent apporter un plus aux petits commerces.

    répondre
    1. Raymond

      bravo Paul de nous citer des exemples parmi tant d’autres ,de non bon sens politique ; on distribue à tout vent mais c’est tjrs plus facile quand ce n’est pas votre argent , exemple aussi à Liezey une épicerie auberge tout à été réhabilité extérieur intérieur mais perdu là haut ça ne fonctionne pas fermé au bout de peu d’année d’exercice et il y en a combien d’entreprises comme cela il faut être réaliste ,bcp d’argent gaspillé en sachant très bien que ça ne mènera à rien des études de marché limites .

      répondre
  15. Thibaut

    calculer le nombre de commerces que vous aviez dans vos villages ; un paquet qui donnaient une vraie vie de village ; ils ont fermé les uns derrière les autres discrètement sans remous ; mais là on s’aperçois que nos villages deviennent des villages dortoirs , et tout s’enchaîne école, démographie, jeunesse , famille , entreprises , médecins …….la vie de village c’est un tout .

    répondre
  16. Thibaut

    dommage que nous n’avons pas de nouvelles de certains élus sur ce sujet en souhaitant que le bon sens sera aussi dans leur attitude ; on a perdu des commerces sympas dans la vallée qui si on avait bien voulu auraient pu être soutenus également, on sait qui on quitte mais pas c e que l’on retrouve mais on la regrette beaucoup .

    répondre
  17. Thibaut

    La proposition de Carrefour, qui a contacté la commune après avoir fait une étude de marché, est alors alléchante à ses yeux. Le supermarché d’une superficie de 400 m² propose une boucherie traditionnelle, une station essence (24 h/24 h), la création de six à huit emplois, une sécurisation de l’accès et sortie de la zone par rapport à la RN 66, une ouverture 7 jours sur 7. « Cette implantation apportera une dynamisation et une attractivité du territoire avec un aspect social : Fremis sans moyen de locomotion, jeunes et anciens. »CHAPEAU ON A DEJA EU CELA AVEC INTER BEAUCOUP ONT FERME ? IL VA ENTERRER LE PEU DE COMMERCES QU’ILS RESTENT AUTOUR ? Et les maires environnant ne réagissent pas

    répondre
  18. Thibaut

    Charline votre maire ne connait pas le commerce du tout,on lui fait miroiter les choses; vendre du rêve mais entre le rêve et la réalité ça fait deux . encore un rêveur; des rêveurs! car le gérant de cette petite surface vu les supermarchés pas loin il ne fera pas le poids du tout ; une étude de marché c’est du vent et si beaucoup disent c’est super ils vont regarder leur porte monnaie et ils retourneront à leurs commerces habituels car ce n’est pas que les prix un commerce c’est aussi un commerçant avec les qualités qu’il doit avoir pour sa clientèle ; on juge très facilement actuellement . ; saint Maurice comme les autres villages villages bien calmes pas un chat certains moments de la journée et le dimanche c’est pas mieux ; quand il ne fera pas le chiffre escompté il va s’attaquer aux produits régionaux faut pas rêver , on s’imagine que le terroir fait recette mais regardez la concurrence de toute part le créneau où tout le monde s’enfile il faut se partager le gâteau dorénavant et la saison touristique n’est plus ce qu’elle était non plus et la plupart des touristes vont dans les supermarchés ; ce n’est plus vraiment le tourisme comme autrefois où on faisait la queue dans les magasins , c’est fini ce temps là ; Charline et les autres ont du mal de se sortir un salaire à la hauteur des heures passées ;alors vos 8 salariés ne vous en faites pas une fois les aides passées on va revoir la situation les dimanches ou jours maussades à nettoyer les rayonnages il y en aura ..Fremis réfléchissez bien les Bussenets aussi car vous serez aussi impacté ce n’est pas quand les commerces ferment qu’il faut agir mais bien avant .Les carrefour ne fermeront pas dans le sentiment si le chiffre n’est pas au rendez vous il fermeront très vite ; on entend pas nos hauts élus ils sont pour ce projet ?

