Search
mardi 29 sept 2020
  • :
  • :

« Auxiliaire de vie, un métier qui demande de l’empathie »

image_pdfimage_print

admr4

Rencontre avec Valérie, auxiliaire de vie depuis 11 ans à l’ADMR

8h15, Valérie, équipée d’un masque et de gants arrive chez Renée pour une « aide au petit-déjeuner ». C’est déjà sa deuxième intervention de la matinée. Après avoir récupéré le journal dans la boîte aux lettres, l’auxiliaire de vie entre dans la maison, prend des nouvelles de l’octogénaire et s’attelle aussitôt à la préparation du petit-déjeuner. Valérie connaît bien les habitudes de Renée. Tisane et tartines beurre-confiture sont rapidement installées sur la table de la cuisine.  Et pendant que Renée prend son petit-déjeuner, Valérie va refaire le lit, aérer la chambre et plier du linge. L’intervention dure 1/2 heure. En fin de journée c’est une  autre collègue qui viendra à l’heure du souper tandis qu’à midi, le service de portage viendra livrer un plateau repas.

C’est le quotidien des auxiliaires de vie. Des missions multiples : aide au lever, toilette, préparation de repas, ménage, courses, aide au coucher. Des horaires découpés, 1 week-end sur trois travaillé, du temps passé sur la route pour aller d’un domicile à un autre. Un métier difficile mais que Valérie comme bon nombre de ses collègues assument avec sérieux et dévouement.  Pendant le confinement, Valérie a d’ailleurs maintenu ses interventions à domicile même si certaines tâches non indispensables ont été suspendues (ménage).

Lire la suite ici : https://saintdieinfo.fr/2020/05/auxiliaire-de-vie-metier-demande-de-lempathie/




39 réactions sur “« Auxiliaire de vie, un métier qui demande de l’empathie »

  1. Tamara

    Moi aussi je suis aide a domicile
    Métier que j aime et fais avec un grand dévouement.
    Je n’ ai pas abandonné mes bénéficiaires pendant le confinement avec des amplitudes horaires de travail inhumaines et des kms a avaler.
    Néanmoins mon métier n est pas valorisé ni reconnu.
    Je suis allée a la guerre sans munitions . Un masque et des gants comme seul bouclier contre ce virus mortel.
    Et la prime….quelle prime.
    Moi je n’ ai rien.
    Juste la peur au ventre

    répondre
    1. Victor

      Je suis totalement d’accord avec vous. En effet les secteur médicaux sociaux ne sont toujours pas reconnu. Je suis aide medico psychologique et aujourd’hui toujours pas de revalorisation de nos salaires. L’on parle beaucoup des aides soignant mais nous, nous sommes en retrait alors que notre travail au quotidien engendre les mêmes risques.

      répondre
    2. Verdier

      Idem nous avons maintenus toutes nos interventions
      Tout ça pourquoi pourquoi aucune reconnaissance de notre métier de nos missions aide a la toilette aide au ménage aide au repas aide au transfert aide pour aller faire les courses au niveau du gouvernement on est transparente pas de primés et si demain nous arrêtions toutes de travailler ? Que se passera t il

      répondre
    3. Patricia

      Auxiliaire de vie depuis 17 ans… J en ai 57!
      Faisons la grève
      Oui là je sature grave
      Aucune reconnaissance
      Nous sommes des Ephad… À domicile
      Comme si nous étions méprisées… C est ce sentiment que je ressent.
      Et cette envie de démissionner quand j entends ce mot.. Soignant !
      Nous soignons , bichonnons, nos patients chez eux
      Et C est pas rien
      Mais oui c est une vocation
      Ma vocation commence à s’en aller..
      On est prise pour des « billes »
      Alors Msieur Emmanuel… Svp Faites donc bouger les choses nous concernant.

