Search
mardi 29 sept 2020
  • :
  • :

Plan de déconfinement : les Députés « Les Républicains » des Vosges n’accordent pas leur confiance au Premier ministre

image_pdfimage_print

edouard-philippe-800x800

Stéphane VIRY, Gérard CHERPION et Jean-Jacques GAULTIER, Députés des Vosges, ont voté contre les mesures de déconfinement présentées à l’Assemblée nationale par le Premier ministre.

 

Après plus de 40 jours marqués par le confinement nécessaire du pays, le Gouvernement a choisi ce mardi 28 avril pour présenter son plan. Ayant suivi le discours du Premier ministre depuis leurs domiciles respectifs, dans la mesure où seuls quelques Députés sont autorisés à siéger à l’Assemblée nationale, ils déplorent que le Premier ministre ne se soit pas montré à la hauteur des enjeux.

 

Ils constatent que le plan proposé démontre la faiblesse de l’exécutif dans la gestion de crise et la réussite du nécessaire déconfinement qu’ils souhaitent. Les annonces sont incertaines, les injonctions sont contradictoires et le 11 mai prochain ne constituerait pas un réel déconfinement du pays. De nombreuses interrogations quant à la mise à disposition de masques et de tests en quantité suffisante, tout comme la reprise des activités scolaires et de certains commerces, notamment les cafés et les restaurants, mais également la filière touristique, sont restées sans réponse.

 

Or, alors qu’une inquiétude sociale et économique monte en France, une autre voie était possible. Dans un document publié il y a quelques jours, les trois Députés ont présenté, avec le groupe « Les Républicains », 50 mesures pour un déconfinement responsable et prudent, tant il faut allier avec précision et justesse la limitation maximale de propagation du virus et la reprise de l’activité, notamment économique, avec une stratégie territoriale forte.

 

 

Enfin, les trois parlementaires vosgiens dénoncent la méthode utilisée par le Président de la République et par le Gouvernement. Ne disposant d’aucun délai de travail, pas même de 24 heures entre le discours du Premier ministre et le vote des parlementaires, ils n’ont pas eu la possibilité d’amender le texte de l’exécutif au sein des commissions.

 

En responsabilité, ils ont voté « pour » les mesures d’urgence proposées par le Gouvernement dans le cadre de cette épidémie pour lui permettre d’avancer. Ils ont par ailleurs fait de nombreuses propositions durant ces semaines de crises. Or, aujourd’hui, les conditions n’étant plus réunies pour accorder leur confiance dans les mesures proposées, ils se sont exprimés « contre » le plan présenté par le Gouvernement au cours du vote consultatif portant sur l’intégralité du projet, qui n’assure pas un déconfinement responsable, clair et sous protection, que les trois Députés souhaitent.




24 réactions sur “Plan de déconfinement : les Députés « Les Républicains » des Vosges n’accordent pas leur confiance au Premier ministre

  1. PierreL

    Je crois que là les « républicains » se sont tirés une balle dans le pied (ou en plein coeur !)
    Désormais on ne pourra plus les assimiler qu’aux insoumis, communistes et socialistes. Gaulthier, Naegelen, Cherpion, Viry même combat que mélenchon ?
    La honte absolue. Leurs électeurs sauront s’en souvenir…

    répondre
    1. AlexisA

      Attentions PierreL à votre lecture des informations. Le département compte 3 députés LR, Naegelen n’en fait pas partit est n’est pas concerné par cet article. Il fait partie des indépendants.
      Contrairement aux 3 autres, il a fait jouer son droit d’abstention lors de ce vote de concertation et n’a donc voté ni pour ni contre.

      répondre
  2. Aldebaran

    C’est bien regrettable de voir 3 de nos députés se ranger derrière les communistes et les insoumis. Cette politique d’arrière cuisine consistant à être contre par principe est navrante dans une situation qui voudrait que tous les élus soient derrière le Président et le Gouvernement.

    répondre
    1. à ke kuku c'est joni.