    répondre
  19. Manu

    redressement judiciaire pour la boulangerie de st Maurice , ça passe inaperçu toutes ces liquidations et redressement ;en souhaitant un rebondissement pour la survie de sa boulangerie ; le commerce va fort à st Maurice

    répondre
  20. Marina

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je tenais à vous remercier pour vos commentaires.
    Quand la famille de Charline m’a demandé mon aide, je n’ai pas hésité une seconde de les suivre dans ce combat.
    Si je dénonce l’ implantation de cette supérette c’est que j’ai vécu trois ans à la Bresse et un carrefour market a vu le jour après la fermeture du DIA.
    Le constat a été sans appel : Le carrefour market a fermé et tous les salariés ont été licenciés.
    Aujourd’hui le bâtiment est à l’abandon. Pourtant la Bresse compte trois fois plus d’habitants qu’à Saint Maurice et Le carrefour market n’est plus là!
    Ce que je trouve scandaleux c’est que la municipalité n’a pas fait de référendum d’initiative citoyenne pour avoir l’avis de la population.
    Ce projet d’implantation de cette supérette n’a jamais été évoqué et maintenant on apprend que cela verra le jour en automne 2020.
    Bien entendu je suis contre ce projet car cela va tuer le commerce local et à forciori notre village.
    Le commerce local doit être soutenu et maintenu pour contribuer à la vie du village.
    Ce qui aurait été logique c’est que la mairie construise des cellules commerciales pour y intégrer de nouveaux commerçants un boulanger, un boucher, une épicerie les uns à côté de des autres.
    Cette proposition est juste du bon sens !
    Je continuerai de soutenir Charline et les autres commerçants pour cette supérette ne voit pas le jour.
    Venez nombreux au conseil municipal ce jeudi 19 décembre 2019 à 20h15. Cordialement. COLLIN DO SANTOS Marina, Conseillère Régionale Grand Est.

    répondre
  21. Un lecteur attentif

    Beaucoup de messages réalistes, nous espérons que Monsieur le maire en prendra compte, et qu’il pourra passer un message si ce n’est plus, au conseil municipal de ce soir 19-12-2019 à 20h15, malgré que ce ne soit pas à l’ordre du jour. Il faut savoir que la résidence principale de monsieur le maire se situe à Remiremont, alors…Je n’accablerai pas le 1er magistrat car il n’est pas seul, il a une équipe d’adjoints (es) et des conseillers municipaux réunis à la hâte car pas au courant de ce projet. A suivre…

    répondre
    1. Marcel

      Bravo à Marina d’avoir soulevé ce problème si important mais dommage que les autres n’ont pas bougé , et je dois dire que beaucoup de vérités se trouvent parmi les écrits de beaucoup; les élections vont arriver et on va parler comme d’habitude du soucis des petits commerces ;des pas de porte à vendre ….on va même jusqu’à payer des gens pour réfléchir au problème et remonter des fonds à coup de fric réaménager les villes ; là on va trouver du fric. Certains villages et villes sont choisies et d’autres vont subir ; déjà que l’on organise la concurrence pour ne pas faire crever ce qui est déjà; trop de concurrence tue la concurrence ; on autorise tout , et on finit par perdre gros et là pareil pour le terroir et les tendances actuelles mais il n’y aura pas de place pour tout le monde ;il faut être réaliste, on veut diminuer le chômage et on va faire miroiter à certains que ça va fonctionner et au bout de 1 à 3 ans on en a plein qui ferment c’est sur les conseillers ne sont pas les payeurs .On ne contrôle plus rien et on pleure du moins on fait semblant de pleurer car bon nombre de petits commerçants sont venus parler de leurs problèmes en vain . mais depuis des générations on a connu ce genre d’attitude ; mais c’est de l’hypocrisie pure ; d’un coté on veut garder nos petits commerces soutenir les commerçants et de l’autre on fait un coup de pute dans le dos ; pas logique tout cela nous allons aussi avoir le soucis pour les petits cinémas de nos vallées qui vont avoir droit à ce nouveau complexe cinématographique sur Remirement ,et vous verrez les dégâts mais comme on adore le grandiose, le tape à l’oeil ,on accepte tout et on se fou des conséquences; Remiremont est entrains de bouffer nos villages mais bon ils se bouffent aussi sur Remiremont ; des bides et de l’argent gaspillé on en a un paquet ; alors que certains ne pleurent plus sur le sort des villages ils en sont responsables en donnant des autorisation sans réfléchir aux conséquences .Beaucoup de monde aux inaugurations et peu de monde et soutien aux enterrements en gros débrouille toi .

