Search
jeudi 26 nov 2020
  • :
  • :

Le Premier ministre de passage dans les Vosges ce jeudi

image_pdfimage_print

edouard-philippe-800x800

Le Premier ministre Edouard Philippe sera bien de passage dans les Vosges ce jeudi. Il sera accompagné d’une partie du gouvernement pour un comité interministériel aux ruralités consacré aux services publics et commerces de proximité. Le comité sera présidé par Edouard Philippe. 

Ce jeudi Le Premier Ministre est attendu dans les Vosges ainsi qu’Elisabeth BORNE, Ministre de la Transition écologique, Christophe CASTANER, Ministre de l’Intérieur, Jacqueline GOURAULT, Ministre de la Cohésion des Territoires, Christelle DUBOS, Secrétaire d’État chargée de la Santé, Jean-Baptiste DJEBARRI, Secrétaire d’État chargé des Transports, et Olivier DUSSOPT, Secrétaire d’État Action et Comptes Publics. 

 




10 réactions sur “Le Premier ministre de passage dans les Vosges ce jeudi

  1. Lili

    ha!!!!!! le commerce de proximité , qui autorise les zones industrielles de s’agrandir sans arrêt ? le commerce de proximité est mort à cause de qui ? ON VEUT AVOIR DES ZONES COMMERCIALES , le commerce de proximité et en plus le Net qui met tout le monde d’accord ce qui gène le plus, c’est cette naïveté face à la tendance ; il y a trente ans on voyait l’emploi et tjrs en 2020 mais on se désole de la désertification et tristesse des petites villes et villages quand on voit tous les commerces à l’abandon et à vendre ; vous déroulez le tapis rouge mais vous continuez à autoriser vers les plus grandes villes l’agrandissement des franchisés, supermarchés tout le monde se bouf la tronche mais un petit commerce il faut en vivre et on sait que les gens viennent pour le dépannage mais le plus gros caddies se fait dans les supermarchés le pli est pris .Un grand merci à nos élus visionnaires depuis tant de générations ne pleurez plus .

    répondre
  2. lavosgienne

    Faites un petit tour près de la belle des Vosges, Remiremont et alentours, Penchez-vous sur les questions de la santé , notre hôpital et le nombre de spécialiste, l’environnement ! et l’emploi, grâce à vos réformes de l’assurance chômage les travailleurs qui ne trouvent malheureusement que des CDD seront de plus en plus précaires, Quels que soient leurs niveaux d’étude et,ou, expériences, les salaires sont presque tous au SMIC, sans parler de la réforme des retraites s’il n’y a pas de travail pas de retraite.Il faut trouver des solutions si vous ne voulez pas qu’on vienne vivre à Paris !

    répondre
    1. christian

      je pense que lavosgienne n’est pas très au courant du marché de l’emploi . De nombreuses entreprises autour de Remiremont, des Vosges et du grand est sont en pénurie de main d’oeuvre. Je connais principalement le milieu technique. Un jeune sortant de DUT trouve quasi immédiatement un travail autour de 1760€ (en moyenne). Un jeune ingénieur (tout domaine) trouve en général un travail avant sa remise de diplome en général autour de deux smics mais effectivement plutôt dans les grandes villes. Mais on ne peut forcer les gens à se former….

      répondre
      1. ester

        Bonjour,

        Quand vous parlez de 1760 euros , c’est net ou brut ?
        Je suis dans les hautes Vosges, J’ai un BTS , un emploi qui correspond à mon niveau d’étude depuis 20 ans dans le technique et j’ai juste ce salaire.
        Je cherche à changer de poste et je n’ai pas trouvé d’entreprise qui me propose actuellement de meilleures conditions .

        répondre
      2. Ouarf

        Il est connu que le département des Vosges est une pépinière d’industries de demain et est de ce fait en recherche d’ingénieurs et de techniciens supérieurs !

        répondre
        1. ester

          Non je pense que c’est un prof de technique, j’ai entendu le même discours quand je faisais mes études , on nous disais même que les employeurs venaient nous démarcher à la remise du diplôme. Mes copains et moi, on les attend toujours et on a souvent démarré avec des jobs d’intérim entrecoupés de semaines de chômage avant de trouver un poste.

          répondre
          1. voyons... !

            l’éducation nationale est complètement décalée par rapport au marché du travail.. et ça date pas d’hier ! la faute a un système d’enseignement archaïque + des profs qui ne se sont jamais retrouvés dans la situation d’une personne privée d’emploi ( fonctionnaire d’état ) + des quotas à remplir dans des usines à bacs ..bac + 2…+3…+4…+5…pour faire plaisir aux politiques locales et Nationales. Le résultat est qu’on fait croire aujourd’hui à un jeune qui sort d’un BTS qu’il va toucher 2500 euros en début de carrière et en même temps qu’un jeune muni d’un CAP ou d’un BEP va rester des années sans trouver d’emploi ! De nombreux métiers ont ainsi été laissés à l’abandon ( exemple l’apprentissage dans le bâtiment et les métiers de bouche ) en incitant les jeunes à faire des études contre leurs envies et en inventant des bacs ou des masters qui ne servent à rien si ce n’est à passer des années sur les bancs de la Fac en refaisant le monde ..on a donc » fabriqué  » volontairement des chômeurs. Certes les salaires sont moins élevés dans les Vosges mais la vie y est aussi moins chère ! Allez louer un F3 dans les grandes villes ( +/- 1000 € voir ++ ) et faites 3 h minimum de bouchons ou de transports en communs par jours .. personne de vous retiens de bouger :)

          2. lavosgienne

            De toute façon à l’avenir, même les fonctionnaires vont être confrontés aux différents problèmes de l’emploi grâce à l’autorisation des ruptures conventionnelles dans le public.

  3. Lili

    Les Vosges c’est comme l’Alsace les élections approchent et on met de la gomina pour éviter le RN de franchir un cap de plus , ça les talonne de plus en plus mais rien n’est fait par hasard ces visites sont bien calculées .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.