Search
jeudi 1 oct 2020
  • :
  • :

« La situation aurait pu être encore plus grave » : l’ADEMAT-H écrit à l’ARS au coeur de la crise sanitaire

image_pdfimage_print

lettre à la  nouvelle directrice ARS  Grand Est -page-001 lettre à la  nouvelle directrice ARS  Grand Est -page-002 lettre à la  nouvelle directrice ARS  Grand Est -page-003 lettre à la  nouvelle directrice ARS  Grand Est -page-004 lettre à la  nouvelle directrice ARS  Grand Est -page-005




5 réactions sur “« La situation aurait pu être encore plus grave » : l’ADEMAT-H écrit à l’ARS au coeur de la crise sanitaire

  1. chouki

    Les Vosges auraient, à la louche, autant de décès qu’au Maroc.
    Maroc avec 36 millions d’habitants comptabilisé depuis début mars ?
    Je me répète.
    Suis-je distrait, le royaume du Maroc n’a pas de ce « ars » ou autres inopportuns.
    Ceci pourrait donc expliquer cela.

    répondre
    1. JMV

      On ne peut pas tirer de conclusions aussi simplistes.
      Le bordel pour la France est parti du rassemblement de 2500 évangélistes à Mulhouse entre le 17 et le 24 Février.
      C’est pour cela que ce sont les départements de l’Est parmi les plus touchés.
      Les départements de la façade Ouest de la France sont au prorata bien moins impactés que beaucoup de pays dont le Maroc.

      répondre
      1. chouki

        si le « bordel » est bien parti de là c’est la suite et la prise en compte de l’embrasement par vos « champions » qui laisse à désirer.
        Mais soyez heureux.

        répondre
        1. JMV

          Prenez vos cachets.
          Je ne fais que constater un état de fait.
          Quand à « mes champions », indépendamment du fait qu’ils n’aient pas pris au départ la juste mesure du problème, ils ont depuis multipliés les retards et lenteurs, mensonges, manque d’engagements et de courage politique.

          répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.