Search
dimanche 29 nov 2020
  • :
  • :

Le BTP 88 par la voix de sa présidente Sylvie Tuaillon, décline la reprise du travail

image_pdfimage_print

Sylvie-Tuaillon-présidente-du-BTP-88-400x255

Alors que le Préfet des Vosges, Pierre Ory, demande aux entreprises du BTP vosgien de reprendre le travail pour maintenir l’économie en état de marche, le présidente de la fédération départementale du bâtiment et des travaux publics des Vosges, Sylvie Tuaillon, a adressé ce jour, le jeudi 19 mars, un courrier au serviteur de l’Etat (ci-après), pour signifier qu’il n’était pas question pour les entrepreneurs départementaux du bâtiment qu’ils reprennent leurs activités, et elle s’en explique…

Courrier du BPT 88 au Préfet des Vosges

Des arguments qui sont cohérents compte tenu des diverses consignes de confinement et de leurs conséquences.

A. B.




6 réactions sur “Le BTP 88 par la voix de sa présidente Sylvie Tuaillon, décline la reprise du travail

  1. Migo

    Je vous felicite. C EST vrai que tout est confus dans les paroles de Macron . Et il me semble que le confinement dans le Grand EST est plus qu obligatoire vu la situation .

    répondre
  2. Romain

    Monsieur Le Préfet, je suis technicien Fibre optique BTP, je conventionne et effectue les visites techniques des immeubles avant de les raccorder au réseau. Je vous invite à m’accompagner une journée afin de rencontrer certains des 300 propriétaires/syndics/bailleurs ainsi que les 1800 locataires du coin pendant cette période de crise. Je vais vous le dire franchement vous n’en avez pas les couilles et n’êtes qu’une grande gueule.

    répondre
  3. Stellie

    C’est une femme c’est pourquoi elle a eu une décision plus censée et raisonnable.
    le grand est comme zone plus touchée devrait en effet être en confinement total.
    Quant à la Préf n’ayez crainte ils sont barricadés.

    répondre
  4. florian

    Tout d’abord merci a vous de soutenir les gens qui travail dans le btp je suis en arrêt depuis mercredi soir je voulais juste dire une chose esce que la vie des gens n’est pas plus importante qu’une histoire d’économie financière on nous prend pour qui.

    répondre
  5. Cendrine

    Monsieur le préfet interdit de se promener seul en forêt mais demande aux ouvriers du Btp de retourner au travail. De qui se moque t’on ? Visiblement la santé et la sécurité des personnes n’est pas sa préoccupation. Les préoccupations économiques priment.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.