Search
dimanche 27 sept 2020
  • :
  • :

Régularisation des familles déboutées du droit d’asile Courrier d'un collectif d'associations et/ou d'organisations vosgiennes au Préfet des Vosges

image_pdfimage_print

Monsieur le Préfet,

Dans le prolongement de l’alerte déclenchée par des députés de tous les horizons politiques, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Préfet, de prendre les mêmes mesures que celles prises par le gouvernement portugais, lequel a décidé ces derniers jours de régulariser des familles déboutées du droit d’asile.

Pour rappel, le Premier ministre portugais Antonio Costa a en effet décidé de les régulariser non seulement pour les protéger du covid-19, mais aussi pour protéger la population. « Les régulariser leur permet d’accéder au système national de santé afin qu’ils soient eux-mêmes protégés et qu’ils puissent protéger les autres ». Il s’agit de donner à toute personne présente sur le territoire, quelle que soit sa situation administrative, les mêmes droits pour l’accès aux soins ! Car, sans accès aux soins, il y a un risque de propagation de la pandémie … C’est donc l’intérêt de tout le monde. Nous sommes persuadés qu’être solidaire, « c’est protéger l’ensemble des personnes sur son territoire et que c’est une mesure de salubrité publique qui protège tous les habitants ».

Dans les Vosges, nous connaissons plusieurs familles ou jeunes déclarés majeurs qui sont en France depuis plusieurs années, pour certains sans droit d’accès à la santé.

La plupart d’entre elles sont, de fait, parfaitement intégrées. Les enfants sont scolarisés depuis leur arrivée en France et les parents ont des propositions d’embauche. Certaines personnes ont même produit des fiches de paie, des jeunes ont des contrats d’apprentissage. Ces familles remplissent d’ailleurs les conditions d’admission stipulées dans la « circulaire Valls ».

Par ailleurs, nous devons tous, dés maintenant, préparer la sortie du confinement, notamment en régularisant les personnes évoquées. En effet, elles vivent la période de confinement avec nous et dans des conditions bien plus difficiles. Enfin, les entreprises auront besoin de redémarrer très vite et devront embaucher dans le bâtiment, dans l’agriculture, dans les services d’aide à la personne… Ces familles sont connues de nos réseaux et sont disponibles tout de suite.

Nous sommes persuadés que vous nous suivrez sur les deux aspects de notre demande : la santé publique et le besoin de l’économie.

Nous restons à votre disposition pour tout complément et échange et, dans cette attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en nos respectueuses et confinées salutations.

Les organisations signataires, à ce jour, par ordre alphabétique :
Amnesty 88, Asil’Accueil 88, ATTAC Vosges, CCFD- Terre Solidaire, Comité Antiracisme de Gérardmer, Conférence Saint-Vincent de Paul, Europe Ecologie les Verts, FSU 88, France Insoumise 88, Jonas Vosges, LDH section d’Epinal, LDH section de Gérardmer, association Horizon, NPA88, PCF88, SNUipp FSU 88, Solidaires88, ULCGT Epinal




14 réactions sur “Régularisation des familles déboutées du droit d’asile

  1. Gautier

    « les parents ont des propositions d’embauche », nous sommes ravis pour eux, le problème est réglé il suffit qu’ils travaillent suite à ces propositions ils bénéficieront donc d’une mutuelle.
    Dommage qu’ils n’aient pas eu la présence d’esprit d’aller directement au Portugal, pays si justement cité en exemple dans cet article. Beau tissus d’inepties et de contradictions en tout genre !

    répondre
  2. halte au feu.

    Beaucoup des personnes réclamants le droit d’asile chez nous sont des migrants économiques. Ils viennent là surtout pour profiter du système social le plus dispendieux de la planète.

