Search
lundi 25 mai 2020
  • :
  • :

Linvosges « bat » les masques et frappe un grand coup L'entreprise gérômoise au coeur de la pandémie

image_pdfimage_print

li2On n’est jamais aussi bien servi que par soi même. Demander plutôt au personnel  de la société Linvosges et son directeur Jean-Louis Chotard. L’entreprise a pris de plein fouet la crise sanitaire du Covid 19 avec pas moins de 10 cas de Coronavirus enregistrés au sein même du site gérômois. Le lieu de travail est de vie a été fermé le 17 mars puis désinfecté dans sa totalité par une société spécialisée afin de reprendre l’activité et garantir aux employés une sécurité absolue.  « On ne peut travailler que dans de telles conditions  » commente Jean-Louis Chotard qui fut en son temps responsable d’un site industriel classé SEVESO « depuis, le port du masque est obligatoire à Linvosges,  et nous avons mis en place des mesures de protection drastiques  qui nous permettent de poursuivre notre activité, aussi partielle soit-elle. Les règles barrières sont strictes et impérativement respectées. Nous vivons dans un tissu économique dynamique, toutes les entreprises doivent se mettre en sécurité et pallier aux défaillances de circonstance « .

Si une partie des collaborateurs de l’enseigne sont  toujours en télétravail, les couturières de Linvosges se sont mises à l’heure du Covid – 19 en fabriquant aujourd’hui des masques accrédités pour le personnel gérômois mais aussi pour l’usine sœur de Bretagne « Françoise Saget » ou encore pour la société  « Envie de Fraise » appartenant également au groupe MK Direct.

« Il nous restait 2 000 masques datant de la pandémie de grippe H1N1 » poursuit Jean-Louis Chotard « c’était insuffisant  car nous les avons donné à une pharmacie chargée de la collecte, mais aussi à des centres de soins du secteur. Il fallait subvenir à nos propres besoins et fournir gratuitement un groupement d’EHPAD du Jura ».

L’idée a donc fait son chemin et la production se poursuit. Ainsi il sera prochainement possible de se fournir en masque dans le cadre du dé-confinement. Mais avant cela,  il faudra atteindre  le pic de la pandémie, ce qui ne veut pas dire fin de l’épisode et la réouverture des magasins.

A suivre !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.