Search
mercredi 30 sept 2020
  • :
  • :

Elections municipales – ça se précise ! Sans doute les 27 septembre et 4 octobre prochains

image_pdfimage_print

Comme nous l’avons évoqué dans un article précédent, le scrutin des prochains élections municipales devrait avoir lieux vraisemblablement les 27 septembre et 04 octobre prochains même si l’hypothèse du 21 juin n’est pas encore définitivement écartée. Dans les 30 000 villes où le résultat est déjà acquis depuis le 1er tour du 15 mars dernier, les maires seront installés avant la fin du mois de mai  par les conseils municipaux. Ces dates vont dans le sens d’un projet de loi transmis au Conseil d’État après débat au sein même de l’Association des Maires de France favorable dans son ensemble au scrutin automnal.

La réponse officielle ne sera pas connu avant le 23 mai prochain. Le 1er ministre Édouard Philippe attend le rapport qui lui sera remis par le Conseil Scientifique sur la situation de la crise sanitaire du Covid-19.

A suivre !




10 réactions sur “Elections municipales – ça se précise !

  1. froissard

    Les politiques ne sont pas incompétents .Ils sont intelligents et corrompus .Ils font leur job parfaitement , mais contre l’intérêt général et pour les riches qui les ont portés au pouvoir, précisément pour ça .Dire qu’ils sont incompétents empêche de diagnostiquer la trahison .
    ( Etienne CHOUARD )

    répondre
    1. JMV.

      Et ceux qui ont le courage de voter contre la pensée unique qu’on leur impose sont virés.
      à l’instar de Madame Martine Wonner exclue la semaine dernière du groupe LREM après son vote contre le plan de déconfinement.
      Cela signifie qu’aux législatives on ne vote plus que pour des pions.

      répondre
      1. lamisol

        Martine Wonner avait rejoint le mouvement « en marche » pour être élue députée. Cela faisait un petit moment qu’elle se posait la question de son appartenance à son groupe LREM (souvent en désaccord) , pour moi, elle se devait de prendre les devants en quittant ce groupe .Après, il y a une question de légitimité face à ses électeurs.

        répondre
        1. à ke kuku

          Bien d’accord.
          Je pense d’ailleurs que lorsqu’un député quitte son groupe ou est exclu par celui- ci, cela devrait entrainer une élection partielle.
          Par respect envers les électeurs.

          répondre
  2. anatole

    …Une député ( Larem) a lâché le morceau . Je résume. les Maires sont le maillon délégué pour organiser la reprise des écoles. Certains Maires ont craintes, traînent les pieds. Le gouvernement vote les Lois. Assemblée et Sénat seront saisis pour une Loi d’amnistie des Maires, les protégeant de toutes plaintes post incidents à la rentrée. Le gouvernement va faire voter La loi en rattachant TOUS les élus aux faits de tous les accidents graves que le corona virus a démontré sur notre sol. Ce sont déjà 55 plaintes auxquelles la cour de justice devra réponse. Et comme les accusations n’ont rien à voir avec un vol à l’étalage, On se protège. On se couvre. On se sert du Maire. Car lui est toujours le brave citoyen proche, honnête toujours , lui. Le Maire est un bouclier pour les donneurs d’ordres. Oui, ils sont courageux, ont bien du mérite nos Maires.

    répondre
    1. ouille

      Parmi la nomenklatura, beaucoup de panou panou.
      ( croisement entre un poulet sans tête et un lapin prit dans les phares d’une voiture ).

      Dans le même registre Louis est redevenu un prénom très tendance :
      Ce n’est pas moi c’est  » loui « .

      Ouarf..

      répondre
  3. froissard

    Etre bienveillants et solidaires resteront notre force après la sortie de cette crise sanitaire .Dans nos communes, avec les élus et les associations , l’ensemble des forces vives, nous trouverons les moyens de reconstruire le pays, à sa base: la commune . Avec cette France fraternelle et solidaire, qui s’est révélée et que nous remercions tous les jours, nous pourrons commencer à préparer les jours heureux que nous voulons, pour nous et nos enfants .le destin du pays est entre nos mains, dans chacune de nos communautés de vie, dont essentiellement :la commune, premier échelon de proximité .Gardons l’espoir de bâtir un monde meilleur, pour chacun d’entre nous, comme pour la planète !

    répondre
    1. chouki

      Ça, c’était après la guerre de 1870.
      Nos élus régionaux, inter-régionaux, nationaux et supra-nationaux ont d’autres idées bien précises que leurs affidés, associations et enseignants (bien mal nommés), vont nous, coupables de naissance, faire avaler de force.
      Mais voyons, c’est pour le bien du franchouillard gaulois réfractaire qui boit de la bière et roule au diesel.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.