Search
mardi 24 nov 2020
  • :
  • :

Situation de l’EHPAD « le Couarôge  » de Cornimont La maison de retraite a enregistré 20 décès depuis le début de la pandémie

image_pdfimage_print

coronavirus-4914028_1920Communiqué de la Préfecture des Vosges et de l’ARS

La situation de l’EHPAD « Le Couarôge » de Cornimont (164 places d’hébergement) a fait l’objet, depuis l’apparition des premiers cas de COVID19, d’un travail collaboratif soutenu entre la direction de l’établissement, l’ARS, la Préfecture ainsi que la mairie de Cornimont.
L’ensemble des acteurs s’est attaché à mettre en place un renforcement des mesures de sécurité et d’hygiène pour faire barrière à la propagation du virus, mais également un renfort materiel, logistique et humain pour soulager les équipes soignantes et hotelières de l’établissement.
En dépit de l’engagement du personnel soignant et du volontarisme de son équipe de direction,nous avons le regret de confirmer, à ce jour, 20 décès en lien possible avec le COVID 19, depuis le début de la crise »
. Il faut à cet égard préciser que l’information selon laquelle « neuf corps auraient été évacués de l’EHPAD ce matin » est erronée.
Au regard des risques de transmission du virus au sein de cet établissement qui accueille 163 personnes âgées dépendantes, des mesures de sécurité sanitaire renforcées ont immédiatement été déclenchées sur place pour
isoler les patients, confiner les professionnels concernés et renforcer les mesures d’hygiène :
• un confinement vis-à-vis de l’extérieur (visites non autorisées conformément aux instructions nationales) et à l’intérieur (les résidents sont maintenus dans leurs chambres) ;
• des mesures d’hygiène renforcées notamment dans le traitement du linge, etc.,
• la stricte application des gestes barrières,
• un suréquipement médical pour les soignants (sur-blouse, masques).
Une attention particulière est portée à chaque résident. Par mesure de précaution, les résidents à haut risque sont pris en charge par les Centres Hospitalier de Remiremont et d’Epinal.
De même, par obligation les professionnels de santé confirmés sont confinés à leur domicile pour une période minimum de 14 jours.
La situation de l’EHPAD de Cornimont, engagé depuis de nombreux jours dans la crise, nécessite un appui renforcé et adapté de l’ARS pour consolider l’équipe des personnels (renfort en personnel et réorganisation pour assurer une
présence IDE H24, soutien psychologique aux équipes) et organiser l’accompagnement des personnes au sein de l’établissement. La direction a pu compter sur l’appui de l’appui du Conseil Départemental, de l’entraide de
l’association des EHPAD du département et de la commune.
La direction a pu également pu compter sur la mobilisation de l’Association de Protection Civile des Vosges (ADPC), pour soulager le personnel de l’établissement en l’accompagnant dans la désinfection systématique des chambres, dans la prise de température des résidents ainsi que dans la distribution des repas.
Toute l’équipe mobilisée de l’EHPAD fait en sorte d’accompagner dans les meilleures conditions les résidents dans cette période épidémique.
L’équipe soignante va pouvoir compter, dans les jours à venir, sur le retour des premiers personnels confinés par mesure de précaution.
Par respect vis-à-vis des familles des résidents, qui compte tenu des mesures en vigueur ne sont plus en contact réguliers avec leurs proches, le sens de la mesure et de la responsabilité s’imposent à tous concernant
la couverture médiatique de l’EHPAD.
Dans l’ensemble des établissements médico-sociaux du Grand Est Le confinement s’applique dans les structures médico-sociales depuis le début du mois de mars, par anticipation et protection des personnes accueillies
particulièrement vulnérables.
Les établissements médico-sociaux sont mobilisés et ont accès à toutes les informations sur les conduites à tenir et les ont largement relayées dans leurs établissements, auprès des résidents et des professionnels qui y travaillent que
nous devons veiller à protéger.
Les conseils départementaux et l’ARS travaillent ensemble à les tenir informés et à les suivre au plus près.




8 réactions sur “Situation de l’EHPAD « le Couarôge  » de Cornimont

  1. chouki

    Texte fort long mais concrètement,
    J’ai peut-être mal lu ou manqué le paragraphe….. pas de dépistages préventifs après 20 morts?
    On ne bouge pas ? On enferme… mal puisqu’il y a visiblement des fuites.
    Un peu comme à l’époque de Louis XIII.

    répondre
  2. chouki

    Pour ceux encore capable de réfléchir deux minutes.
    En testant toute la population de l’ehpad et intervenants on aurait les cas positifs avec possibilité de les traiter dès le début à la chloroquine et à l’antibiotique associé.
    Tout l’inverse des recommandations de ce « conseil de scientifiques » attaché à la présidence, tous plus ou moins coupables de négligence ou attachés à l’institut Pasteur, qui préconise, alors que l’évaluation a commencée depuis un jour, de faire l’inverse.
    Tout cela est fort déroutant pour les potentielles victimes de cette incurie trop bien organisée à l’époque des économies sur les retraites.

    répondre
  3. sebastien didier

    PETIT RAPPEL:
    En France, les décès dans les EHPAD ou en ville ne sont pas comptabilisés dans le bilan du coronavirus car ces personnes ne sont pas décédées à l’hôpital et non testées.
    Les chiffres sont complètement bidons. Nous avons un gouvernement de merde qui masque les vrais chiffres.
    Dans beaucoup de pays, la police effectue des contrôles avec un thermomètre visant votre front,.
    En France!!!!, pas de masque, rien, juste bon à verbaliser des gens qui vont à des enterrements, etc. ( certes, entièrement d’accord de verbaliser les abus)
    Pourquoi comme l’Allemagne a un taux très faible de mortalité!!!! ils font beaucoup de choses avec anticipation .
    VOILA MON COUP DE GUEULE
    contre des personnes incompétentes qui gouvernent notre pays et qui nous mentent.
    ça me rappelle tchernobyl et bcp d autres choses
    Réveillez vous et arrêtez de croire aux chiffres donné par les médias
    PS: depuis une semaine et tous les jours le gouvernement dit, je cite: les masques et tout le matériel va arriver demain. rien à ce jour, tjrs rien pour les soignants. et pourquoi avoir dit d aller voter en pleine pandémie?????

    répondre
  4. Lucie

    les chiffres sont minimisés il y en a bcp plus vu que l’on ne teste pas et que l’on compte les cas entrés en hôpital .Les autres c’est rentrer chez vous , avec les consignes pour vos proches , dafalgan et prenez votre température si 38 à 40 vous avez du mal de respirer foncer le 15 et hop hôpital , la loterie .

    répondre
      1. chouki

        Le pasteur du groupe des 2500 fidèles a parlé de plus de 2000 contaminés.
        Après, vu le peu que le français de base en savait aussi bien sur les moyens de protection dilapidés depuis Hollande jusque Macron suite aux mises en cause acharnées des socialistes, affiliés et journalistes comme la Lucet contre Bachelot, la porosité de la frontière restée ouverte aux contaminateurs, les coupes en règle de l’hôpital publique par Buzin et sa prédécesseur Touraine …
        Pour l’électeur moyen, au final, c’est la faute à pas de chance.
        Pour les derniers gouvernements, c’est autre chose.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.