Search
mercredi 30 sept 2020
  • :
  • :

Élections municipales – En septembre on remet les compteurs à zéro ? On prend les mêmes et on recommence

image_pdfimage_print

elec munEntre l’Élysée, les commissions de l’assemblée nationale et du sénat et surtout les associations des maires de France, les discussions font débat au sein de l’institution sur fond d’élections municipales. Selon différentes sources, on se dirige vraisemblablement  vers deux tours programmés fin septembre  pour les listes et maires qui n’ont pas été élus le 15 mars dernier.

Tout cela ressemble à un beau raté qui est déjà rentré dans l’histoire de la 5ème république d’autant que si la pandémie de Covid – 19 est toujours d’actualité l’automne prochain le scrutin devrait être annulé, 1er tour compris, pour être repoussé en 2021.

Le dé-confinement devrait signifier le retour de la politique locale avec des campagnes programmées durant tout l’été. Drôle de période en perspective…En septembre on remet les compteurs à zéro !




9 réactions sur “Élections municipales – En septembre on remet les compteurs à zéro ?

  1. froissard

    LAREM (République en Marche arrière ) a maintenu coute que coute ces élections, sachant que la raclée annoncée, passerait inaperçue pendant cette crise sanita.Ils sont prêts à tout recommencer pour sauver leur 3 peau .00000 communes ont tranché dès le premier tour .

    répondre
    1. lamisol

      Le président Macron était disposé à reporter les municipales, c’est plutôt les sénateurs avec le président LARCHER qui ont refusé ce report.

      répondre
  2. froissard

    30000 communes ont choisi dès le premier tour leur conseil municipal, en attente d’installation . les nouvelles équipes ont mis à profit cette période, pour travailler ensemble afin de gérer la crise sanitaire . Elus, associations, habitants ont fait preuve de beaucoup d’imagination, pour se montrer solidaires .C’est bien la preuve, que c’est au niveau le plus proche des citoyens, – la commune ,- que l’on trouve les initiatives les plus originales, prises dans l’efficacité, afin de pallier aux carences et insuffisances de l’Etat, qui démontre son incompétence en la matière, parce que paralysé par la bureaucratie tatillonne des technocrates, sans cœur bouffeurs de papiers . Tout en respectant la loi et les règlements, dans la situation actuelle, il faut être réactifs .C’est la force de nos élus locaux, et de la population, de ne pas céder à l’improvisation, ni à l’approximation . Tout simplement le bon sens près de chez nous . Espérons que demain, nous saurons garder cet état d’esprit, pour encore faire de belles choses ensemble .

    répondre
  3. 88200macgyver

    Bonjour . Tout ceci est le résultat d’une incompétence significative .Le dimanche , on envoie les électeurs au casse pipe sachant que les rassemblements ne sont pas recommandés dans cette période de pandémie .Quelques jours après , les gens sont confinés , avec contraventions si présents sur l’espace public sans l’attestation(que l’état aurait fourni à la place des bulletins de vote par exemple ) Le bilan de ce scrutin est faussé dans beaucoup de communes , car les gens d’un certain âge n’ont pas pris de risque , donc abstenus , et là ou les gens ont gardé les bureaux de vote , on comptabilise beaucoup de cas de Covid 19 avec beaucoup de décès.C’est une constatation citée par les médias.Ce sont des élections qui ont fait un ravage sans précédent .Les seuls responsables de cette situation peuvent se reconnaître .Eux seuls pouvaient reporter le scrutin , mais voilà , à Paris par exemple , la « Buzin »n’a pas quitté le ministère de la santé pour rien , et maintenant que sa situation est scabreuse , effectivement , il n’y aurait rien d’étonnant que tout soit annulé.Et pendant ce temps , ces acteurs , pas malades ,avec de beaux masques peuvent continuer calmement leur campagne électorale…..

    répondre
  4. voyons... !

    C’est juste.. pour ne prendre aucun risque et ne pas tout déstabiliser dans les communes , le gouvernement voulait reporter les élections à l’année prochaine mais pour ça il fallait voter et faire approuver très rapidement un amendement par tous ces nantis de l’assemblée nationale et du sénat Et bien sûr ils ont tous freinés des fers car dans les grosses villes ( pas nos petits villages ! ) ils voulaient tous faire une guerre politique pour essayer de renverser les équipes municipales en place.. ce sont des intérêts énormes en jeu la Mairie + le financement des partis politiques ! Le gouvernement a cédé et il a laissé faire les élections à la date en n’autorisant qu’un seul tour .. mais c’était déjà un de trop !!

    répondre
  5. froissard

    Avec une plus forte participation, les équipes élues auraient une plus grande légitimité démocratique .Effectivement ce scrutin est faussé pour les raisons que l’on connaît .C’est un mauvais signal pour la démocratie . Il faudra faire preuve d’inventivité pour encourager l’engagement citoyen . Une bonne campagne électorale, aurait eu l’avantage de mobiliser sur le programme des candidats, afin de donner l’élan nécessaire à la participation citoyenne, ce qui serait un encouragement pour nos élus; Espérons que les actions de solidarité ,menées ici et là,, dans le cadre de la grave crise sanitaire, sont les précurseurs du monde d’après, qui doit se construire à la base, la plus proche des habitants : La Commune. On peut d’ores et déjà lancer des appels à projets, pour que plus rien ne soit comme avant.C’est le moment ou jamais !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.