Search
lundi 30 nov 2020
  • :
  • :

Covid-19 : la situation s’aggrave dans le Grand Est Etat des lieux le 20 mars

image_pdfimage_print

coronavirus-4914028_1920Au 20 mars à 15h, 1551 personnes sont hospitalisées dans le Grand Est, dont 352 en réanimation (près de 9% ont moins de 60 ans). Le nombre total de décès confirmés virologiquement pour le Grand Est depuis le début de l’épidémie est de 105. Par ailleurs, 284 personnes sont d’ores et déjà sorties d’hospitalisation, leur état de santé ayant été considéré comme satisfaisant.
Cette évolution confirme que la situation s’aggrave, il est donc plus qu’essentiel de limiter ses déplacements et de respecter strictement les mesures barrières.
Solidarité entre établissements sanitaires de la région
Les équipes médicales et soignantes de la région Grand Est sont pleinement mobilisées pour assurer la prise en charge des patients dans des conditions optimales, que ce soit en ville ou à l’hôpital.
La solidarité inter-établissement dans la région fonctionne parfaitement, à la fois entre départements et entre établissements publics et privés.
A ce jour, 80 lits de réanimation de cliniques privées ont été mis à disposition.
Ainsi, les cliniques privées sont mobilisées et participent à l’effort en mettant à disposition des personnels et du matériel, en prenant en charge des patients atteints du covid-19 hors réanimation ou en réanimation.
Certaines cliniques, qui n’avaient pas d’activité de réanimation auparavant, ont même sollicité une d’autorisation exceptionnelle pour participer à l’effort. Cinq ont déjà été délivrées. Evolution de la méthode pour quantifier l’épidémie de Covid-19 en Grand Est
La surveillance du Covid-19 s’est modifiée au cours des différentes phases de l’évolution de l’épidémie. Aux stades précoces, la confirmation biologique était systématique pour les cas possibles et à l’issue de ce test soit le cas était exclu soit confirmé. Le nombre de cas confirmés reflétait de façon fiable l’évolution de l’épidémie dans le temps et l’identification de zones de circulation virale était possible.
Depuis le passage en phase épidémique, cette confirmation n’est plus systématique. Les recommandations sont maintenant de réaliser un prélèvement à visée diagnostique uniquement pour certaines catégories de patients présentant des symptômes évocateurs du COVID-19 (personnes fragiles, personnes hospitalisées, professionnels de santé). Tester tous les patients présentant des symptômes conduirait à saturer la filière de dépistage alors que pour les cas graves et les structures collectives de personnes fragiles, le dépistage permet de prendre des mesures immédiates.
Le nombre de cas confirmés sert désormais à guider les mesures de gestion mais ne reflète pas la réalité de
la circulation du virus sur le territoire. .
Par ailleurs, Santé Publique France produira dans les prochains jours un bulletin épidémiologique, à la
manière de la grippe, pour quantifier l’ampleur de l’épidémie sur le territoire. Ce nouveau mode de
surveillance devrait également entraîner la fin du recensement par « confirmation biologique ».
Consignes à suivre
Le ministère des Solidarités et de la Santé actualise ses recommandations régulièrement pour protéger
votre santé et vous recommander les bons gestes à adopter face au Coronavirus COVID-19. Face aux
infections, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :
 Rester chez soi,
 Se laver très régulièrement les mains avec du savon ou utiliser une solution hydro alcoolique,
 Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir,
 Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter,
 Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades,
 DEMEURER A AU MOINS UN MÈTRE D’AUTRUI, EVITER LES RASSEMBLEMENTS,
LIMITER LES DÉPLACEMENTS ET LES CONTACTS : RESPECTER LE CONFINEMENT
Vous avez des symptômes (toux, fièvre) qui vous font penser au Covid-19 : restez à domicile, évitez
les contacts, appelez un médecin avant de vous rendre à son cabinet. Vous pouvez également
bénéficier d’une téléconsultation.
Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, appelez le
SAMU-Centre 15.
Pour toute autre situation et information générale : appelez le numéro vert national au
0 800 130 000 qui vous indiquera la conduite à tenir.
Vous retrouverez plus d’informations sur les sites internet du Gouvernement du Ministère des
Solidarités et de la Santé et de Santé publique France.




3 réactions sur “Covid-19 : la situation s’aggrave dans le Grand Est

  1. Ginette

    Entreprises vosgiennes vous avez lancé la fabrication de masques super, maintenant il faudrait des blouses, ou combinaisons, charlottes, lunettes de protection, gants etc n’attendez pas, le gouvernement nous avait promis des livraisons on attend toujours!!!!!!
    je vous rappelle que selon une étude récente le virus peut contaminer l’air pendant 3 heures, ou peut être plus, personne ne sait !!
    Protégeons tous les soignants, et toute la population jeune et moins jeune

    répondre
  2. chouki

    Comment faire ici dans les Vosges pour bénéficier, en cas de contagion individuelle, du protocole du professeur Didier Raoult, virologue de l’IHU Méditerranée infection ?
    Comme monsieur Ch. Estrosi et son épouse Laura « du web » (télématin).

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.