Search
jeudi 1 oct 2020
  • :
  • :

Déconfinement – prudence est mère de sûreté Protégez-vous, protégeons nous !

image_pdfimage_print

cd10Le gouvernement, par la voix de son 1er ministre, mise sur la responsabilité des français : est-ce bien raisonnable ? En attendant la multiplication des digressions politiques à venir, le déconfinement est acté en prévision du 11 mai prochain. On pourra se livrer un peu plus sous réserve de certaines conditions. Prudence est mère de sûreté, le plus difficile est sans doute devant nous, compte-tenu du comportement de personnes dans le déni de la maladie et de la prolifération du virus Covid – 19… N’en déplaise aux kamikazes de service, ce n’est pas une petite grippette. Les Vosges, comme attendu, sont classées rouge signifiant à l’ensemble de la population sans exception une circulation élevée du coronavirus et une maîtrise de ses actes et autres comportements. Ce jour, le département paie un lourd tribu à l’installation de la pandémie avec 245 décès enregistrés à l’hôpital depuis le 17 mars dernier alors que 173 personnes sont encore hospitalisées dont 8 en réanimation. Qu’en sera t-il le 1er juin à l’heure d’un nouveau bilan ? L’amélioration de la situation passe par une prise de conscience personnelle et collective. Accepter de se protéger par des gestes barrière et utiliser des matériels de circonstance c’est protéger sa famille, ses proches, ses voisins et collègues de travail. Intégrer la dangerosité du virus, c’est se donner l’opportunité de revivre normalement et le plus rapidement possible sans  passer par la case retour au confinement.

Par définition, l’avenir nous appartient. Demain se construit ensemble dès aujourd’hui avec, pour principal leitmotiv, enrayer cette saloperie de virus qui a bousillé notre vie depuis 2 mois. Ainsi, avant même le pseudo début d’une happy-end, ayons une pensée émue  en direction de toutes les familles endeuillées depuis le début de l’épidémie.

Protégez-vous.Protégeons nous, le meilleur est normalement devant  nous !




6 réactions sur “Déconfinement – prudence est mère de sûreté

  1. anatole

    Ici, dans les Vosges, il est important d’être prudent. Hormis les personnes admises en milieu médical , toutes ne sont pas comptabilisées. Au début de l’assignation à résidence, « ON » nous a dit: restez chez vous. N’allez pas voir le médecin. Les chiffres ne sont donc pas connus. Des malades se sont soignés, guéris seuls, n’ont vu personne sauf quelques fois le pharmacien. Depuis janvier : Covid, pas Covid ? Oui, il est important de considérer que le virus circule, peut circuler ; On en sait rien .Ce qu’on sait: c’est que La France a fait moins bien que d’autres pays dits plus pauvres. Là on parle décès. Les gens sont au parfum de toutes les versions, en ont marre maintenant .Les Lucides ont peur encore .Une grande majorité du peuple n’a pas été testée au temps où il aurait fallu le faire et ne l’est toujours pas. Entre politiciens en désarroi,en retard sur tout, mais ne reconnaissant jamais ses erreurs, médecins pas tous d’accord non plus . Les Vosgiens savent qu’ils doivent être vigilants. Les collectivités sont à la tâche pour la reprise des écoles, distribuent des masques. Le respect est pour les soignants qui n’ont toujours pas eu de repos , Le retard ne se rattrape que par discipline, sagesse. Demain ce qui est certain : On ne va pas réclamer du bâton. 100 km à la ronde voyager: ça protège des soulèvements de masses aussi. En haut , on pense à tout !….et comme on ne se trompe jamais…citoyen : file doux, t’es encore vivant, t’as échappé au rivotril.

    répondre
  2. froissard

    les 100 km autorisés pour sortir après le déconfinement seront calculés  » à vol d’oiseau  » .Du coup, on a bien la preuve qu’ils nous prennent pour des pigeons .

    répondre
  3. froissard

    le Petit Prince, qu’est ce que c’est ? Une histoire pour enfants ? un conte fantastique? un conte philosophique ? peut-être tout cela à la fois ….
    Dans tous les cas, un grand livre de la littérature du 20 ème siècle . une œuvre, assurément attentive au présent : la genèse , indissociable de l’expérience américaine de son auteur (St.exupéry ) Cette expérience de l’isolement et de l’éloignement est certainement pour beaucoup dans la coloration mélancolique du récit . Plongez dans la genèse et l’élaboration de cette œuvre fantastique.Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent

    répondre
  4. froissard

    Comment ça va chez vous ?
    Chez moi, ça ne va pas trop bien….
    Mes laitues me racontent des salades
    Mes citrons sont dans le jus
    Mes pommes ont rencontré des pépins
    Mes oranges restent dans leurs quartiers
    Mon lit est dans de beaux draps
    Mes tiroirs ne sont pas commodes
    Mon téléphone fait attention à sa ligne
    Mon réveil-matin est complètement sonné
    J’ai demandé à mes poules de retourner chez œufs
    Mes crayons ont mauvaise mine
    Mes semelles sont à plats
    Ma lumière s’est fait une ampoule
    Mon peigne a mal aux dents
    On ne peut pas dire que ça va super bien ….

    répondre
  5. froissard

    Il est incroyable de voir comme le peuple, dès qu’il est assujetti tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté qu’il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir: il sert bien , et si volontiers, qu’on dirait à le voir, qu’il n’a pas seulement perdu sa liberté, mais gagné sa servitude ( LA BOETIE )

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.