Search
mardi 29 sept 2020
  • :
  • :

Hôpital de Remiremont : vive tension à la cérémonie des voeux

image_pdfimage_print

IMG_8814

L’avenir du Centre Hospitalier de Remiremont et le plan de performance étaient une nouvelle fois au coeur des discussions lors de la cérémonie des voeux, ce mardi soir à la résidence Léon Werth. Avec quelques tensions cette année encore.

Eric Sanzalone, directeur du centre hospitalier, « 9ème directeur en 10 ans » laissera sa place d’ici quelques mois. Il a ce mardi soir longuement relater le bilan de son action l’année passée et les années précédentes. Il évoqué l’application du plan de performance, qu’il défend, et les résistances qu’il a suscité. « Je pense que la solution reste l’alliance (avec le CH d’Epinal). En liant nos destins nous nous obligeons à une solidarité d’action ». Elise Lieffroy-Niess, secrétaire CGT du Centre Hospitalier de Remiremont, a remis au directeur une pochette contenant les signatures à la pétition de soutien au personnel en grève.

Après avoir retiré sa veste, le Dr Mazen Chammas, président de la commission médicale d’établissement, a exprimé son attachement à l’hôpital, sa « seconde famille », avec beaucoup de force et d’émotion : « C’est notre maison qu’on défend ». Un centre hospitalier où beaucoup passent plus de temps que chez eux. Il a déploré la perte de certains services l’année dernière. Néanmoins, le docteur se montre déterminé et plus combattif que jamais : « Remiremont, ça restera toujours le petit village gaulois qui va résister à tout ! ».

Prenant la parole, Jean Hingray, président du conseil de surveillance, n’a pas caché son soulagement de voir partir prochainement le directeur. Un départ anticipé qu’il ne regrette en rien. Utilisant pour comparaison la célèbre pièce de Molière, le maire de Remiremont a dressé à son tour le bilan de « celui qui se considère comme simple serviteur (…) appliquant à la lettre les consignes de direction générale ». « Nous ne supportons plus la fourberie ou le mensonge », a t’il conclu « Nous espérons la venue d’un directeur qui sera à l’écoute de l’ensemble du personnel et des acteurs de notre établissement  ».

« Depuis mon élection et ma prise de fonction en tant que Président du Conseil de Surveillance de l’Hôpital de Remiremont, il n’y a pas eu un jour sans m’inquiéter sur l’avenir de notre hôpital et de l’ensemble de son personnel », affirme Jean Hingray. « La maternité peut à nouveau respirer. Mais le combat continue ! (…) Même si l’ensemble des hôpitaux traversent une situation difficile, nous espérons une année meilleure que celle que nous venons de traverser ». L’intervention a été vivement applaudie.




3 réactions sur “Hôpital de Remiremont : vive tension à la cérémonie des voeux

  1. Popôle En Bois

    Ce qui préoccupe surtout la population ce n’est pas le théâtre hospitalier entre campagne électorale pour les uns et carrières professionnelles pour les autres (ou les deux) mais le devenir de l’hôpital ,du personnel et des services du moins ceux qui restent parce que pour ceux qui sont fermés c’est plutôt CIRCULEZ ,IL N’Y A PLUS RIEN A VOIR

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.