Search
vendredi 18 sept 2020
  • :
  • :

Un premier roman pour Mathis Ringenbach Le lycéen âgé de 17 ans sort "la graine dans les nuages" aux éditions Maïa

image_pdfimage_print

mathis ringenbach couverture

Du haut des ses 17 ans, Mathis Ringenbach affiche une maturité qui surprend. Cet élève de Terminale S au lycée Claude Gellée qui partage son temps entre Pouxeux et Domèvre sur Avière a découvert l’écriture à l’âge de 14 ans, alors qu’il vivait un moment difficile de l’adolescence. Suite au suicide de l’un de ses proches, il traversait une période de questionnements. N’étant pas de nature expansive et ayant des difficultés à extérioriser ses sentiments,  il a trouvé dans l’écriture un exutoire lui permettant de se libérer de ses maux par les mots.  Jusqu’alors, il se contentait de mettre en ligne sur Wattpad le fruit des ses réflexions et de son imagination via des textes brefs puis, petit à petit, a germé « la graine dans les nuages ».

« Cet univers futuriste m’est venu naturellement « confie le jeune homme. Pour faire passer un message actuel dans le futur , il force le trait sur des travers déjà présents dans la société d’aujourd’hui.

Cet ainsi que le lecteur va suivre les aventures de deux jumeaux orphelins livrés à eux-mêmes dans le Paris du XXII° siècle. Démunis et seuls, ils sont en outre les victimes d’un mythe qui s’est répandu sur les réseaux sociaux « le karma ». L’un des deux jumeaux est un robot et ils vont découvrir dans son cerveau cyborg un message qui va les conduire à mener une enquête pleine de rebondissements.

Ce roman qu’il a écrit seul a l’âge de 15 ans a été conçu en deux temps. Une première version avait été soumise à une vingtaine de maisons d’édition. Aucune n’avait alors décidé de laisser sa chance au jeune auteur. Puis lors des speed datings organisés par les Imaginales, Mathis défend son roman auprès de plusieurs éditeurs qui se montrent intéressés mais lui font comprendre que le roman n’est pas assez abouti. Loin de se décourager, le jeune homme reprend la plume ou plutôt le clavier pour compléter, enrichir et développer son récit à l’été 2019, inspiré par la musique qu’il écoute, du rap notamment avec Rilès, Nekfeu mais aussi de la pop avec le plus consensuel Ed Sheeran. A la fin de l’année, le manuscrit est prêt à subir la dure loi de la sélection des éditeurs.

Les éditions Maïa décident de parier sur ce premier roman et mettent en place une cagnotte en ligne pour permettre l’édition de ce livre. En quelques semaines, les pré-commandes permettent de réunir la somme nécessaire à la parution de « la graine dans les nuages » et l’aventure peut réellement commencer. Grâce au financement participatif des lecteurs, le roman est maintenant disponible sur le site des éditions Maïa et sur le site de la Fnac.

https://www.editions-maia.com/livre/la-graine-dans-les-nuages/

« La graine dans les nuages » qui porte dans son titre tout le cycle de la vie de la naissance à la mort est initiateur d’espoir: « on peut en tirer quelque chose de positif même s’il parait peu optimisme au premier abord » affirme le jeune auteur.

Aujourd’hui Mathis Ringenbach fait une pause et se consacre pleinement à la lecture, de Stephen king à Jean-Christophe Grangé en passant par Marie Higgins Clark…A la rentrée, il envisage de poursuivre ses études en techniques de commercialisation à Nancy et qui sait, peut-être d’ici quelques mois, proposer aux lecteurs de nouvelles aventures futuristes.

mathis ringenbach 2

A.S




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.