      répondre
    2. pierre

      Je n’accablerai pas le 1er magistrat car il n’est pas seul, il a une équipe d’adjoints (es) et des conseillers municipaux réunis à la hâte car pas au courant de ce projet. A suivre…si c’est le cas je m’inquiéterais bcp que les adjoints et conseillers ne sachent rien ce n’est pas trop une politique de groupe mais une politique individuelle et c’est très grave .

      répondre
  22. le Grillon Bussang

    EN 2009 j’ai eu des soucis avec mon magasin , subit un burn out lié à cela , j’ai lancé des SOS en vain ; et en 2011 liquidation judiciaire une horreur ; là on est considéré comme une sous merde ; seule comme si on n’avait pas bossé ; aucune reconnaissance rien ; en 2019 le mal est toujours là on ne peut oublier 32 années 3 générations et le mal que vous avez subit verbalement , l’indifférence et harcèlement ;ça laisse des séquelles bat toi Charline remue ciel et terre moi je ‘en avais plus la force ; nos villages crèvent depuis pas mal de temps mais là stop il est grand temps de réagir ; la folie des grandeurs est entrain de tuer ce que nous avons de plus précieux l’âme des villages, la vie des villages ; quand je vois le Grillon tomber en ruine j’ai mal mais le nouveau propriétaire n’en a que faire on y a perdu beaucoup mais toi Charline ne te laisse pas faire .Je suis de tout coeur avec toi

    répondre
  23. le Grillon Bussang

    je viens de lire l’article sur Vosges Matin concernant le soutien de mr Vinel et mr Peduzzi et ……… enfin un soutien pour le commerce local , face à une aberration d’un maire qui n’a aucun scrupule de lancer un tel projet en face de chez Charline mais où on va ; il est grand temps de prendre au sérieux le problème du peu de commerce local, qui nous reste ; et revoir les lois , le soutien que ce soit administratif ,fiscal ,bancaire , et politique, cci …. on se retrouve affilier à une case qui est une loterie oui ou non vous aurez droit, le fiscal qui est rigide face à des taxes foncières…. que l’on doit payer alors que l’on pourrait attendre une vente correcte pour ensuite en retirer le foncier via le notaire mais là on vous écrase et vous finissez par lâcher prise ; ne pas laisser faire n’importe quoi ; revoir aussi une étude d’accompagnement face à des aléas de la vie ou un passage à vide , l’accompagnement des petits commerçants face à la maladie,deuil …. , et avant pendant après une liquidation ou un redressement judiciaire ; on est un tout et souvent les gens en difficultés sont discrets ou ne sont pas écoutés et mal conseillés mais on devrait plus revoir les situations au cas par cas car on en arrive à des villages bien morts et des catastrophe autant professionnelles que familiales .

    répondre
  24. revoir les lois

    CONCERNANT LE CHÔMAGE si vous êtes salarié et que vous vous mettez à votre compte durant plusieurs années; vous n’avez droit à rien vous perdez vos année de cotisations salariés alors si vous avez été salarié plus de 15 ans et à votre compte pareil là ça fait plaisir .Alors les 6 mois de chômage pour les indépendants ; revoir les salariés qui ont cotisé longtemps et que l’on n’oublie qu’ils ont cotisé pour le chômage mais où sont elles passées .

    répondre
    1. à ke kuku c'est joni.

      La France est un pays ou les gens qui travaillent beaucoup et qui prennent des risques sont les dindons de la farce.
      Cela est entre autre symbolisé par les paysans et les petits commerçants et entrepreneurs indépendants.