      Cela fait belle lurette que les grandes décisions ont échappées aux députés Français. Y compris ceux de la majorité.
      Tout est dirigé par les Technocrates de Bruxelles et par une poignée de hauts conseillers et chefs de cabinets dans les ministères.
      Notre démocratie représentative est de plus en plus un leurre.

      répondre
  3. marceluc

    Ne cherchez pas,ils sont encore en campagne électorale….! Si en 24 h ils n’ont pas compris ce qu’il se passe, on ne peut vraiment plus rien pour eux, malheureusement. Il y a un proverbe qui cite:  » Pitié aux pauvres esprits, le royaume des cieux leur appartient » . Ne voyez surtout pas une corrélation entre ma remarque et des élus qui ont voté en âme et conscience. Chercher l’erreur.Bien cordialement.

    répondre
  4. Bernard RAPENNE

    Il faut croire en ce plan, il a été conçu par un élu de droite « Jean Castex » Il est réaliste devant tant d’incertitudes….L’hopital a été trop longtemps la variable d’ajustement du budget …..Ce sont des pompiers pyromanes….

    répondre
  5. Lili

    nos députés auraient fait quoi ? facile de juger et critiquer mais qu’est ce qu’ils auraient fait ; des il n’y a qu’à ou des il faut qu’on; on en a en pagaille mais c’est pas le tout de le dire il faut donner sa solution .C’est pas facile de gérer cette pandémie il n’y a pas de malin mais un virus très rusé .

    répondre
  6. anatole

    pas député, ils ont peut être raisons, le dirons – Ce qu’on nous a dit, contredit, démentit plus tard peut être aussi raisons, suis pas député , moi.
    Je pense que notre Hôpital méritait d’être entendue quand elle le souhaitait. Demain le Ht Rhin si contaminé sera en vert et les Vosges en rouge. à suivre. Pas le choix, on rase les murs

    répondre
  7. papy

    De toute façon le gouvernement courre après la crise et même quand celle-ci sera finie il courra toujours.quand on prends un départ trop lent on ne reviens pas dans la course.Quelque soit les gouvernements ils ne seront en avance que pour nous créer des impôts , des restrictions et interdictions. Là ils sont bons ,et uniquement là.

    répondre
    1. anatole

      oui papy, et en ce moment, les interdictions, mieux, c’est difficile . l’inquiétant est que le citoyen réclame du bâton.Le député est élu du peuple. Il s’expliquera. Sur le Corona virus, le gouvernement pris de vitesse a peur que les tribunaux le rattrape sur les décès par milliers, et pas tous justifiés covid.Masques introuvables, Chloroquine de 4 sous disparue des armoires à l’hosto ( Peronne ), révotril décrété… Nos députés ne sont en conflit d’intérêts avec personne du Big pharma. Déjà au temps du 80 contesté, ça allait trop vite pour certains.

      répondre
    1. houlà

      Entre nos politiques carriéristes, irresponsables, sans indépendance de vote et d’esprit , ( les fameux panou panou ) et les syndicats dogmatiques, politisés et irresponsables…, ne pas s’étonner de voir maintenant notre pays dans cet état.
      Les socialo-communistes Français, imposants des décisions en faisant abstraction du monde qui nous entoure, portent une très lourde responsabilité dans ce naufrage.
      Le couvercle sur le cercueil a été posé lorsque nous avons, via des gens comme Macron , offert le destin de notre pays aux technocrates de l’UE ( et aux vrais patrons de cette structure, les mercantilistes allemands ).

      répondre
  8. froissard

    Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu’on les a trompés. Nos concitoyens devront se souvenir que ces députés ont voté toutes les lois scélérates visant à affaiblir les services publics, tout particulièrement celui de la santé, en refusant les moyens nécessaires, en termes de budgets, pour assurer leur fonctionnement et leur développement partout sur l’ensemble des territoires .