      répondre
  2. Preto

    Moi aussi je suis auxiliaire de vie pendant le confinement j ai travaillé. 1 de mes patients est alité je fais bien plus que l’infirmière .Macron avait promis la prime de 1000 €. Encore 1 promesse supplémentaire non tenue .nous avons encore toutes et tous passés pour des moutons. C est du courage de g……

    répondre
  3. Matallah

    Pareil je suis auxiliaire aide à domicile on commence à 7h on finit à 21h toute la journée il y a une coupure dans l’après-midi le matin je commence par les toilettes petit déjeuner je reprends le soir vers 18h pour le souper changer les personnes et les coucher aussi pendant le confinement j’ai préféré rester m’occuper des personnes fragiles malgré que j’avais mes vacances je préférais être utile pendant le confinement

    répondre
  4. froissard

    Et dire qu’il y a des gens qui jettent leurs masques en grand nombre dans la rue !!!!!….. S’il y a peu de masques, des cons, il y en y a beaucoup trop

    répondre
  5. Claudia

    Bonjour,
    Moi aussi je suis auxiliaire de vie, j’étais en CDD et mon employeur m’as licencié pendant le confinement.
    Donc je n’ai pas pu apporter un aide essentiel à les personnes qui j’avais en charge.
    C’est à dire que nous disposons pas de masque ni de guants tout au début de l’éclat de l’épidémie de coronavirus en mars et aussi plusieurs usagers et leur famille eux eu peur de nous faire intervenir.

    De toute façon c’est un métier difficile et les employeurs exploiter trop le personnel

    répondre
  6. Dias

    Moi je suis aide soignante a domicile pour des personnes lourdement handicapé et porteuses des trachéotomie de ou je fais les aspirations tracheale je fais une formation pour ce la a l’hôpital de garches
    Je complètement sidéré par tel comportement de différence entraver soignant à domicile il y a l’hôpital on est tous des soignants. Portant sans nous à domicile les personnes handicapées ne pourrai plus y être à domicile les hôpitaux seraient tous encombraient encore plus portant nous on est avec carte l’hôpital en prenant soin de à la maison mets la prime pour nous elle n’existe pas le gouvernement c’est vraiment une pourritures mon pauvre qu’il ne vis criminels comme ça nous rebassai autant depuis le début épidémie je suis devant tous les jours en francs pour faire des aspiration trachéale à mes patients à domicile pour faire la toilette et pourtant on n’est pas reconnu comme des soignants on est quoi la merde??? Général vous êtes être considéré comme ça j’ai 52 ans et ça fait plus 20 ans que je fais mon métier avec le cœur et l’amour mais ce gouvernement me dégoûte de faire telle différence entre les soignants on est tous des soignants alors la prime devrait être plus ou moins mais pour tout tout le monde soignant infirmier médecin soignant auxiliaire de vie tout les gens qui soigne à domicile ou à l’hôpital c’est mon cri oral bon là c’est putin de gouvernement qui mériterait que nous on s’arrête tout se soigne à domicile je verrai la bague qui arrivera à l’hôpital point finale.

    répondre
  7. Stéphanie

    Je suis aide à domicile ,mes journées commence à 8h30 12h30 14h 19h30 je suis a temps plein aussi .je travaille 1week-end sur 2 .je fais 1 semaine de 4 jours et 1 semaine de 6 jours .beaucoup de présence avec nos aînés. Toilette lavabo,toilette au lit avec des patients avec de lourdes pathologies. Les repas, l entretien , le coucher avec lève malade ect….je suis a l admr .travail appris sur le tas quand au formation de sécurité. N en parlons pas ……sur les fiches de paie l intitulé est aide à domicile car non diplômée et pourtant on fait des grosses toilettes avec des personnes de plus en plus grabataire qui ne peuvent pas se payer de maison de retraite .on doit leur donner à manger en 30mn express …..il y a de l abus limite maltraitant se métier de pire en pire ……..metier non reconnu .j aime mon métier mais j arrive à saturé.plus de vie de famille….plus rien

    répondre
    1. Messence

      Pareil je suis auxiliaire de vie et tellement déçue, pourquoi on aurait pas la prime, on a travaillé tout le temps du confinement, avec au début pas de masques, gros risque et au final on aura encore rien, on nous prend pour moins que rien c’est desolant

      répondre
  8. Oliveira Figueiredo

    Bonjour,

    Je suis aide à domicile d’un couple de 94 ans et avant le confinement je faisais des heures dans une maison de retraite pour m’occuper d’une dame qui est malheureusement décédée. En parallèle, je travaille pour une mairie en tant qu’agent d’entretien, en CDD.
    Tous les jours pendant le confinement j’étais présente et tous les jours j’avais la peur au ventre. Alors, première ligne ? Oui j’y étais. J’y suis toujours, et toujours la peur au ventre.
    On parle d’une prime ? La seule prime que l’on aura c’est que, grâce à nous tous/toutes, beaucoup de personnes âgées sont toujours en vie.
    Sans armes, on s’est battues comme des guerrières/guerriers.

