Search
lundi 28 sept 2020
  • :
  • :

Remiremont : des bougies aux fenêtres en signe de solidarité avec les soignants

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2020-03-19 à 09.32.31

Les habitants de plusieurs villes de France se donnent rendez-vous aux fenêtres et aux balcons à 20h pour une séance d’applaudissements, afin de témoigner leur soutien aux soignants dans la crise du Coronavirus. Un autre signe de solidarité : placer des bougies aux fenêtres.

C’est notamment le cas à Remiremont, où des habitants ont décidé de placer des petites bougies sur le rebord de leur fenêtre à la nuit tombée. Un geste qui rappelle la tradition des « lumignons » lyonnais, liée elle aussi à une période d’épidémie. En 1643, alors que le sud de la France était touché par la peste, les échevins de Lyon, le prévôt des marchands et les notables firent vœu de rendre hommage chaque année à la Vierge si l’épidémie de peste cessait. Comme l’épidémie cessa, le peuple tint sa promesse et rendit hommage à Marie chaque année depuis lors.

C’est la fameuse « Fête des lumières » ! Le 8 décembre, jour de la fête de l’Immaculée Conception, fut choisi en 1852 pour inaugurer la statue de la Sainte-Vierge posée sur le clocher de l’ancienne chapelle de Fourvière. La tradition veut que chaque famille sorte son assortiment de verres épais et parfois colorés. On appelle ces verres garnis d’une bougie des « lumignons » ou « lampions ». Dès le mois de novembre, on trouve dans les magasins des sacs de ces fameuses bougies courtes et cannelées comme des gâteaux, ainsi que des assortiments de verres. Le soir du 8 décembre, les bougies sont allumées et placées dans les verres déposés sur le bord des fenêtres.

Alors en ce temps de crise lié au Coronavirus, des lyonnais ont décidé d’utiliser ce beau symbole, reproduit à travers la France comme un signe de solidarité au coeur du confinement et de soutien au personnel soignant qui fait face à une situation sans précédent. Par ailleurs, une opération « Illuminons l’Annonciation » a été lancée : « Les cloches des églises de France sonneront à l’unisson, tandis que ceux qui le souhaitent pourront poser une bougie à la fenêtre en signe d’espérance,  une marque de communion de pensée et de prière avec les défunts, les malades et leurs proches, avec tous les soignants et tous ceux qui rendent possible la vie de notre pays ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.