      Il est plus confortable pour d’autres de bien connaitre la liste des diverses aides sociales.
      Cela permet de laisser le réglage du réveil sur 11 heures du mat.

      répondre
      1. Dominique

        vous avez entièrement raison se lancer dans un fond de vallée il faut être courageux ; et faire un coup de pute à une commerçante existante par un concurrent qui n’est pas très équitable on va droit à l’enterrement en entraînant ces petits commerçants ; un peu trop facile ; on va mettre en concurrence un marchand de meuble où une entreprise du bâtiment face à leurs fenêtres et on verra la réaction .Comme on a tous les droits on peut imaginer ce scénario aussi .

        répondre
  25. christine

    « Nous n’avons pas de politique intercommunale du commerce. La communauté de communes n’a pas été informée. » Et Alain Vinel de répliquer : « C’est bien ce que je reproche, ce projet met en danger le petit commerce de la haute vallée de la Moselle. » no commentaire

    répondre
  26. gavroche

    il y a des élections en mars 2020, et cela tombe très bien …. !!! et puis si par malheur ce magasin venait à ouvrir, il suffit simplement de le boycotter, car seuls les consommateurs ont le pouvoir du porte-monnaie !!!!!

    répondre
  27. Lili

    pourquoi ne pas faire une vente direct de producteurs , artisans , à fresse à coté du aldi plus on est mieux c’est , cet espace est vide à l’heure où le bio; vente direct est tendance il manque ce genre de magasin dans notre coin plus on est mieux c’est , pourquoi pas tout est permis et personne ne dit rien .

    répondre
  28. Lili

    souvent on nous parle de l’ouverture du moins la réouverture de café épicerie ; quand je vois des maires aligner 250 000 euros pour la réouverture d’une épicerie, café ; employer un gérant et entendre dire que si au bout de deux ans le gérant n’a pas ce qu’il escomptait arrêter; là je me dis que pour une commune 250000 euros c’est une pacotille ; il est grand temps de distribuer au compte goutte les aides car ne l’oublions pas l’état c’est nos impôts ; quand je vois des responsables de boite avoir un déficit énorme au bout de 1 an et demi et en liquidation en ayant reçu plusieurs millions d’euros et avec la gueule on entraîne bcp de gens mais une liquidation au bout de 2 ans avec un trou béant là ça laisse à réfléchir ; nos élus n’ont aucun scrupule de voir tout ce fric gaspillé .Des projets avec grandes gueules on doit les suivre de près avant de distribuer une manne de fric .Souvent on voit des bâtiments flambant neuf rien n’y manque dés le début facile quand on touche une manne avant on laissait venir et on investissait en fonction du chiffre d’affaire .On fait des études de marché mais sur du vent la réalité est tout autre bien souvent .

    répondre
    1. houlà.

      à Liezey la réouverture du relais des bucherons a coutée 1 millions d’euros au contribuable.
      6 ans et 3 gérants plus tard, le truc est désormais fermé.

      répondre
      1. le Grillon Bussang

        1 million d’euros là je rêve et dire que lorsque j’ai sonné la sonnette d’alarme pour mon magasin on n’avait pas de fric en me mettant en avant une zone industrielle qui en 2019 je pense n’a non plus trouvé le succès escomptée ; on marche sur la tete .elle a tenu 6 ans et 3 gérants là bravo …..Cela ne dérange pas les heureux donateurs de perdre autant de fric ?

        répondre
  29. chouki

    Le 20 janvier 2020 un article télévisuel sur FR3 à 12h00 où le maire de la commune de Saint-Maurice annonce à la caméra que 80 à 90 % des habitants sont pour la venue d’un Carrefour à Saint-Maurice…. mais sans concertation…… donc 1300 habitants, si la pétition rassemble plus de 260 signatures on est à moins de 80%… Bonjour à Euclide et son arithmétique… Effet d’annonce ou méthode Coué … Et ça ne va rien coûter aux contribuables ? demain peut-être… demain mais après ?
    Sur les deux il y a en a un(e) qui ment ?… Mais qui ?
    Et 6 à 8 emplois créés…. Comment/Qui va payer les salaires et les charges inhérentes après un ou deux ans ?
    Fremis, dormez jusqu’aux élections mais « Quand c’est flou, y’a un loup »

    répondre
    1. pierre

      les copains conseil départemental, com com et région ……et je ne pense pas que l’on s’installe gratuitement,ça c’est jamais vu ; on ne croit plus au Père Noel .Tout se passe en catimini ces choses là .Mais on commence à en savoir plus au fermetures ;regarder ces épiceries, bar, tabac .La manne et le désastre pour certains au bout de 3 ans .

