Search
jeudi 2 avr 2020
  • :
  • :

Vosges – Edouard Philippe annonce des mesures en faveur de la ruralité

image_pdfimage_print

A5B5C7F5-FA19-4352-8A75-5D94FA38CDA1

Ce jeudi matin, le Premier ministre Edouard Philippe ainsi que six ministres et secrétaires d’Etat étaient de passage dans les Vosges. Plusieurs visites étaient programmées pour parler « des ruralités ». Il a annoncé trois mesures en faveur de la ruralité.

Le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner ont visité la gendarmerie de Xertigny avant de saluer les sapeurs-pompiers.

Le secrétaire d’état aux transports Jean-Baptiste Djebbari a participé à l’inauguration du tunnel de Vanémont. Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique, a visité l’entreprise OI Manufacturing de Gironcourt-sur-Vraine. Pendant ce temps, Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et Christelle Dubos, secrétaire d’état à la santé, ont visité la médiathèque de La Vôge-les-Bains.

Le café restaurant « Le Petit campagnard » labellisé dans l’appel à projet « 1000 Cafés » mené par le groupe SOS, a aussi reçu la visite du Premier Ministre et de Christophe Castaner. L’établissement était tenu depuis près de 25 ans par le couple de gérants qui commençaient à désespérer de ne pas trouver de successeurs pour le bar-restaurant. Grâce à l’action du groupe SOS, le couple a pu trouver un repreneur. Le contrat de reprise a été signé ce matin entre les propriétaires et le groupe SOS.

Lire la suite ici : https://epinalinfos.fr/2020/02/edouard-philippe-visite-vosges-annonce-mesures-faveur-de-ruralite/




8 réactions sur “Vosges – Edouard Philippe annonce des mesures en faveur de la ruralité

  1. george

    les élections approchent et on met de la gomme pour répéter la grosse connerie de 2017 faire barrage au RN ou FN c’est pareil,tout ça parce-que ils y en a qui ont les jetons , ces visites sont bien calculées .

    répondre
  2. Bernard

    LICENCE IV gratuite pour les bars ouverts de villages , boire ou conduire il faut choisir ; la principale préoccupation du village le radio bistrot pour que les gens se retrouvent ; et ça change les villages du monde rural ;comme quoi il faut peu de choses pour retrouver une vie de village ; mais avt on avait des entreprises , des commerces , des écoles,du service , des trains des bus , des familles ,de la jeunesse mais que font ils le peu de jeunes dans nos villages ? ils partent loin faire leurs études et ne reviennent plus ; il manque encore pas mal de chose pour retrouver des villages vivants, le bistrot ok mais c’est un peu fantaisiste . .

    répondre
    1. lavosgienne

      LICENCE IV pour oublier les problèmes liés à l’emploi
      Médecin généraliste ok mais il faut des spécialistes aussi pour soigner la cirrhose du foie. Avec cette image,notre région sera plus attractive !

      répondre
      1. Bernard

        vous avez entièrement raison n’oublions pas qui a tué nos villages ? , des décisions naïves de politiques depuis des générations , ça ne s’est pas fait en 1 jour ; et ces messieurs pleurent mais avouez que l’on n’a rien fait pour garder ce qui avait de plus cher la vie de village ; les commerces fermés qui s’est vraiment battu pour les sauver ? on les a laisser crever on n’oublie qu’avec l’installation massive de grandes zones commerciales il ne fallait pas s’attendre à autre chose ; qui a donné les autorisations nos politiques sans penser plus loin que le bout de leurs nez ; ils ne sont pas visionnaires du tout seul les emplois et le portefeuille sont rentrés en jeu, et cette administration gourmande qui durant des générations a tué les commerces on a attendu bien longtemps pour changer les choses ce RSI mais combien de dégâts suite à cette naïveté ; beaucoup . Liezey bistro épicerie resto de pays 1 million d’euros d’aides et 3 gérants en 3 ans bravo et combien vont suivre ce chemin une fois les aides terminées .Quand je vois des reportages des maires pleurer leurs villes désertes en nous démontrant l’arrivée avec des aides alléchantes de petits commerces mais se cachant que des autorisations de grandes surfaces ou agrandissement de zones commerciales sont autorisées mais que la concurrence en dehors que seul des futurs candidats mettent en avant car le maire s’est bien caché d’en parler là on se dit pas tout à fait normal ; on cible des villes où on va mettre des industries, agrandir des zones, mettre des monstres qui vont tuer des petits dans des villages plus haut ça c’est du visionnaire .

        répondre
        1. houlà.

          Le projet de Liezey était mal monté.
          Le besoin était d’avoir une petite épicerie, produits du terroir, dépôt de pain et presse, jumelé à un petit café auberge.
          Quelques chambres d’hôtes à l’étage auraient sans doute permis aux gérants de pouvoir s’en sortir.

          répondre
          1. Bernard

            avec des sommes pareil , on ne fait pas dans l’erreur ; on n’a assez de gaspillage de fric sur le dos du contribuable ; on l’oublie un peu trop .

  3. JMV

    Ces micro mesurettes électoralistes en version écran de fumée ne sauveront ni les villages et encore moins les bistrots.

    Ces derniers sont passés de 600 000 en 1960 à 34 000 en 2016…
    En cause :
    La disparition des emplois ouvriers et paysans, la télévision, internet et les réseaux sociaux et aussi…. les képis.

    répondre
  4. Lucien

    si il vous reste des petits commerces , traiteurs, restaurants , entreprises faites les bosser et n’allez pas que demander des lots pour vos fêtes, pour des repas associatifs préférez les restaurant traiteurs épiciers de votre village ; là aussi on a souvent oublié la proximité .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.