Search
mardi 29 sept 2020
  • :
  • :

Covid-19 : sommes nous arrivés « à la fin de la vague » ?

image_pdfimage_print

Annotation 2020-05-13 100154

D’après les données fournies par l’ARS Grand Est et par Santé publique France, le nombre de suspicions de cas de Covid-19 et d’hospitalisations liées au virus est en baisse. Sommes nous arrivés « à la fin de la vague » ? Une deuxième poussée est-elle possible, ou est-ce « de la science-fiction » ?

Dans les régions, les missions de Santé publique France consistent à coordonner la surveillance épidémiologique du Covid-19, d’analyser les données et d’apporter une expertise épidémiologique aux ARS pour l’aide à la décision. Voici les données fournies pour le Grand-Est :

Au 11 mai 2020, 75 passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 ont été enregistrés dans les structures d’urgence du Grand Est, ce qui représente 2,0 % de l’activité totale des structures d’urgence. Tous les établissements ont transmis leurs données. 42,7 % de ces passages aux urgences ont donné lieu à une hospitalisation ;

Au 11 mai 2020, également, 29 consultations pour suspicion de Covid-19 ont été enregistrées dans les 5 associations SOS-Médecins de la région (Mulhouse, Strasbourg, Meurthe-et-Moselle, Troyes et Reims), ce qui représente 6,8 % de leur activité totale. 17,2 % de ces consultations ont donné lieu à une hospitalisation.

Au 11 mai 2020, 3 315 personnes actuellement hospitalisées pour Covid-19 dans les établissements sanitaires du Grand Est, soit 73 pour la journée du 11 mai. 342 personnes actuellement hospitalisées en réanimation ou en soins intensifs, soit 8 pour la journée du 11 mai.

Annotation 2020-05-13 100154 Annotation 2020-05-13 100218 Annotation 2020-05-13 100425 Annotation 2020-05-13 100425y Annotation 2020-05-13 100558 Annotation 2020-05-13 100623




Une réaction sur “Covid-19 : sommes nous arrivés « à la fin de la vague » ?

  1. chouki

    C’est l’ARS Grand Est qui le dit…. vous vous souvenez ?
    Les quantités de tests, de masques et de gel, les protocoles critiqués , les médicaments interdits, la propagande,…. ainsi que la multiplication des lits de réanimations…..
    C’est le même « Ars » ?
    Vosgiens amnésiques et électeurs ayez confiance !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.