Search
lundi 25 mai 2020
  • :
  • :

L’entreprise Erneste de Vagney à la fabrication de masques

image_pdfimage_print

coutureDepuis plusieurs jours, les couturières de Erneste Vagney mettent leurs compétences au service de la fabrication de masques indispensables au personnel qui soutient la communauté médicale surchargée, luttant ainsi contre l’épidémie qui touche toute la France et plus particulièrement la région Grand-Est.

Conformément aux directives strictes établies par le GHT (Groupement Hospitalier Territoire d’Armor) et le Centre hospitalier de Saint Brieuc, l’usine tourne sans relâche pour produire des masques en tissu pour les professionnels non soignants de l’hôpital.

« En étroite collaboration avec le groupe De Buyer et le soutien logistique de la société O’Petits Soins, nous faisons tout notre possible pour contribuer à l’effort collectif en ces temps de crise« . Dixit le maire de Remiremont  Jean Hingray




7 réactions sur “L’entreprise Erneste de Vagney à la fabrication de masques

  1. Bernard

    Bonjour,

    Heureusement que les entreprises privées sont là pour palier aux incompétences de nos dirigeants. Les soignants auront peut-être des masques en quantité suffisante.

    C’est comme les tests … alors que quasiment tous les pays atteints par le Covid 19 testent leur population massivement, en France on est plus malins que les autres (toujours nos dirigeants), on fait des économies et on ne teste que ponctuellement.

    Pourquoi y a t’il moins de morts en Allemagne ? Parce qu’ils font systématiquement des test et isolent les personnes testées positives. Alors qu’en France une personne peut être positive sans le savoir et contaminer beaucoup d’autres

    Mais le gouvernement se réveille enfin et va augmenter la capacité de tests.

    A ça pour communiquer tous les jours ils sont forts !!! ils feraient mieux d’agir.

    Mais pour les ministres il y a des test … une ministre avec de faibles symptômes a été testé négative.

    Les privilèges existent toujours …

    répondre
    1. Clo

      Je suis bien d’accord avec vous !
      Il serait bon aussi que nos « gouvernants » se souviennent de ces petites entreprises qui ont essayé de palier à leur défaillance, eux qui ont toujours recours aux Chinois pour nous envahir de produits qu’on est tout à fait capable de produire en France, si on voulait bien mette le « fric  » loin derrière… et avec ces entreprises Françaises, au moins on ne serait plus dépendant des Chinois et autres pays qui paient leurs ouvriers à coup de trique…

      répondre
      1. PierreL

        Respect pour les entreprises pour qui la solidarité n’est pas un vain mot.
        Mais quand vous parlez de « produits qu’on est tout à fait capable de produire en France », là je vous suis plus du tout. La France ne produit presque plus rien, sauf quelques-uns à des prix extraordinairement élevés.
        Regardez les téléphones, les téléviseurs, les appareils ménagers etc tout vient de l’étranger. Même nos vêtements et jusqu’aux fruits (sauf à tomber dans les prix excessifs du bio). Faites le tour des magasins, le made in France n’existe plus qu’à des prix prohibitifs.
        Ce serait donc la même choses pour les masques, les appareils respiratoires etc. La seule solution raisonnable était de constituer des stocks achetés à l’étranger.
        Je veux bien convenir que c’est une question de fric. Mais sans fric on ne fait rien.
        Peut-être pourriez-vous vous en prendre à ceux qui ont foutu notre économie par terre il y a près de 50 ans. Nos finances publiques sont dans le rouge vif depuis cette époque et nous continuons à jouer les riches avec près de 2500 MILLIARDS de dettes !
        Mais le petit coq gaulois a toujours de la voix sur sa montagne de dettes. Non mais !

        répondre
  2. 88200macgyver

    Que vient faire Jean Hingray (de Remiremont)dans cette histoire de masques à Vagney ? Expliquez moi , je ne comprends pas . Merci .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.