    répondre
    1. JMV

      La France consacre 8.70 % de son PIB aux dépenses de santé.
      Elle se classe 5 ème mondiale avec ce pourcentage.
      La moyenne des pays de l’OCDE est de seulement 6.50 %.
      Le souci ne serait donc pas un problème d’argent mais plutôt de son emploi.
      Un peu moins d’emplois administratifs hospitaliers… , de 35 heures…,
      d’ AME …., de syndicats… devrait améliorer les choses.

      répondre
      1. lamisol

        Pour 2017, c’est plutôt 11,3% du PIB (3626 euros/habitant, 25% de plus que la moyenne européenne)
        Une constatation: les arrêts de travail pour maladie dans la fonction publique sont quasiment le double que dans le privé avec des agents de la Sécu qui sont largement « hors concours »
        Il va bien falloir un jour faire une vraie réforme.

        répondre
    2. papy

      Je viens de regarder combien de ministres de la santé se sont succédé depuis 10 ans car l’on nous raconte sans arrêt et sans citer de noms que les stocks de masques ont commencés a diminuer a compter de cette date.Il y a eu Roselyne bachelot sous sarkosy ,Marisol touraine ensuite sous hollande, agnès buzyn sous macron et enfin olivier véran en poste actuellement.j’écarte ce dernier car il a hérité de cette situation.
      C’est donc une de ces trois inconscientes .
      Il serait bon d’avoir des infos a ce sujet.
      Mais que font nos journalistes ?

      répondre
      1. Tonton Reporter

        Les journalistes actuels font leur travail, ou essayent, sauf qu’au siècle dernier il y avait une certaine indépendance. Aujourd’hui, L’Est Républicain, le Républicain Lorrain, l’Alsace, les Dernières Nouvelles d’Alsace et Vosges Matin + 4, font partie du même groupe: EBRA et ceci sous la houlette du Crédit Mutuel. Alors comment parlez de pluralisme. de plus comme l’état renfloue, vous ne pouvez pas cracher dans la soupe. A la télé c’est pareil… nous pourrions en parler pendant des heures…

        répondre
    3. houlà

      Vous et vos amis pensiez que la samba pouvait durer éternellement sans travailler.
      Nous ne sommes plus que le 33 eme PIB mondial par habitant et nous n’arrêtons pas de glisser
      35 heures Martine, retraite mimitte à 60 ans, RTT, 30 jours de congés, multitudes de régimes de retraites spéciaux ont eu raison de notre économie.
      Résultat : 1974, excèdent budgétaire. Fin 2019 , 2500 milliards de dettes.
      Un confort à crédit, une industrie et une agriculture à la dérive ,et un taux réel de sans emplois largement au delà des 10 %.

      Au turbin.

      répondre
      1. Lucien

        En France, une règle que j’ai apprise en 1970 :

        la droite remplit les caisses la gauche les vide.

        (A l’époque un budget devait toujours être en équilibre Et puis le monde a changé et l’on vit à crédit.)

        Et la mitterrandie avec Delors (père de M Aubry), DSK (père spirituel de la macronie) ont voulu copier Tatcher et Reagan… et ils l’ont mal fait, avec ce que l’on voit :
        chacun tire la « couverture » à soi comme pour les impôts sur les sociétés avec le Luxembourg l’Irlande les Pays Bas Malte GB…

        Et bientôt il y aura en plus l’Albanie et la Macédoine…

        répondre
  9. froissard

    Nous saurons que le monde a changé, quand ceux qui nous ont mis dans ce pétrin seront devant un tribunal pour en rendre compte .

    répondre
  10. froissard

    les Français comptent toujours pour se sauver en un pouvoir qu’ils détestent , mais se sauver par eux mêmes est la dernière chose à laquelle ils pensent . ( Alexis de TOCQUEVILLE )

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.