    Bon courage à tous.

    répondre
    1. Steph

      Tout a fait d accord notre seule récompense c est que nos patients soient en vie.beaucoup de secteur d aide a domicile seraient bien dans le rouge si nous n avions pas travailler …..merci pour la reconnaissance même pas un petit mot .moi je suis dégoûtée et pourtant je peux vous dire que ….je l aime mon métier….je suis de l admr76 et vous toutes quel secteur ??

      répondre
  9. Durville Alice

    Je suis auxiliaire de vie en cessu je suis du même avis avec tout les commentaires, nôtre métier n’est pas reconnu comme il ce doit, nous prenons soins de nos aîné avec beaucoup d empathie et de professionnalisme nous n avons jamais cessé de continuer de faire notre devoir d être présente pour nos bénéficiaire , malgré la peur de d être contaminé et surtout de leur transmettre avec le peu de protection que nous avions et j’estime que nous avons droit à la prime….. merci à tout les soignants tel qui soient et n’oublions pas toute les professions qui n ont jamais cessé de travailler pour maintenir la vie quotidienne de nous tous

    répondre
  10. Fabienne

    Sachant que les auxiliaires de vie ont protégé les bénéficiaires du covid19 avec les moyens incertains du moment et au péril de leur vie et celle de leur famille encore une fois nous n existons pas

    répondre
  11. Brigitte

    Bonsoir, je suis aide à domicile ma journée commence à 8h30 sans interruption jusqu’à 20h .le métier n est pas reconnu et les patrons qui abuse des salariés , parfois nous n avons pas de pose , nous mangeons dans la rue en allant d une prestation à l autre et c est juste dommage de ne pas être considéré comme faisant partie de la chaîne de santé ,car c est de ça qu il est question ,si nous n étions pas là les hepad serait saturé et encore plus avec cette crise sanitaire

    répondre
  12. Harmand

    Je suis également auxiliaire de vie a domicile et trouve que ceci est d une grande injustice. Encore une fois c est les petits qui trinques.

    répondre
  13. Kathy

    Moi aussi je suis AVS. A domicile. On et pas valoriser dans ce métier. Moi je part de chez moi à 6h10./13h30 pour les toilettes douche ou lavabo. Puis à 15h00 j’y retourne pour des stimulation goûté pour après refaire les coucher et mangé petite toilette. Et je Termine entre 20h /20h30. Et je fait 2 week-end dans le mois. J’ai un contrat à 140 heures et durant le confinement j’ai mon compteur qui a explosé. Mais je suis Toujours là pour nos aînée.. Après des qu’on rentre épuisé de notre journée de boulot. Ces pas fini ya notre famille qui nous attend.. Et là je me dis comment on arrive à garder encore notre foyer à l’heure que je m’envais mon fils dort et a l’heure où je rentre j’ai envie d’aller me coucher. Alors
    Juste mr Macron pouvez vous venir 1 semaines avec nous. Et nous dire pourquoi les EPAD auraient la prime et pas nous ces honteux.. On le mérite aussi

    répondre
  14. Joëlle

    Bonjour,
    JE suis d accord avec mes collègues. Travailler la peur au ventre mais heureusement avec un minimum de nécessaire. Je n ai pas eu de week-end depuis le mois de février et des semaines 70 heures et 19 jours de suite. Je pense que la prime devrait être obligatoire et notre métier reconnu car notre fiche de poste est à rallonge.

    répondre
  15. Séverine Nzotungishatse

    Bonjour, je suis auxiliaire de vie dans un Ehpad.Je suis en CDI je travaille comme aide-soignante et je suis moins payé que mes collègues.Le pire c’est qu’il ont la prime de continuité de soins que moi je n ai pas.Comme vous j ai vu que vraiment le métier de auxiliaire de vie n est pas valoriser.Bon courage à tous et combattons le virus ensemble

    répondre
  16. Steph

    IMPORTANT…….Les filles avez vous vu mme la député Agnes firmin le bodo à l assemblée du 19 mai 2020 Regardez sur internet .
    Au moins quelqu’un qui nous soutien .vous pouvez aussi lui écrire ….n hesitez pas

    répondre
  17. Missaoui fatiha

    Bonsoir
    Je suis aussi une auxiliaire de vie
    Depuis 1 ans dans une agence où je prends soin et m’occupe de personne en mobilité réduite au quotidien et 2 ans auprès d’une mamie qui as la maladie de parkinson que j’apprécie énormément j’ai travaillé pendant le confinement sans relâche et on a même pas le droit à la prime exceptionnelle du gouvernement et on est même pas valorisé n’y respecter et même pas reconnue ce métier et magnifique mais non reconnue.

