Search
samedi 5 déc 2020
  • :
  • :

Hôpital de Remiremont : Christophe Naegelen interpelle le gouvernement « 6 mois plus tard, aucune avancée n’a été constatée »

image_pdfimage_print

81294000_171698884213718_1359887092313751552_n

Ce mardi matin, lors des questions orales à l’Assemblée Nationale, le député de la 3ème circonscription des Vosges, Christophe Naegelen, a interpellé le gouvernement sur la situation de l’hôpital de Remiremont et présenté les problématiques concrètes rencontrées dans l’établissement. Le secrétaire d’Etat Adrien Taquet a répondu à ses questions.

« J’ai cet été passé une quarantaine d’heures à l’hôpital de Remiremont pour rencontrer les professionnels de santé, aussi bien que paramédical ». Suite à cette visite, le député de la 3ème circonscription a fait une série de propositions à la direction de l’ARS pour améliorer la situation du centre hospitalier. « 6 mois plus tard, aucune avancée n’a été constatée ». Pourtant, affirme Christophe Naegelen, des choses très simples pourraient être mises en place, concernant la communication interne, « mais aussi en terme d’équipement, de matériel, comme le remplacement  des brancards des usagers, qui datent de 2001 (…) On a aujourd’hui des brancards qui ont 20 ans, qui ne sont pas faciles à utiliser, qui ne sont pas confortables pour les personnes qui sont dedans et qui sont très pénibles pour le personnel ».

« Au lieu d’avoir des résultats concrets, des propositions concrètes, on a juste des cabinets d’audit qui se succèdent, qui coutent (une expression qui a été souvent usitée) un pognon de dingue ! ». Le député a interpellé le gourvement et a demandé des réponses sur 3 points majeurs. Le matériel va t’il être remplacé ? Est-ce que l’ARS s’engage à communiquer régulièrement avec le personnel des hôpitaux romarimontain et spinalien. Enfin, des lits vont ils être ré-ouverts pour faire face à l’augmentation saisonnière de la population dans un territoire très touristique ?

« Un véhicule médicalisé pour le SMUR de « Rémireumont » a été commandé en septembre 2019 (…) la livraison est attendue début janvier 2020, donc devrait intervenir dans les jours à venir », affirme Adrien Taquet, secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, « Pour les brancards, et plus largement au delà des brancards pour les besoins en équipement de tout l’hôpital, les possibilités de l’établissement étant limitées, un appui par des crédits régionaux ou nationaux est à envisager à cet égard ».

Adrien Taquet a évoqué les différents lieux de discussions prévus entre les acteurs des services hospitaliers : « (le) dialogue que vous appeliez de vos voeux me semble être effectif et en route ». Concernant la saison des sports d’hiver, il rassure : « au plan local, et comme chaque année, le dispositif « Hôpital en tension » sera activé (…) avec un médecin dédié, et se traduira par la réouverture de 10 lits. L’arriver de nouveaux médecins au printemps devrait pérenniser ces réouvertures. Non plus pour un besoin saisonnier, mais au long court (…) ».




6 réactions sur “Hôpital de Remiremont : Christophe Naegelen interpelle le gouvernement

  1. Carole

    j’ai passé quelques heures aux urgences un froid de chien, une personne en pyjama dans ce grand couloir et des brancards d’une autre époque sans compter la tristesse des lieux un coup de peinture ne serait pas de trop , personnel débordé .

    répondre
    1. Houlà.

      En 2017 la France a déboursée 774 milliards en dépenses sociales ( soit le 1/3 tiers de son PIB .).
      Ce pourcentage compte parmi les plus élevés au monde.
      Avec un taux de chômage réel qui affiche plutôt 20 % que le 8,5 % déclamé, il arrive donc un moment ou ça coince.

      répondre
    1. chouki

      Le « baroud d’honneur » a été inventé par les politiciens pour flatter les militaires qu’ils lâchaient dans les guerres qu’ils avaient souvent provoqué….. Invention très française.
      Et avec Buzin qui suggère vaguement de ne plus soigner efficacement les très vieux qui coûtent trop cher.
      J’ai surement mal compris ce passage vite censuré des journaux télé.
      Bref, dans cette fiente politique faussement sociale, trop attachée à conserver ses prébendes toutes discrètes, ce n’est plus un « combattant » qu’il nous faut ici, c’est « l’incroyable Hulk ».

      répondre
  2. Tonton Reporter

    Il ferait bien, aussi de se pencher sur le désert médical, au niveau des médecins généralistes, qu’est en train de connaitre la vallée de la Moselotte, un véritable scandale… Merci d’avance…

    répondre
    1. JMV

      La solution:
      Interdire la libre installation pendant 5 ans aux jeunes médecins.
      Les jeunes enseignants ne l’ont pas. Pourquoi les médecins l’auraient t’ils ! (sachant que les facs de médecine sont financées par le contribuable ).

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.