    Par ailleurs, et on le constate tous les jours avec des centaines d’incidents journaliers plus ou moins graves, la France n’arrive plus à intégrer. Ni socialement et encore moins économiquement.
    Beaucoup de ces immigrés ne cherchent d’ailleurs même pas à le faire.

    répondre
  3. lavosgienne

    le déficit de la sécurité sociale plonge à 41 milliards d’euros et le reste qui donne tournis. Enfin je crois savoir pour les étrangers question santé ils ont la PUMA et également un accès gratuit à la CMU complémentaire pour financer les restes à charge.sans compter toutes les autres aides. En fait pour se soigner ils vont essentiellement à l’hôpital mais en ce moment ce n’est plus possible

    répondre
  4. Petit Nold Petit Val

    Bonjour moi je suis petit val petit nold je vis avec ma femme et ma petit fille age de 4ans je vis au chile pandent 3 ans je ne pas de papier je ne pas travaille ma femme aussi je veux un asile svp aide je ne pa accer a lhopital je pa aide humanitaire je ne rien je veux un asile svp aide je vous pris

    répondre
    1. Lili

      bonjour ,nous indépendants travailleurs français , nous travaillons bcp , nous payons bcp de charges , pour toutes sortes de situations dont la votre , mais malheureusement pour des années de travail,et une liquidation vu la conjoncture actuelle, nous ne rien avoir , nous ne rentrons pas dans le moule des aides ; si vous êtes en couple que le mari ou la femme travaillent pas de soutien du tout ; oubliez complètement le dur labeur de temps d’années , pas d’aides, pas de chômage, car le quotient familial dépasse de peu pour certains , et souvent le mari fait des tas de kms pour travailler ; vous seulement arrivé, déjà bcp de soutien ne vous plaignez pas . .

      répondre
  5. Lanaud st louise

    Bonjour moi je suis lanaud st louis je vis au chile avec ma femme mes vraiment dificile pour moi au je veux un asile la vie au chile est vraiment dificile pour moi je veux un asile svp je ne veux pa mouri au chile svp

    répondre
  6. Petit Nold Petit Val

    Bonjour j vis au chile avec ma femme une et une petit fille 4 ans la vie chile est vraiment dificile pour ma famille je un asile svp je nai pas travaille ma femme aussi svp

    répondre
  7. voyons... !

    même Remiremont Info se fait hameçonner par des Trolls .. on se croirait sur les Forums ou su Facebook :)

    Moi je travaille et je vis en France et je gagne bien ma vie, je voudrais investir dans l’immobilier au Chili donc Petit Nold et Petit Val et Lanaud st louise si vous avez des terrains ou des maisons au Chili je vous les achètent 1 € … le début de la fortune pour vous :)

    répondre
  8. voyons... !

    après vérification sur Facebook, ces 2 profils existent bien et ils ont pas l’air malheureux à la vue des photos qu’ils postent … audio dernier cris, tenues complètes en lacoste ou adidas … BIENVENUE dans le monde des brouteurs …

    répondre
  9. demi patente de delta plane

    Dans toutes ces organisations humanitaires, syndicales ou politiques d’ultra gauche, on rencontre souvent le cas d’une personne identique qui est affiliée en même temps à plusieurs de ces entités différentes.
    C’est grâce à cela qu’un tout petit bataillon réussit à faire autant de bruit que plusieurs divisions.
    Si on ne peut nier l’engagement humanitaire et désintéressé de ces personnes, on peut cependant mettre un très gros bémol sur la partie réaliste de leurs revendications.
    Indépendamment de l’aspect économique pour un pays qui n’arrive déjà plus à s’occuper dignement de ses vieux , on ne peut que constater que l’intégration est un véritable échec lorsqu’on regarde les énormes difficultés que nous rencontrons dans des centaines de territoires perdus de la république.

    Tout cela est en train de remettre en cause le fondement même de notre république.

    répondre
  10. grosjean

    Pourquoi notre gouvernement n’a pu acheter ni masques ni tests ?Parceque nous n’anons plus de fric et que nous voulons toujours aider le monde entier . Macron vient encore d’annuler la dette de ventes d’armes à l’afrique alors que nous cherchons du pognon pour lutter contre le Covid !!!!

    répondre
    1. JMV

      Ce n’est pas la raison. Les capacités de fabrications sont incapables de répondre à la demande mondiale.
      Notre social tout azimuts et notre confort de vie à la française ( merci aux delta planes de gauche ) font que nous nous sommes retrouvés face à cette pandémie en string.
      Un déroulé tragique de « la cigale et la fourmi ».

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.