Search
lundi 28 sept 2020
  • :
  • :

Agressions sexuelles : Remi Lesage défie le champion de judo Teddy Riner « Je peux te mettre ippon »

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2020-02-05 à 14.22.06

Photo de Teddy Riner par Georges Biard, CC BY-SA 3.0

Il y a plusieurs mois, Remi Lesage, un infirmier de 38 ans, affirmait avoir subi une agression à caractère sexuel le 1er septembre 2018 de la part d’un médecin remplaçant aux urgences du centre hospitalier de Remiremont. Avec d’autres, il a créé le collectif « Silence sous ma blouse ». 

Dans une vidéo postée sur le compte Facebook du collectif « Silence sous ma blouse », il vient « motivé par les encouragements » de lancer un défi à Teddy Riner, double champion olympique de judo, qui vient de signer avec 54 athlètes une tribune pour dire « stop » aux violences sexuelles dans le sport. L’objectif  de ce défi : « donner envie aux victimes l’envie de dénoncer et de se battre contre ces actes inacceptables ». Remi Lesage souhaite particulièrement sensibiliser aux sujets des symptômes liés à un traumatisme : « Les gens ne se doute pas à quel point le corps peut nous faire souffrir après un traumatisme. Et c’est cette souffrance physique et psychologique qui me pousse à tout ça ».

https://www.facebook.com/watch/?v=1053065335071986




3 réactions sur “Agressions sexuelles : Remi Lesage défie le champion de judo Teddy Riner

  1. Rémi Lesage

    Et si Remiremont devenait la capitale de l’abolition des violences sexuelles au travail Monsieur Jean HINGRAY ? Il est temps de pénaliser les agresseurs et ceux qui préfèrent les protéger pour ne pas avoir de problème. Ce serait pas mal avant les municipales ?

    répondre
    1. Joss

      Comme si le maire d’une commune avait le pouvoir de juger quelqu’un…. mais vous sortez d’où ? Vous réfléchissez un minimum avant d’écrire ou est ce juste pour vous élever contre une personne que vous n’aimez pas ?
      C’est un des problèmes de la France actuelle, les incultes.

      répondre
      1. Rémi Lesage

        Moi j’aime tout le monde et je déteste personne. Je ne lui demande pas de juger. Je lui propose de répondre aux besoins des victimes d’agressions sexuelles comme nous, d’avancer sur le sujet et pourquoi pas de montrer l’exemple. Le pb de la France actuelle c’est ceux qui interprètent un commentaire à leur manière, prennent. De haut les autres sur un ton agressif.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.