      répondre
  30. pierre

    L’enseigne Carrefour Market compte aujourd’hui 975 magasins en France et poursuit son développement en location gérance (30.000€ d’apport) ou en franchise investisseur (250.000€ d’apport) article tiré du net on nous parle du maire mais dites nous en plus sur celui qui va mettre des billes pour ce projet il y a forcément quelqu’un derrière .

    répondre
  31. Hubert

    Bonjour
    Réponse
    à Monsieur Gavroche il ne faut pas rêver monsieur le maire actuel re passera Maire car il y a une troisième liste en construction en secret et que cette tète de liste ne s’est jamais manifesté pour défendre les commerces
    de plus 3 listes fera repasser le maire sortant une seul liste aurais été plus logique derrière Madame donc pour moi il y à quelqu’un qui tire profit de la supérette

    répondre
  32. Stépane

    Je suis effaré de lire tant de contre-vérité. La réalité c’est que les gens essaye de « sauver » un mode de commerce où ils ne vont pas. Bien souvent la part des achats alimentaires en proximité représente 5 à 10 % des dépenses alimentaires. Autrement dit, 90 à 95 % des dépenses se font en centre commercial sur d’autres communes avec des enseignes qui font remonter les bénéfices aux groupes.
    Un projet bien dimensionné est bien souvent un moteur pour la commune ; ne rien faire en espérant que ce qui est en place le reste encore quelque temps est une erreur.
    Je vous rejoins sur le fait que trop souvent les projets sont mal proportionné et donc difficilement rentable.
    Pour finir, un bon projet n’a pas besoin d’argent public.Si le projet est subventionné c’est qu’il n’a pas été jugé viable par un entrepreneur, a chacun son métier…..

    répondre
    1. Marcel

      st Maurice comme les autres villages autour, bien mort quand on y passe , les fin s de semaine les samedis bcp vont à 10 mn de là avec voisins, famille, aides à domicile, particuliers ….. c’est rentré dans les habitudes depuis tant d’années : le nouveau commerce de vouloir remettre des petits commerces c’est un peu de la rigolade mais on pleure surtout la morosité de nos villages avec ces commerces à vendre , en ruine …..le petit commerce c’est le dépannage; on a voulu cela grâce aux autorisations données à tout vent sans réfléchir dans les années futures ; mais on ne peut pas tout avoir ça fait beaucoup ; dans les faits c’est autrement. Pouvoir d’achat qui se réduit beaucoup ;les gens dépensent différemment ; plus on est de fou plus on rit mais on ne rit plus actuellement la folie s’empare de tout le monde le i commerce ramène tout le monde dans le même soucis et les habitudes alimentaires vont changer les choses ce qu’il manque dans notre secteur un magasin de producteurs la vente direct et ça on n’y a pas encore penser c’est ce que recherche les gens actuellement plus d’intermédiaire et du bon. Limiter le gaspi de cette folie que l’on nous propose dans lés étalages ; un nouveau mode de commerce pas via les gros groupes c’est du vu du démodé .Les gens ont besoin d’autres choses du vraie , du bon , de la traçabilité , du proche .du naturel .une AMAP

      répondre
      1. Atienza

        Je partage en partie votre analyse, et je pense que le commerce local deviendra un hybride du modèle que vous présentez et de celui que je defends.

        répondre
        1. lili

          exact pas de carrefour c’est du vu et revu ; mais des commerçants artisans producteurs avec un cahier des charges bien défini, car ne mettons pas le bio, le fait maison , l’artisanat sans vérifier la traçabilité et un label ; on arrive toujours à tourner les mots de manière a bien berner les gens en gros une belle tac tic commerciale bien vendeuse ; car là aussi on nous en met à toutes les sauces .

          répondre
  33. Marcel

    beaucoup de personnes âgées se font livrer des repas par une petite boucherie du canton, si cette supérette met en péril cette petite boucherie les repas en prendront un coup également , réfléchissez bien on est un tout ; et si on perd ce service cette petite boucherie c’est aussi à calculer lors des prochaines élections .

