Search
jeudi 29 juil 2021
  • :
  • :

Remiremont : le cas des halles du Volontaire fait toujours débat

image_pdfimage_print

marché-couvert-1024x768

Ce lundi soir, lors de la réunion du conseil municipal de Remiremont, le cas des halles « Le Volontaire » a encore fait débat. L’opposition a critiqué les décisions de la municipalité sur le thème de « je te l’avais bien dit ». Quelques tensions dans la salle.

La GIE Les Halles a mis fin à son exploitation du marché couvert depuis le printemps de cette année. Afin d’acter définitivement le sort des biens de l’immeuble, un protocole d’accord entre la GIE et la municipalité a été signé. La commune rachète une partie du matériel permettant de relancer l’exploitation publique et en régie du marché couvert prochainement. Plusieurs voix se font entendre dans l’opposition municipale pour dénoncer la situation.

« Aujourd’hui, la ville passe à la caisse pour un montant de 48.000 € », déplore Dominique Schlesinger. « J’ai de la peine pour ces commerçants » (qui ont investi), « créer une concurrence supplémentaire ne me parait pas loyal ». La conseillère municipale fait plusieurs propositions de services qui selon elle pourraient être proposés en lieu et place du marché couvert : création d’un lieu d’animation, de garderie d’enfants, de conciergerie, service voiturier.

Pour Janine Ratsimihah, c’est un « juste retour de bâton ». « Vous nous avez bernés, bernés, bernés », renchérit elle, s’adressant au maire. Jean Hingray rappèle les 720.000 € apportés par des investisseurs privés : « un investissement majeur ». Les 48.000 € de rachat ne correspondraient même pas au coût de la mise aux normes et de l’accessibilité. Il réaffirme sa volonté de mettre en ce lieu en avant les produits locaux, avec un « échange direct entre les producteurs et les consommateurs ».




8 réactions sur “Remiremont : le cas des halles du Volontaire fait toujours débat

  1. Remy Raymond

    L’espace du Volontaire, créé par Christian Poncelet, permettait d’accueillir chaque semaine et toute l’année des manifestations variées : associatives, commerciales,culturelles,sportives ou encore municipales, une réalité dont les élus romarimontains actuels n’ont pas pris la peine de s’informer. Ces manifestations, idéalement situées, attiraient au centre ville un public nombreux et varié, ce que ne fera jamais un marché couvert (la preuve a été faite) fut-il ouvert aux producteurs locaux qui sont déjà présents dans d’autres structures ou simplement dans les marchés du mardi et du vendredi.. Il semble malheureusement que le bon sens devra encore patienter pour s’imposer.

    répondre
  2. Et puis, et puis.

    Monsieur le Maire, en ce lieu de débat que nous offre Remiremont info, vous avez été largement prévenu, en son temps, que l’accès catastrophique du centre ville est la conséquence directe de ce flop. Un lieu de terroir est une très bonne idée mais il doit être accessible facilement des consommateurs de la ville et des alentours. La plupart vivent à cent à l’heure entre le travail, la famille, etc., cqfd. A vouloir trop en faire, vous louper presque tout.
    C’est dommage de cette perte de temps (et d’argent) en ces temps difficiles où toute votre l’énergie dépensée part en fumée.
    A suivre prochainement la suite de l’écoquartier… bien cordialement.

    répondre
    1. GS

      Et qui aurait payé la mise aux normes de ce bâtiment ? Le contribuable romarimontain. Soit ce lieu revivait soit il fermait car il n’y a pas l’argent dans les caisses.
      Le  » flop  » n’est pas dû à l’équipe municipale, il est dû aux anciens commerçants des halles qui ont oublié les bases du contrat qui avait été établi..prix attractifs et animations ont bel et bien manqué.
      A noter qu’un espace sera à disposition des associations dans ces nouvelles halles. L’endroit sera mieux animé et donc plus attractif.
      Notre centre ville est attractif si il est animé.. voyez 1RDT, voyez le défilé du dimanche de saint Nicolas, voyez le 14 juillet, voyez la braderie, voyez le carnaval vénitien….
      Il faut oser pour avancer et non prendre des photos du passé..

