Search
mardi 29 sept 2020
  • :
  • :

Un atelier d’écriture virtuel avec avec l’Union des Ecrivains Vosgiens

image_pdfimage_print

Tétraèdre 1

« En ce moment confiné, l’appel à l’écriture est une ouverture, par l’espace intérieur, à la grande liberté possible. Ainsi , l’Union des Ecrivains vosgiens appelle à un atelier virtuel (via le blog et le site internet), sur le thème de « L’AUTOBIOGRAPHIE ».  Animatrice : Claire CHENO.

 

  1. Tracez votre autoportrait en 2 parties : description physique, puis morale
  1. Explorez les souvenirs éparpillés de votre jeunesse, en commençant par la formule : « Je me souviens »…

La décision d’écrire une autobiographie suppose un double effort : organiser les souvenirs et les mettre en mots…  Les souvenirs ne viennent pas forcément dans un ordre chronologique, il nous faudra trier, effectuer des choix, sélectionner les moments et les personnages essentiels de notre parcours.  Ce qui est important, c’est de faire preuve de lucidité, voire de sincérité.  Considérer que l’on passe un « pacte de sincérité » avec les lecteurs, et avec soi-même…  Une forme de défi pou une exploration du moi, des événements et des rencontres qui ont jalonné notre parcours.

Consigne : La première phrase est importante.  C’est elle qui va accrocher l’attention, donner le ton, être le « fil d’Ariane » du récit autobiographique.  Comment continuer ?  Le plus simple sera, sans doute, d’adapter le récit dans l’ordre chronologique.

  1. Continuez et développez: La matière première de l’autobiographie est la personnalité de l’ « écrivain-écrivant », qui s’est construite progressivement, par une succession de rencontres, de joies et de douleurs.  Le récit est rétrospectif, sera-t-il également introspectif ?
  1. La « feuille de route » de l’autobiographie pourrait être :
  2.     –  les motivations clarifiées
  3.     –  le syndrome du grenier… maîtrisé
  4.     –  le trop plein de souvenirs… canalisé
  5.     –  les traumatismes… soignés
  6.     –  la parole… libérée
  1. Proposition : Pourquoi ne pas conclure nos textes par une seule phrase (inspirée d’un écrivain célèbre). Par exemple :
  2. Proust :« Longtemps, je me suis levé tôt »
  3. Cocteau :« La difficulté d’être… »
  4. Sartre :«L’enfer, c’est les autres »
  5. Musset :« Confessions d’un enfant du siècle »
  6. Yourcenar :« L’œuvre au noir »
  7. Céline :« Voyage au bout de la nuit »
  8. Duras :«Une aussi longue absence »
  9. Amélie Nothomb :« La nostalgie heureuse »

Références : « L’autobiographie » – Bibliothèque – Classiques Hachette.

 

Les textes peuvent être transmis à Vincent Decombis  vede88@orange.fr  Ou par courrier 21 rue des Champs Naves 88540 Bussang  Plus d’informations au 06 83 17 66 36

 voir aussi le blog de l’UEV : Union des Ecrivains Vosgiens lesecritsvains.canalblog.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.