    répondre
    1. Hubert Miatta

      Je suis d’accord avec vous monsieur Marcel mais personnes ne calcule que ça va le faire repasser ça c’est sur.c’est du n’importe quoi? fallait compléter la liste d’opposition et non diviser

      répondre
  34. lili

    et n’oublions pas les tendances du service qui pourrait aussi se greffer au milieu, un genre de conciergerie service où les gens pourraenit avoir tout un tas de service via les services existants dans nos vallées mais faire bosser tout le monde des petits comerces, producteurs artisans et en ajoutant un service de livraison le bon vieux camion de livraisons qui passent dans les villages en mettant en avant le commerce local et différents services .Un espace où les gens pourraient aussi se réunir discuter du lien social ; ça c’est le futur pas ce carrefour qui est déjà du dépasser .

    répondre
  35. lili

    nos petits commerçants, producteurs locaux, prestataires de services, livreurs de plats cuisinés ,artisans…. pourraient créer un site internet avec un système de commandes , et liens pour que les gens soient au courant d’une promo où divers produits ….. pour les personnes loin et sans internet ce bon pourrait être écrit et la camionnette pourrait en même temps qu’apporter les commandes reprendre les bons de commandes et les donner à la conciergerie qui contacterait les commerçants et autres services qui les amèneraient à la la conciergerie ; un système qui feraient travailler le canton .

    répondre
  36. lili

    les professions sont tous dans un coin on ne sait même pas ce qui existent dans le coin, ce qu’ils vendent , proposent ; recréer du lien social pour tous .

    répondre
  37. à ke yéyé.

    Commençons par interdire la vente de carburant, de presse , de produits frais dans les supermarchés ( journaux et magazines, pain et viennoiserie, viande, poisson.).
    C’est simple à mettre en place et cela permettra la réouverture de dizaines de milliers de commerces dans les villages.

    répondre
  38. Michel

    Je suis écœuré de voir comment ont à tirer dans le dos de Madame vous qui avez défendue et qui derrière votre dos ont monte une liste en secret
    qui n’a aucune chance de gagner les municipales
    tout mon soutien à vous

    répondre
  39. mimi

    les élections sont un recueil de bonnes paroles mais si on retournait quelques années en arrière et ressortir les belles paroles de ces anciens élus on s’apercevrait finalement que les choses ne changent guerre un bon copié collé .La variante commence à excéder les gens qui ne croit plus trop à ces belles campagnes .Là on installe du zéro gaspi ; des linéaires de distributeurs de produits secs .. la tendance actuelle , on en met partout encore une belle connerie , le vrac c’est bien mais dans des boutiques avec peu de clients gare aux produits périmés .

    répondre
  40. Claude

    il n’y a pas un jour où on ne nous parle pas des problèmes des centres villes sans commerce , nouvelles cibles électorales ; les responsables vous les décideurs , qui n’ont pas vu le futur mais la rentabilité des zones commerciales et supers, hypers,franchises la facilité pour se garer, le choix, comment ne pas avoir envie de ce nouveau mode de commerce on les a voulu , on les a, on nous a bien conditionné et pour revenir en arrière difficile ; pour tenir un chiffre d’affaire en petites villes et villages pas facile du tout au début on est tout fringant mais dans 3 ans on fait le point ; vous avez été très naifs mais vous avez tellement bien fait que les habitudes ont pris le dessus alors vos managers pour dynamiser les centres villes, le fric que vous balancé; si les gens n’ont plus forcément envie de revenir à ce mode de commerce il faut vivre avec son temps vous nous l’avez assez seriné depuis ces 30 années sans penser aux dégâts le mal est fait un grand merci ; et maintenant internet qui va mettre la pagaille un peu plus chez tout le monde ; combien de commerces fermés depuis 30 ans en France on en a jamais parlé on les a laissé crever ; bcp d’emplois supprimés merci aux décideurs .mais entre les commerces fermés délabrés et les appartes au dessus car souvent le commerçant habitait au dessus ça devient moche très moche .Et on continue a emmerder les petits qui restent en 2020 ce n’est pas fini comme quoi on n’a encore rien compris .

    répondre
  41. Marco

    ça y est le couperet est tombé , autorisation de construire signé , comme quoi nos élus n’ont encore rien compris ne pleurez plus sur le sort du petit commerce vous ne faites rien pour eux ; vous allez faire du mal au peu de petits qu’ils restent aux alentour vous êtes contents ? de l’hypocrisie pure et simple . Nos belles paroles électorales que du pure cinéma .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.