    répondre
  18. Boucherat agnes

    Bonjour nous pouvons toutes dires la même chose nous avons toutes les mêmes conditions de travail nous sommes toute présentés on ne peut pas cessé d aidé nos bénéficiaires pensé ce que ces personnes deviendrait si nous arrêtons travailler la prime serais une reconnaissance bien mérité on et e première ligne ce serai bien que nous bénéficions nous aussi des teste gratuit ce serai logique merci!!!!

    répondre
  19. HAMON

    Ni empathie ni devouement.
    De la compassion du savoir etre et faire.
    Un metier pas simple, tres valorisant sur le plan humain. Maleureusement, la valorisation financiere, est carrement absente. L attractivite de ces metiers n est plus au rendez vous depuis bien longtemps. . Les formations, elles aussi a bout de souffle semble t il

    répondre
  20. HAMON

    Trop souvent les actionnaires , le buisiness s emparent de ces entreprises d aide a domicile. D ou des conditions de travail deplorables, dont souffrent inevitablement les usagers
    Avant tout, revoir corriger reamenager les CONVENTIONS COLLECTIVES

    répondre
    1. JMV

      Nenveudésous,soit.

      Mais nous allons avoir 3000 milliards de dettes et la France est déjà très largement recordwoman du monde en terme de dépenses sociales.
      Il va donc falloir nécessairement trouver des arbitrages.
      Au choix :
      Transports publics.
      Recherche.
      Relance de notre industrie.
      Infrastructures.
      Hôpitaux et médecine de ville.
      Enseignement.
      Justice et police.
      Lgts sociaux.
      Chômage.
      Petites retraites.
      Intermittents.
      Défense nationale.
      Aide aux immigrés ( AME, CMU etc )

      répondre
  21. Saidabi

    Je suis auxiliaire de vie depuis 2005 je suis écoeuré de voir que nous auxiliaire de vie a domicile avons pas droit a la prime ma desicion et prise j’arrête ce métier j’adore mes patients la c trop payé 10€ de l’heure et en première ligne avec aucune armes pour nous défendre avec la peur aux ventre pour nous nos familles et nos patients et aucune reconnaissance

    répondre
    1. voyons... !

      quand on cite l’auteur on s’assure de ne pas faire d’erreur sur son nom …
      ( il s’appelait ERNESTO pour l’état civil Argentin pas Ernest ! )

      répondre
    2. JMV

      C’est pour ça que le Che Guevara est soupçonné d’avoir assassiné de ses propres mains une grosse centaine d’opposants.
      Ils voulaient sans doute garder le silence..
      Sacré Ernest.

      répondre
      1. lamisol

        Il a aussi assassiné quelques uns de ses frères d’armes.
        Un tyran sanguinaire qui torturait dans les prisons cubaines.
        Une icône romantique pour la maire de Paris!
        Pour en revenir au sujet, il est bien évident que les métiers d’aide à la personne ne sont pas suffisamment reconnus et que si les agents de la fonction hospitalière publique peuvent bénéficier d’une prime (pour ou contre?) c’est l’emprunt qui va encore trinquer (nos enfants) et ça, ce n’est pas normal.
        J’ajoute, pour répondre à monsieur Froissard, qu’il y a une différence criante entre le métier d’aide à la personne et le métier de grutier au port de Marseille ou le métier de conducteur à la RATP ou à la SNCF…etc.. et ceci sans les opposer.
        Difficile de garder le silence face à l’injustice!

        répondre
        1. JMV.

          Vous avez tout à fait raison.
          L’état exsangue ne peut à la fois mieux rémunérer les métiers d’aides à la personnes tout en se faisant racketter par les corporations que vous avez cité.

          répondre
  22. Fabienne

    Le ministre Olivier Veran parle d hausse des salaires des soignants, du personnel Ehpad, et c’est largement mérité et bravo encore de votre dévouement, mais encore une fois nous les auxiliaires de vie à domicile rien n est dit, vivre de son métier c est bien, mais bien vivre de son métier c est mieux bon courage à toutes

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.