      répondre
    2. Thibaut

      des flops on n’est plus à ça prêt , donnez nous le nombre de flops dans le département et les futurs flops ; mis bout à bout la somme devient assez importante mais une broutille on n’est plus à ça prêt .

      répondre
  3. papy

    A vouloir pêter plus haut que son cul on fini par se crotter le dos.
    Entre les deux coqs ,hingray et didier les élections vont nous donner des éléments de rigolade, a qui va le plus malmener cette pauvre ville endormie.
    Les problèmes resteront toujours la circulation à l’octroi et le stationnement payant, mais n’est pas plus sourd que celui qui ne veux pas entendre.

    répondre
  4. GS

    La circulation à l’octroi est un problème en effet. L’autre soucis est que la plus grande partie des voies de cet éco quartier appartient au département et ne dépend donc pas de la commune.. les seules solutions qu’il y avait ont été réduites à néant étant donné qu’il y a également du domaine privé..
    En ce qui concerne le stationnement payant en centre ville, je vous laisse imaginer ce que donnerait la gratuité…voitures ventouses, rotations inexistantes et finalement plus de place du tout..
    Des stationnements minutes ont été créés en concertation avec les commerçants, il est important également de rappeler pour les personnes en bonne santé qu’il existe un parking couvert gratuit, le parking du Batardeau gratuit et le parking du champs de Mars gratuit..
    Monsieur le Maire a de l’ambition pour notre ville et ne reste pas attentiste.. il a su conclure des choses entreprises dans le passé, qui n’avaient jamais abouties et n’est ce pas le plus important.. tout ça en faisant en sus des économies importantes sans toucher au porte monnaie des Romarimontains…
    Mieux vaut faire le coq que l’autruche…

    répondre
  5. Remy Raymond

    Monsieur ou Madame GS demande qui aurait payé la mise aux normes de l’espace du Volontaire, si cela n’avait pas été fait par les commerçants qui voulaient s’y installer; Certes il y avait une mise aux normes à faire pour y vendre des denrées périssables mais peu de dépenses à prévoir par la ville pour continuer les nombreuses animations variées qui s’y déroulaient. Et,raconter que les caisses étaient vides est un mensonge évident que l’on fait quand on ne sait plus quoi dire.La ville va d’ailleurs acheter pour 48 000 € de matériel d’occasion qui va servir 6 mois? un an au plus?
    La première erreur , c’est que le maire s’est laissé convaincre de refaire un marché couvert et qu’il s’est lancé sur cette idée sans réflexion ni concertation. L’autre erreur, tout aussi condamnable et étonnante, est celle des commerçants qui sont venus à Remiremont sans une étude sérieuse de faisabilité. Espérons que les investisseurs du futur hôtel  »de luxe » n’ont pas fait la même erreur. A suivre… .

    répondre
  6. Et puis, et puis.

    Le coq plutôt que l’autruche. Alors, voulez-vous que nous fassions une manif et bloquer l’octroi pour que les autorités se bougent. La ville est étranglée en ce point noir qui a couté des millions d’euros au contribuable, pour un résultat épouvantable, des études de bureau qui ne sont pas du tout en adéquation avec les réalités de circulation de ce point clé de la ville et vous nous dites, le coq plutôt que l’autruche. Les problèmes, il faut les prendre dans l’ordre des urgences, même si ce désordre n’a pas été créé par la municipalité en place (Merci Mr Didier). Pas d’accès, pas de commerces, pas d’accès engendre des initiatives commerciales mortes nées. Quand on est élu, il faut faire avec les bonnes actions réalisées avant, et Dieu sait qu’il y en a, mais il faut faire également avec ce loupé incroyable et mettre toute son énergie pour le résoudre. L’expropriation pour utilité publique est bien employée pour des conneries sans nom, alors pour quelques m² à l’Octroi, il y a moyen ne croyez-vous pas ?? Bien cordialement.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.